Ciclic - Actualités Sat, 24 Jun 2017 05:13:59 +0000 http://www.ciclic.fr/ Les résultats du Festival international du Film d'animation d'Annecy http://www.ciclic.fr//actualites/les-resultats-du-festival-international-du-film-d-animation-d-annecy <p><span class="chapo">Sous un grand soleil d'été, le Festival d'Annecy a pris fin la semaine dernière mettant en lumière le cinéma d'animation. Les résultats sont florissants pour Ciclic et la Région Centre-Val de Loire avec deux films primés et une sélection de talentueux réalisateurs pour les prix Ciclic attribués lors des pitchs MIFA.</span><br /><br /><em><strong>Negative Space</strong></em> de Ru Kuwahata et Max Porter (IKKI Films) ouvre le bal avec le prix FIPRESCI. Le couple de réalisateur a également reçu la mention spéciale du prix André-Martin pour un court métrage français. Quant à <strong><em>Pépé le Morse</em></strong> de Lucrèce Andreae (Caïmans Productions), il reçoit avec succès le Prix du public pour un court métrage.<br /><br />Direction le Marché international du film d'animation (MIFA) où Ciclic a pu remettre les prix Ciclic en partenariat avec CITIA, cité de l'image en mouvement:</p><ul><li>Pitch court métrage : <em><strong>Letter to a Pig</strong></em> de Tal Kantor (Israël)&nbsp;</li><li>Pitch long métrage : <strong><em>Allah n'est pas obligé</em></strong> de Zaven Najjar (Special Touch Studio - France)&nbsp;</li><li>Pitch série TV : <strong><em>Viva Mexico, les aventures de Louise au Mexique</em></strong> de Hefang Wei (Kazak Productions - France)</li><li>Pitch Animation du monde :<br /><em style="text-align: justify;"><strong>Dien baro</strong></em><span style="text-align: justify;"> de Lazare Sié Palé pour le Burkina Faso<br /></span><strong style="text-align: justify;"><em>El tigre sin rayas</em></strong><span style="text-align: justify;"> de Raul Alejandro Morales Reyes pour le Mexique<br /></span><strong style="text-align: justify;"><em>Lahmer</em></strong><span style="text-align: justify;"> de Thanut Rujitanont pour la Thaïlande</span></li></ul><p>Un grand bravo à toutes les équipes! </p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public"/> Thu, 22 Jun 2017 17:13:22 +0200 http://www.ciclic.fr/actualites/les-resultats-du-festival-international-du-film-d-animation-d-annecy actualites Fête du cinéma http://www.ciclic.fr//actualites/fete-du-cinema <p class="chapo"><span class="chapo">C'est la 33ème</span><span class="chapo">&nbsp;édition de La Fête du Cinéma les dimanche 25, lundi 26, mardi 27 et mercredi 28 juin 2017.</span></p><h4>A nouveau, durant 4 jours exceptionnels,&nbsp;le Cinémobile sera au tarif unique de 4 €, pour tous les&nbsp;films et à toutes les séances !&nbsp;</h4><h4>6 villes accueilleront la Fête du cinéma : Dun-sur-Auron, La Guerche-sur-l'Aubois, Levroux, Neung-sur-Beuvron, Ouzouer-le-Marché, Sancoins.</h4><p><span>Le Cinémobile propose un programme éclectique avec&nbsp;<strong><em>De toutes mes forces</em></strong>, film coup de coeur du mois, un récit plein de pudeur, vivifiant et porteur d'espoir sur un adolescent pris dans la tourmente de la vie</span><span>.&nbsp;</span><strong><em>Problemos</em></strong><span>, une comédie d'Eric Judor, dont l'humour régressif assumé devrait dérider les plus récalcitrants ou<strong> Rodin</strong>, film présenté en compétition au festival de Cannes avec Vincent Lindon dans la peau du célèbre sculpteur. Les amateurs d'aventure pourront retrouver <strong>P</strong></span><strong><em>irates des caraïbes : la vengeance de Salazar&nbsp;</em></strong><span>, 5ème opus des aventures du célèbres capitaine Jack Sparrow et&nbsp;<strong><em>Anastasia</em></strong>, en version restaurée de la légende sur la célèbre cadette du tsar.</span><span>&nbsp;</span></p><p><br />Pour célébrer La Fête du Cinéma, l’ensemble des salles de cinéma organiseront un&nbsp;Grand Jeu&nbsp;dans tous les cinémas durant les 4 jours de l'opération**. Elles distribueront ainsi 4 millions de cartes à gratter&nbsp;aux spectateurs de La Fête. Chaque carte comportera un numéro unique qui permettra de participer à un grand tirage au sort sur le site officiel de l’opération.</p><p>Des dotations exceptionnelles sont en jeu&nbsp;:</p><ul><li><p>2 voyages pour 2 personnes au Festival de Cannes 2018</p></li><li><p>1 voyage pour 2 personnes à Hollywood</p></li><li><p>1 voyage pour 2 personnes à Bollywood</p></li><li><p>1 voyage pour 2 personnes pour visiter le Warner Bros. Studios Tour à Londres</p></li><li><p>30 lots «&nbsp;Gagnez un an de cinéma&nbsp;»</p></li></ul><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/fdc17_facebook.jpg"/> Wed, 21 Jun 2017 11:48:39 +0200 http://www.ciclic.fr/actualites/fete-du-cinema actualites Résultats du pitch MIFA : Animation du monde http://www.ciclic.fr//actualites/resultats-du-pitch-mifa-animation-du-monde <p><span class="chapo">Chaque année au Festival d'Annecy, tout le monde attend avec impatience les résultats du pitch MIFA Animation du monde. Ciclic vous les dévoile enfin!&nbsp;</span><br /><br />Tous les ans, le Festival international du film d'animation d'Annecy organise les Pitchs Mifa. Cet événement permet de mettre à l'honneur les meilleurs projets de films d'animation autour de 4 catégories : long métrage, court métrage, série et spécial TV et transmédia. Ces projets sont tous inédits et en première phase de developpement.