Publié le 18/02/2019

"Dans ma ville" : de la lecture à l'écriture au lycée Rémi Belleau

Les élèves de 1S2 du Lycée Rémi-Belleau de Nogent-le-Rotrou ont été classe pilote dans le cadre de l'édition 2017-2018 du dispositif Lycéens, Apprentis, Livres et Auteurs d'Aujourd'hui. Leur mission ? Lire trois romans et sélectionner celui qui intégrerait la programmation de l'édition suivante.

Texte co-écrit par les élèves de la 1S2 et Madame Françoise Aquime, professeure de Lettres.

En moins de six mois, les élèves ont donc lu trois œuvres, offertes par le dispositif : Les Cosmonautes ne font que passer d'Elitza Gueorguieva, Ce qui nous sépare d'Anne Collongues, et Un Hiver à Sokcho d'Elisa Shua-Dusapin. Trois autrices, donc, et pour chacune d'elles, un premier roman avec des choix d'écriture bien particuliers, notamment au niveau du travail sur les points de vue : décalé pour Les Cosmonautes..., entremêlés pour Ce qui nous sépare, subjectif pour Hiver à Sokcho.

Les rencontres avec les trois autrices : des moments marquants

Le mercredi 6 décembre, c'est Elitza Gueorguieva qui est venue au lycée. Son parcours entre France et Bulgarie où ses activités d'autrice et de réalisatrice ont séduit les élèves, tout autant que son écriture pleine d'humour. Avec Anne Collongues, le 24 janvier, la discussion a surtout consisté à éclaircir les interrogations sur l'histoire, une sorte de road-fiction moderne puisque cela se passe dans un train. Le format inhabituel de son livre, son sujet, ainsi que le dynamisme de l'autrice en a séduit plus d'un. Et le 21 février, c'est Elisa Shua-Dusapin, à peine de retour d'une résidence de six mois aux Etats-Unis qui est venue nous parler de son roman. Une rencontre pleine de fraîcheur à l'image de son livre dont la fin résolument ouverte laisse en suspens de nombreuses questions.

Autre moment fort du projet : un atelier d'écriture "du texte à l'image"

Initié et mis en place à la suite de la rencontre avec Elitza Gueorguieva, cet atelier a permis aux élèves de 1S2 de vivre une expérience unique. La première journée a été consacrée à la pratique de l'écriture à l'aide de différents exercices (par exemple autour du texte de Georges Pérec "Je suis né") ou encore le visionnage de courtes vidéos documentaire. Puis les élèves, par groupes de 4 à 6, se sont lancés dans l'écriture d'un texte sur Nogent-le-Rotrou : "Dans ma ville, il y a..." Le deuxième jour, les élèves se sont lancés dans la réalisation d'un mini-métrage sur le thème de cette dernière production écrite.
Ils ont ainsi proposé une vision très personnelle de la ville de Nogent-le-Rotrou, qu'ils ont présentée en fin de journée à leurs camarades et enseignants.

Dernière étape: le vote au mois de mars 

Ce sont Les Cosmonautes ne font que passer qui l'a emporté, d'une courte tête devant Hiver à Sokcho et Ce qui nous sépare. Ce vote vient conclure une aventure riche en émotions et en créations, orchestrée par Françoise Aquime, professeure de Lettres et Annie Fontaine, professeure-documentaliste.