<br />Depuis 2015, la catégorie &nbsp;<strong>Animation du Monde</strong> est venue s'ajouter à la liste. Elle est dédiée aux projets issus de territoires dont les capacités de production de projets d’animation sont plus faibles.&nbsp;<br /><br />Les gagnants de cette catégorie auront la chance de bénéficier d'une résidence de developpement d'une durée d'un mois à Ciclic Animation comprenant l'accueil en résidence, le logement et une journée de coaching avec un professionnel de l'animation.&nbsp;<br /><br />Les résultats sont tombés et Ciclic a selectionné trois lauréats pour le pitch MIFA Animation du monde:&nbsp;</p><ul><li><em><strong>Dien baro</strong></em> de Lazare Sié Palé pour le Burkina Faso</li><li><strong><em>El tigre sin rayas</em></strong> de Raul Alejandro Morales Reyes pour le Mexique</li><li><strong><em>Lahmer</em></strong> de Thanut Rujitanont pour la Thaillande</li></ul><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/festival-international-du-film-d-animation-d-annecy-2017.jpg"/> Fri, 16 Jun 2017 10:22:19 +0200 http://www.ciclic.fr/actualites/resultats-du-pitch-mifa-animation-du-monde actualites "Improvisations" Nicole Caligaris et Andy Emler http://www.ciclic.fr//actualites/improvisations-nicole-caligaris-et-andy-emler <p class="chapo"><span>Nicole Caligaris auteure associée au Petit Faucheux, a présenté le 21 mars un duo d'improvisations avec le pianiste Andy Emler. Ciclic vous propose ici l'intégrale de cette lecture-concert ainsi qu'un entretien avec l'auteure.</span></p><p>"<em>Le duo entre un musicien et un auteur littéraire se pratique de plus en plus, c’est heureux. Ce qui se passe, souvent, lorsque le musicien improvise, c’est que l’auteur, lui, donne lecture d’un texte déjà fixé par écrit. À présent qu’est-ce qui pourrait se produire, entre texte et musique, si on enlevait l’écrit, si on tentait d’improviser un récit, dans la complicité du moment entre musicien, auteur et spectateurs ?&nbsp;Répondant à une question de David Sylvester, le peintre anglais Francis Bacon lançait cette réflexion qui résume le pari de l’improvisation :&nbsp;«&nbsp;</em>Il me faut espérer que mon instinct me fasse faire ce qu’il faut parce que je ne peux pas effacer ce que j’ai fait.<em>&nbsp;»&nbsp;Nous n’avons pas la moindre idée de que sera ce moment, mais le point de départ, c’est une collection de feuillets manuscrits, expédiés, à la fin du 19e siècle, du Soudan français."&nbsp;</em>(Nicole Caligaris &amp; Andy Emler)</p><p><em>"Emler, comme Hitchcock, amène la tension toujours un poil au-delà de ce à quoi mes habitudes émotionnelles me font m’attendre."&nbsp;</em>(Nicole Caligaris,&nbsp;<em>Écoutes</em>, essai en cours)</p><p>Nicole Caligaris a partagé son temps de résidence entre un projet d'écritures improvisées et des rencontres avec le public. Ce dernier a d'ailleurs été invité à contribuer au texte que l'écrivaine a lu lors de son duo avec Andy Emler, grâce à un&nbsp;<a class="lien-externe" href="https://padlet.com/petitfaucheux1/NicoleCaligaris" target="_blank">mur virtuel</a>&nbsp;sur lequel chacun a pu poster un mot ou des phrases, augmentant ainsi son travail initial.&nbsp;</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public"/> Wed, 14 Jun 2017 16:47:20 +0200 http://www.ciclic.fr/actualites/improvisations-nicole-caligaris-et-andy-emler actualites Avant-première à Tours "Avant la fin de l'été" http://www.ciclic.fr//actualites/avp/ete <p class="chapo">La réalisatrice Maryam Goormaghtigh viendra présenter son documentaire <em>Avant la fin de l'été</em> lors d'une avant première aux cinémas Les Studio de Tours !<br /><span style="font-size: 14.69px;">L'occasion d'échanger avec elle sur cette belle histoire d'amitié.</span></p><p><strong>AVANT LA FIN DE L'ETE, un documentaire de Maryam Goormghtigh</strong><br /><strong>France I 2017 I 1h20 I Prduction 4 A 4 Productions, Intermezzo Films</strong><br /><strong>Distribution Shellac - Sortie nationale, le 12 juillet 2017</strong></p><p><strong>Sélection ACID, Festival de Cannes 2017</strong></p><p>"Des siestes, des repas et des bons mots : on se régale, on discute avec sagesse de photographie, de musique, ou d'interprétation des rêves... et surtout de nanas et de drague. La virilité de ces personnages d'ordinaire exploités dans les buddy movies en prend un coup, puisque c'est bien la féminité rafraîchissante de ces hommes qui se révèle peu à peu ici". <a href="http://www.lacid.org/Avant-la-fin-de-l-ete" target="_blank">Paroles de cinéastes, extrait par Wissam Charaf &amp; Ioanis Huguet, cinéastes de l'ACID</a>.</p><p style="text-align: justify;"><a class=" bouton" href="http://www.ciclic.fr/catalogue/avant-la-fin-de-l-ete">Voir la fiche film</a></p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/shellac-avant-la-fin-de-lete-image-2091.jpg"/> Wed, 14 Jun 2017 09:57:11 +0200 http://www.ciclic.fr/actualites/avp/ete actualites Atelier d'écriture autour du cinéma avec Christophe Fourvel http://www.ciclic.fr//actualites/atelier-d-ecriture-autour-du-cinema-avec-christophe-fourvel <p class="chapo">Jeudi 15 juin, le cinéma Les Carmes d'Orléans donne carte blanche à Christophe Fourvel avant la projection du film "L'affaire Thomas Crown". Un événement organisé à l'occasion de sa résidence d'auteur à&nbsp;l'association Tu Connais la Nouvelle ? (St-Jean-de-Braye), un projet soutenu par Ciclic.</p><p>Avant la projection du film "L'Affaire Thomas Crown" et d'une lecture du texte qu'il a consacré à l'actrice dans son livre intitulé&nbsp;<em>Portraits de femmes magnifiques&nbsp;</em>(éditions L'escampette),&nbsp;l'écrivain <strong>Christophe Fourvel</strong>&nbsp;propose un atelier d'écriture autour du cinéma.</p><ul><li>L'atelier d'écriture <em><strong>Nous sommes faits de mille images&nbsp;</strong></em>aura lieu de 17h15 à 19h30&nbsp;au sous-sol du cinéma Les Carmes<br />Il est d’usage de dire que les oeuvres artistiques qui nous touchent “nous accompagnent”. Un jour nous avons rencontré un film, un réalisateur, un acteur, une actrice Ceux-ci sont entrés dans notre vie et nous ne sommes plus tout à fait les mêmes. Nous vivons avec eux. <br />Comment rendre compte de cette “effraction”&nbsp;? Comment se trame ce paysage émotionnel qui constitue notre univers intime et dans lequel cohabitent personnes réelles et personnages de fiction ?&nbsp;Comment rendre compte de l’amalgame; de la belle confusion ?<br /><br />Je voudrais que nous tentions ensemble de restituer un tout petit bout d’autobiographie qui accepterait de faire la part du vécu et celle du spectateur ; tenter de restituer les liens, les correspondances qui se sont établis entre un ou des moments de notre existence et les paroles que nous murmurent à l’oreille les oeuvres aimées.&nbsp;<br /><br />Livres en appui :&nbsp;<em><a href="http://www.lmda.net/din/tit_lmda.php?Id=23471">Anything for John</a>&nbsp;</em>(en partie consacré à John Cassavetes, éditions La Dragonne)&nbsp;et&nbsp;<em><a href="http://www.initiales.org/Christophe-Fourvel-Portraits-de.html">Portraits de femmes magnifiques</a></em>&nbsp;(treize portraits de personnages féminins au cinéma, éditions L’Escampette)<em>.<br /><br /></em></li><li><strong>20h - Projection du film&nbsp;</strong><strong><a href="http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=38811.html">L’Affaire Thomas Crown</a>&nbsp;</strong>de Norman Jewison et lecture du texte qu’il a consacré à l’actrice dans son livre intitulé<em>&nbsp;<strong>Portraits de femmes magnifiques&nbsp;</strong></em>(éditions L’escampette)<br /><br /><strong style="text-align: justify;">"L'affaire Thomas Crown"&nbsp;<br /></strong>Thomas Crown, riche et séduisant homme d'affaires, organise le braquage d'une banque pour tromper l'ennui et satisfaire son goût du risque. Il engage quatre hommes de main qui&nbsp;exécutent parfaitement son plan, puis il récupère le butin déposé dans une poubelle après le hold-up. Vickie Anderson, détective dans une compagnie d'assurances, se rapproche de&nbsp;Crown pour les besoins de son enquête. Le milliardaire, qui se croyait hors de danger, est inquiété par les soupçons de la jeune femme. Un jeu du chat et de la souris commence alors&nbsp;entre eux, mêlant séduction et intimidation...<br />#USA 1h42 1968 VOSTF</li></ul><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/christophefourvel.png"/> Mon, 12 Jun 2017 17:32:20 +0200 http://www.ciclic.fr/actualites/atelier-d-ecriture-autour-du-cinema-avec-christophe-fourvel actualites Cet été dans les salles... http://www.ciclic.fr//actualites/cet-ete-dans-les-salles <p class="chapo">Trois films sinon rien !&nbsp;De quoi occuper une belle partie de ses vacances d'été avec : un <em>buddy movie</em> documentaire qui nous entraîne sur les routes de France,&nbsp;<em>Avant la fin de l'été,&nbsp;</em>et qui sort le 12 juillet, suivi d'un&nbsp;<span>détour par l'Indochine de 1946</span> avec le long métrage d'Olivier Lorelle,&nbsp;<em>Ciel rouge,</em> le 19 juillet, puis, après une pause méritée, un retour dans les salles obscures le 23 août, avec les&nbsp;<em>120 battements par minute</em> de Robin Campillo, Grand prix du Festival de Cannes cette année.</p><p><strong>12 juillet &gt;&gt; AVANT LA FIN DE L'ETE, un film de Maryam Goormaghtigh</strong><br />France, Suisse I 2017 I documentaire I 4 A 4 Productions, Intermezzo Films I Distrbution Shellac I 80 minutes<br />Film d'ouverture, sélection ACID - Festival de Cannes 2017<br />Soutien de l'ACID (Association du cinéma indépendant pour sa diffusion)</p><p>Après 5 ans d'études à Paris, Arash ne s'est pas fait à la vie française et a décidé de rentrer en Iran. Espérant le faire changer d'avis, ses deux amis l'entraînent dans un dernier voyage à travers la France.</p><p><em>Ce film a bénéficié d'un soutien à l'écriture de Ciclic-Région Centre-Val de Loire, en partenariat avec le CNC.&nbsp;</em></p><p><strong>Voir le film en région :&nbsp;</strong></p><ul><li>vendredi 7 juillet, 19h45 / Cinémas Les Studio / Tours : avant-première en présence de la réalisatrice</li></ul><p style="text-align: left;"><a href="http://www.ciclic.fr/catalogue/avant-la-fin-de-l-ete" class=" bouton">Voir la fiche film</a>&nbsp;</p><hr /><p><strong>19 juillet &gt;&gt; CIEL ROUGE, un film d'Olivier Lorelle<br /></strong>France I 2016 I fiction I Mille et Une Productions I Distrbution Jour2Fête I&nbsp;91 minutes</p><p>Indochine – 1946. Philippe s'est engagé pour pacifier un pays inconnu fait de forêts denses et de montagnes arides. Ses idéaux s'effondrent lorsqu'il comprend qu'il doit torturer et tuer une jeune vietminh qui lutte pour son indépendance. Il décide de fuir avec elle dans un voyage imprévisible au cœur de la jungle. Livrés à eux-mêmes, ils découvriront qui ils sont. Ce film est l'histoire de leur amour.</p><p><em>Ce film a bénéficié d'un soutien à l'écriture de Ciclic-Région Centre-Val de Loire, en partenariat avec le CNC.</em></p><p style="text-align: justify;"><a href=" http://www.ciclic.fr/catalogue/ciel-rouge" class=" bouton">Voir la fiche film</a></p><hr /><p><strong>23 août &gt;&gt; 120 BATTEMENTS PAR MINUTE, un film de Robin Campillo<br /></strong>France&nbsp;I 2017 I fiction I Le Films de Pierre&nbsp;I Memento Distrbution&nbsp;I&nbsp;141 minutes<br />Grand Prix - Sélection officielle du Festival de Cannes 2017<br />Soutien de l'AFCAE (Association française des cinémas art et essai)&nbsp;</p><p>Début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d'Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l'indifférence générale. Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par la radicalité de Sean qui consume ses dernières forces dans l'action.</p><p><em>Ce film a bénéficié d'un soutien à la production de CiclicCiclic-Région Centre-Val de Loire, en partenariat avec le CNC, et a été tourné à Orléans du 21 septembre au 5 octobre 2016.&nbsp;</em></p><p><strong>Voir le film en région :&nbsp;</strong></p><ul><li>vendredi 30 juin, 19h30 / Cinéma Les Carmes / Orléans&nbsp;: avant-première en présence du réalisateur</li><li>lundi 3 juillet, 19h45 / Cinémas Les Studio / Tours : avant-première en présence du réalisateur</li></ul><p class="bouton"><a href="http://www.ciclic.fr/catalogue/120-battements-par-minute" target="_self" title="Fiche film">Voir la fiche du film <br /></a></p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public"/> Mon, 12 Jun 2017 17:12:54 +0200 http://www.ciclic.fr/actualites/cet-ete-dans-les-salles actualites Pas de vacances pour les supers-héros ! http://www.ciclic.fr//actualites/pas-de-vacances-pour-les-supers-heros <h4>L'été approche et les ateliers <em>Passeurs d'images</em> sont dans les starting blocks. &nbsp;</h4><p>Moment propice à la réalisation de film d'ateliers, la période estivale est l'occasion chaque année pour les participants au dispositif de se confronter à la pratique cinématographique.&nbsp;</p><p>En 2015 et 2016, un groupe d'adolescents de Saint-Michel-en-Brenne a réalisé deux courts métrages sur la thématique des supers-héros.&nbsp;<br />Puisant dans les références des grosses productions hollywoodiennes, les jeunes montrent que les effets spéciaux peuvent aussi être à portée de mains !<br />De l'écriture scénaristique, aux préparatifs au tournage, en passant par la prise de vue et le montage, les participants nous livrent ici les aventures de supers-héros deux années durant.</p><p>Les méta-humains costumés sont devenus de véritables miroirs pour nos sociétés. Ils révèlent les thèmes forts de notre époque, les tensions et les paradoxes que notre civilisation porte en elle, mais aussi les attentes, les espérances qui agitent les esprits et les cœurs.<br /><em>Nouvelle Génération</em> et <em>Nouvelle Génération 2</em>, <span>respectivement&nbsp;</span>projetés en plein air l'année de leur production, constituent un véritable moment de divertissement et s'inscrivent dans la logique des <em>franchises </em>portées par les <a href="http://www.dccomics.com/" target="_blank">DC Comics</a>, <a href="http://marvel.com/comics" target="_blank">Marvel</a> et consorts qui n'ont de cesse de nous proposer des suites toujours plus audacieuses.<br /><br /></p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public"/> Mon, 12 Jun 2017 17:05:19 +0200 http://www.ciclic.fr/actualites/pas-de-vacances-pour-les-supers-heros actualites La Rencontre derrière la rencontre – #4 Récits de la 10e édition des mille lectures d'hiver http://www.ciclic.fr//actualites/la-rencontre-derriere-la-rencontre-4-recits-de-la-10e-edition-des-mille-lectures-d-hiver <p class="chapo">Ciclic a demandé à Aurélien Lemant d'éditorialiser les «&nbsp;carnets de route&nbsp;» de la 10<sup>e</sup>&nbsp;saison de mille lectures d'hiver&nbsp;; il vous invite à en vivre la réalité intime. Aurélien Lemant est écrivain, metteur en scène et aussi comédien. À ce titre, il a lui-même été l’un des comédiens-lecteurs des mille lectures d’hiver. C’est dire s’il connaît l’aventure ! Ciclic vous propose de découvrir le 4<sup>e</sup> épisode de la série...</p><p class="accroche">La Rencontre derrière la rencontre</p><p style="text-align: left;"><em>Où l’on croit que tout est fini déjà. Où l’on se persuade du moins que le plus gros et le plus beau est derrière soi, abandonné aux passés. Alors qu’il n’en est rien. Une Lecture d’Hiver, ça ne se cantonne pas à une heure de roman dite à voix haute par un comédien sis dans son fauteuil ou sur un banc face à l’assemblée étourdie, dans la léthargie du poisson-clown capté par les douceurs d’une anémone&nbsp;! Le plus fort reste à accomplir, lové dans les plis de la </em>troisième<em> rencontre – la première, récapitulons, réside dans l’arrivée du lecteur chez l’accueillant, deux bestiaux se jaugent en souriant&nbsp;; la deuxième, le livre la vit avec le public, sous l’effeuillage d’un écrivain travesti en phrases lues&nbsp;; mais la </em>troisième<em>, c’est ce temps qui consiste à organiser le mystère né des deux précédentes, puis à le redistribuer sous forme de parole. A présent, c’est au public de parler s’il le désire, c’est à l’auditeur de faire connaissance avec lui-même. Lui-même, c’est-à-dire soi et sa pensée. Mais aussi vous et eux, voisins d’écoute, placés par affinité ou caprice du destin les uns à côté des autres, avec dans la poche de votre cerveau cette expérience encore toute chaude de la lecture, que l’acteur vous propose désormais de partager avec vos mots, vos moues, vos mains. C’est comme réécrire pour l’autre l’œuvre entendue, à partir de soi. Comme prendre rendez-vous avec vous-même sans l’avoir noté dans l’agenda.</em><em>&nbsp;</em></p><p style="text-align: left;">Toujours cette chose arrive à la fin de chacune des Mille Lectures d’Hiver. Arrive, sans arriver&nbsp;: l’espace semble se rouvrir et rétrécir en même temps, on a vécu sous cloche une soixantaine de minutes durant, on fait claquer le gaz dans les doigts, les nuques se rallongent vers un ciel qui n’existe pas, les vêtements se froissent lorsque les fesses s’autorisent à reprendre vie sur les canapés, des yeux se recroisent après s’être plus ou moins évités pendant la cérémonie officieuse…&nbsp;</p><p style="text-align: left;">L’après-lecture est un instant de gaucherie délicieuse&nbsp;: les sourires-les regards-les rires-les soupirs-les mutismes-les applaudissements-tout ça-ou encore autre chose-ou rien. De toutes les forces en présence, aucune n’est en mesure de se désigner comme témoin fiable de ce qui vient d’avoir lieu.</p><p style="text-align: left;"><strong>«<em>&nbsp;Il y a comme un grand silence. Ils sont un peu étonnés mais pas tant que ça.&nbsp;</em>»<em></em></strong></p><p style="text-align: left;"><strong>«<em>&nbsp;- Ça t’a plu&nbsp;?<br /></em></strong><strong><em>- Oui je n’ai rien compris mais c’était bien&nbsp;!&nbsp;</em></strong><strong>»</strong></p><p style="text-align: left;"><strong>«<em>&nbsp;C’est pas grave de ne pas comprendre&nbsp;! Etonnant, non&nbsp;?&nbsp;</em>»<em></em></strong></p><p style="text-align: left;">Assez lentement, puis par paliers ascendants, de comme un grand silence on se dirige verticalement vers comme un grand vrombissement. C’est le dégel, et les hommes recommencent à voir à travers les glaces. Les corps s’ouvrent, les bouches se déplacent, les pouces craquent un peu moins&nbsp;: l’engourdissement se dissipe dans le geste ravivé. Quelqu’un reprend la parole au silence sans avoir besoin de lui demander de numéro ni même de lever le bras.</p><p style="text-align: left;"><strong>«<em>&nbsp;La jeune fille qui nous dit qu’on n’est pas tout à fait pareil à la fin d’un livre. </em>»</strong></p><p style="text-align: left;">Ça, ça se repère tout de suite. Il suffit de regarder autour de vous. Les visages sont transformés.<em></em></p><p style="text-align: left;"><strong>«<em>&nbsp;Chacun reçoit le texte à sa manière. Une dame, tout au fond, dit que quand on écoute de la musique contemporaine parfois on peut avoir envie de fuir devant ce magma de sons qu'on ne comprend pas et que là, ce sont également des mots qu'elle ne comprend pas, mais comme ça ne l'agresse pas, elle n'a pas envie de partir, elle a envie de se laisser porter. Se laisser faire, se laisser aller.&nbsp;</em>»<em></em></strong></p><p style="text-align: left;"><strong>«<em>&nbsp;Parfois on est tout content de saisir quelque chose et ça repart dans de l'inconnu, et tu comprends qu'il faut lâcher prise.&nbsp;</em>»<em></em></strong></p><p style="text-align: left;"><strong>«<em>&nbsp;Ou bien un jeune homme [de dire] "je suis très perturbé, ça m'emmène dans quelque chose de très descriptif puis soudain, ça bifurque..." Il y a ceux qui goûtent les mots, la saveur des mots, ou la saveur picturale.&nbsp;Le texte emmène, disent certains, dans un chaos, sans fioritures, pas de description, juste ces mots proférés.&nbsp;</em>»<em></em></strong></p><p style="text-align: left;">Tu étais venu pour entendre un bateleur te rapporter des nouvelles du monde à travers les écrits d’un poète, et voilà que te sont donnés un temps et un espace pour leur faire écho à l’extérieur de ton thorax. Tu n’y es pas obligé, dis-toi bien qu’il n’y a aucune règle, non, tu fais ce que tu crois vouloir, devoir, pouvoir faire. Et subitement ça sort de toi, comme une fleur contrainte expulse sa corolle dans le vide à remplir, comme une aile se couvre de plumes pour comprendre ce que veut dire l’envol.</p><p style="text-align: left;"><strong>&nbsp;«&nbsp;<em>Les échanges fusent, tout naturellement, le livre à peine refermé. L'écriture de l'auteure semble avoir beaucoup plu, et le destin de l'enfant qu'elle relate beaucoup touché. Le livre se raconte selon l'histoire de chacun. Et d'entendre, tous ensemble, dans un même instant les mots de l'auteure, rend ce moment fort. L'échange qui suit, spontané, permet alors un vrai partage de sensations, d'expressions des sentiments. On reste dans les mots mais l'émotion circule, vive. Et toujours au cœur (chœur) du moment, de la rencontre, la force de la littérature. Très beau de voir en quoi elle agit sur chacun. Comment elle nous révèle à l'autre... et à nous-même.</em>&nbsp;»</strong></p><p style="text-align: left;">Tous ces gens qu’on ne connaît pas et qui, peut-être parce que l’on a baigné avec eux au fond d’une intimité qui confine au recueillement, se métamorphosent en geysers de mots, ou en puits de pensées.</p><p style="text-align: left;"><strong>«<em>&nbsp;L'attention est à son comble. Il semblerait que dans les parages, on n'aime pas beaucoup laisser les mots se perdre… D'ailleurs, ils ne se sont pas perdus, ils ont été dégustés soigneusement. La conversation démarre illico presto. Dans un échange bouillonnant de vie, nous parlons copieusement de l'auteur, de traduction, de Russie, de vodka, j'en passe et des plus savoureuses. Les yeux brillent, les esprits sont aiguisés, et les langues déliées. Le temps s'étire sans qu'on n'y prenne garde.&nbsp;</em>»<em></em></strong></p><p style="text-align: left;"><strong>«<em>&nbsp;Il y a aussi dans le public un homme très silencieux qui ne prendra la parole qu'après la lecture, mais alors en premier : est-ce que cette langue-là est bien faite pour être lue à haute voix, tellement elle est dérangeante&nbsp;?&nbsp;</em>»</strong></p><p style="text-align: left;">Le lecteur public entend autrement le livre qu’il a choisi, par des biais inattendus. C’est comme un plan qu’il n’avait pas retenu dans le montage personnel de son film, et qu’un réalisateur habile et malicieux insère entre deux points de vue. Notre lecteur devine déjà qu’en partant se coucher cette nuit il relira, à même le texte ou dans son front, l’œuvre nouvellement acquise et qu’il croyait connaître comme sa propre maison&nbsp;:</p><p style="text-align: left;"><strong>«<em>&nbsp;Une femme me dit qu’elle regrette l’absence d’une scène qui effectivement m’avait marquée, mais je l’avais trouvée si pointue en descriptions et en vocabulaire technique que je n’avais pas osé [l’incorporer à ma lecture]. Il faut toujours oser. On se trompe systématiquement en essayant d’imaginer ce que les gens vont penser. Il ne faut écouter que son cœur.</em>»<em></em></strong></p><p style="text-align: left;"><strong>«<em>&nbsp;Un jeune homme de dire que les </em>Confessions d'un gang de filles<em> lui ont rappelé </em>Last exit to Brooklyn<em> de Hubert Selby, Jr. et d'autres auteurs américains qu'il affectionnait&nbsp;; un autre de dire que ces Américains avaient ce style descriptif qui, lui, le mettait à distance. Qu'il préférait une littérature européenne. Nous avons pu parler d'écriture mine de rien, de style en creux, ces discussions étaient possibles par cette hétérogénéité, des âges notamment.&nbsp;</em>»</strong></p><p style="text-align: left;"><strong><em>«&nbsp;Cette lecture a encore évoqué des choses aux gens (normal vous me direz, et c’est certainement toujours le cas pour n'importe quelle lecture), des choses qui se sont bien infusées et bien partagées entre les gens présents. On a pris le temps pour que chaque personne pose sa sensibilité, son ressenti. Une des grandes forces des Mille Lectures d’Hiver est cet aspect à chaud, qui permet de "lâcher" des sentiments et impressions.&nbsp;»</em></strong></p><p style="text-align: left;">Elle attend là, la rencontre cachée derrière la rencontre. Dans ce mouvement de bascule, où le «&nbsp;comédien professionnel&nbsp;» venu nous «&nbsp;faire la lecture&nbsp;» se dépossède, parmi des accents de douceur et des inflexions de rien, de son rôle d’agent de liaison, de courroie de transmission, pour investir le monstre d’en face, comme un seul homme, de la charge électrique animée par la littérature qui vient d’être dite et qui grille encore en arcs et flambeaux d’une âme à l’autre. Sous ce moment à retourner comme une pierre lourde et ronde, gît l’après-dernier jour de la Création, quand le monde s’empare de la vie donnée dans le livre pour en faire de l’existence et de la survivance. Les siennes propres. A déterrer par le dessous, avec force secousses sismiques.</p><p style="text-align: left;"><strong>«<em>&nbsp;L'après-lecture a duré longtemps, les réactions étaient vivaces, il y avait une grande curiosité, pour la suite de l'histoire, mais aussi sur cet écrivain si prolixe, dont je leur parle&nbsp;: Comment écrit-elle ? Quel âge a-t-elle? Quelle part d'autobiographie?&nbsp; Ce n'est pas l'habituelle vision de l'Amérique des années cinquante, écrit-elle toujours sur ces milieux-là ? Ces gens-là ? Les auditrices se répondent parfois entre elles, surenchérissent, quelques-unes ont déjà lu, une n'avait justement pas trop aimé, très contente de redonner une chance à l'auteure, j'ai en face de moi des gens qui aiment lire, mais surtout qui aiment parler, en parler, se parler, c'est très agréable.&nbsp;</em>»</strong></p><p style="text-align: left;"><strong>«<em>&nbsp;Quelle soirée ! Encore une. Les échanges furent tellement riches, les analyses, les impressions et réactions au texte tellement fluides et se nourrissant les unes des autres que l'après-lecture est restée stationnée dans le salon un bon moment. Une vraie gentillesse en plus.&nbsp;Moments chaleureux avec ces gens que je qualifierais d'intellectuels (ce qui signifie à l'instant dans ma bouche des gens réfléchis et mettant la littérature et la lecture au centre de leurs intérêts généraux). </em>» </strong></p><p style="text-align: left;">Vous souvient-il de ce temps où <em>intellectuel</em> n’était pas encore une injure passée dans certaines mœurs&nbsp;? Où l’on n’éprouvait pas le besoin de justifier son emploi, parce que cela pouvait même devenir une vertu, celle de se pencher sur les autres via le prisme de la connaissance&nbsp;? L’amour du Verbe, avec ou sans temple, même pas besoin, le temple c’est ce livre, là&nbsp;; l’amour des mots qui modifient. Modifient l’amour. L’amour pour le prochain.</p><p style="text-align: left;"><strong>«<em>&nbsp;L'élément remarquable est que plusieurs personnes étaient touchées par les maux des personnages (divorce, perte trente ans avant d'un enfant, Parkinson aux vieux jours).&nbsp;</em>»</strong></p><p style="text-align: left;">L’intellectualité n’est pas réservée qu’aux supposés intellectuels, c’est ce que savent les Mille Lecteurs d’Hiver quand ils entrent chez vous avec leur édition de poche toute cornée, criblée de post-it ou de marque-pages, colonisée de trombones, la couverture déjà vieille avant l’heure d’avoir tant et tant de fois vécu dans des mains aimantes et nerveuses. L’intellect, on va le partager aussi, on va pouvoir s’en servir tous ensemble si le COEUR nous en dit, pour se guérir les uns et les autres de nos maux, de nos Parkinson et autres défaites. La littérature a été inventée pour cela.<em></em></p><p style="text-align: left;">Le public se met au travail, certes, pour autant le comédien-lecteur n’a pas encore remisé son tablier au vestiaire&nbsp;:<em></em></p><p style="text-align: left;"><strong>«<em>&nbsp;J’essaie de rebondir sur ce que j’entends pour faire débat à partir de leur ressenti.&nbsp;</em>»</strong></p><p style="text-align: left;"><strong>«<em>&nbsp;Je discute beaucoup avec un monsieur qui semblait a priori ne pas avoir tellement apprécié la lecture, le texte, la forme, finalement je ne sais pas trop puisqu'il me répétait sans cesse «&nbsp;"</em>Personne ne voit ce que je vois lorsque je la regarde.<em>", ah, cette phrase-là ! Elle est magnifique !&nbsp;»&nbsp;</em>»</strong></p><p style="text-align: left;"><strong>«<em>&nbsp;Dans le livre [que j’ai choisi], il est question du pilon qui semble être un sujet tabou dans le monde de l’édition. Guylain, le personnage qui travaille dans ce monde, ne supporte pas d’accompagner les ouvrages vers la destruction, c’est pourquoi il sauve des pages au hasard dont il offre la lecture dans le RER. Mon accueillante, bibliothécaire passionnée, dit avoir été séduite par la lecture mais s’insurge contre l’idée péjorative qu’on donne du pilon en général : « Ce n’est pas parce que les livres vont au pilon qu’ils n’existent plus, l’âme d’un livre existe au-delà de l’objet et s’il n’est plus dans votre bibliothèque ou dans votre librairie, il existe toujours, ailleurs, partout… de toute façon, tous les manuscrits sont préservés à la BNF… Les gens n’osent pas se débarrasser de leurs livres, ils préfèrent les donner à la bibliothèque, les vendre plutôt que de les jeter… Il y a quelque chose que les gens n’arrivent pas à dépasser : l’idée qu’on extermine les livres comme on liquiderait des innocents, l’idée qu’on participerait symboliquement à une société totalitaire où les livres sont interdits, la culture bannie… ». Et c’est vrai qu’on convient tous qu’il est difficile de se séparer de nos livres, qu’on s’y attache, qu’on leur accorde une grande valeur … Ce point de vue me sera-t-il utile lorsqu’il faudra ranger dans ma bibliothèque, déjà prête à exploser, les piles instables de livres et de magazines qui ne cessent de gagner en hauteur à côté de mon lit ?...&nbsp;</em>»<em></em></strong></p><p style="text-align: left;">Bientôt, c’est immanquable, les gens veulent savoir les raisons qui ont présidé au désir de lire cet ouvrage, quelle nécessité personnelle peut ainsi projeter des acteurs, un petit bouquin entre les mains, à quelques centimètres de l’assistance, plutôt que de se réfugier derrière le masque d’un personnage et les barricades d’une mise en scène&nbsp;? De quelle soudaine responsabilité se sent emparé le lecteur pour se saisir d’un moment si casse-gueule&nbsp;: braver l’ennui des masses avec du papier et sans micro, sans partenaire, sans bouger, sans regarder&nbsp;?</p><p style="text-align: left;"><strong>«<em>&nbsp;Ma fierté de lire ces poèmes-là. Poèmes que je revendique. Un cadeau d'entendre ce texte, &nbsp;justement parce qu'on n'y serait pas allé voir.</em></strong> <strong><em>Un foisonnement de réactions très sincères, avec les mots de chacun. C'est très contrasté et cela ne laisse pas indifférent.&nbsp;</em></strong><strong>»</strong></p><p style="text-align: left;"><strong>«<em>&nbsp;- Vous savez je ne lis pas que des choses graves, d'ailleurs je ne choisis absolument pas un texte pour le thème, mais pour l'écriture&nbsp;; ce qui m'intéresse, c'est la musique des mots et les images qu'elle compose : l'univers d'un auteur.</em></strong></p><p style="text-align: left;"><strong><em>- Remarquez, c'est bien vrai. Moi en vacances je ne peux pas lire de philosophie, ma tête déjà surchauffée par le soleil pourrait exploser. Je préfère des choses légères.</em></strong></p><p style="text-align: left;"><strong><em>- Bah moi, c'est le contraire, l'été je pense.&nbsp;</em></strong><strong>»<em></em></strong></p><p style="text-align: left;"><strong>«<em>&nbsp;Comme quoi, ayant tous des attentes différentes, c'est très puissant ce qui nous réunit aujourd'hui. C'est génial d'être rassemblés autour d'un texte, alors que nous aspirons chacun à des livres différents. Les Mille Lectures d'Hiver produisent ce tour de force. Puis on a refait le monde, et la littérature, tous assis autour de la table ronde, d’où personne n'est exclu, une discussion à douze, où chacun a sa place, son argument, ça aussi c'est un tour de force, mais celui-ci vient des auditeurs, chapeau !&nbsp;</em>»</strong></p><p style="text-align: left;">Bien entendu, il y a toujours des gens qui se taisent. Et il ne faut surtout pas préjuger de ce que leur silence peut vouloir recouvrir. Ou raconter.</p><p style="text-align: left;"><strong>«<em>&nbsp;Des gens viennent quand même ensuite, en aparté. Car il y a deux débats : l’officiel et l’aparté. Il y a tout ce que les gens n’osent pas dire devant les autres, ou n’ont pas envie. Et là, des remerciements, des réactions qui étaient restées masquées, des gens mutiques qui au moment de partir me serrent la main&nbsp;: "Merci, je vais le lire, j’ai beaucoup aimé."&nbsp;C’est drôle, ça. C’est le rapport aux livres aussi, un peu comme une recette de cuisine qu’on ne partage pas, pas envie de dire devant tout le monde son ressenti, comme un peu quelque chose de très intime, une expérience qu’on voudrait garder pour soi, pas étaler. Oui, il y a des gens qui ne veulent pas dire ce qu’ils ont vécu à l’écoute d’un texte, c’est leur rapport à l’auteur.&nbsp;</em>»</strong></p><p style="text-align: left;">C’est difficile, et c’est dans cette difficulté que cela devient plus beau qu’avant. Parce que cela occasionne un deuxième courage, celui d’après la discussion, quand tout fait qu’il semble que c’est trop tard pour agir&nbsp;: Non&nbsp;! Jusqu’au dernier moment il est possible d’aller trouver le lecteur, la lectrice, et lui confier ce qui ne se peut avouer dans la lumière. C’est une entrevue en douce, derrière la rencontre derrière la rencontre derrière la rencontre. Vous l’ignoriez sans doute, mais ce tête-à-tête d’après la bataille apparente est encore la bataille, celle de la recherche de la vérité de chacun. Et vous l’ignoriez aussi, mais ce rendez-vous en catimini d’avant le buffet ou le dîner ou le départ est facilité par le fait que nous autres lecteurs, nous l’aimons presque autant qu’un débat à vingt-cinq. Soyez sûrs que nous vous attendrons toujours.</p><p style="text-align: left;"><strong>&nbsp;«<em>&nbsp;Je n'avais pas mesuré le temps. On a commencé à parler avant 15h et à 16h30 on est encore en train de discuter.&nbsp;</em>»</strong><strong><em>&nbsp;</em></strong></p><p style="text-align: left;">Fin du quatrième et avant-dernier épisode. &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp;&nbsp;</p><p style="text-align: left;">(A suivre)</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/visuel.jpg"/> Wed, 07 Jun 2017 15:57:16 +0200 http://www.ciclic.fr/actualites/la-rencontre-derriere-la-rencontre-4-recits-de-la-10e-edition-des-mille-lectures-d-hiver actualites La Fête du cinéma d'animation 2017 : inscrivez-vous ! http://www.ciclic.fr//actualites/la-fete-du-cinema-d-animation-2017-inscrivez-vous <p class="chapo">C'est parti pour une 16e année de fête du cinéma d'animation, partout en France et aussi à l'étranger. <span>Vous souhaitez participer à la Fête avec votre structure et référencer votre évènement ? C'est très simple. Rendez-vous ci-dessous et suivez le lien puis les instructions.&nbsp;</span>Rendez-vous dès maintenant sur le site de la manifestation pour découvrir les programmes et les outils proposés.&nbsp;</p><p>En vous inscrivant sur le site internet de la Fête du cinéma d'animation, vous bénéficiez :</p><ul><li>de visuels : affiches, cartes postales, bande-annonce</li><li>d'une communication nationale sur internet et les réseaux sociaux : votre événement est répertorié et cartographié</li><li>de tarifs négociés sur des programmes</li><li>de la venue de réalisateurs et d'intervenants spécialistes de l'animation</li><li>d'aide à la programmation et au montage de projets</li></ul><p>&nbsp;</p><p><img src="http://www.fete-cinema-animation.fr/media/k2/items/cache/95a78f3015bd19286b33c65657114fc4_L.jpg" /></p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/pepelemorse_0.jpg"/> Tue, 06 Jun 2017 16:45:31 +0200 http://www.ciclic.fr/actualites/la-fete-du-cinema-d-animation-2017-inscrivez-vous actualites Concours d'affiches et de critiques au lycée Voltaire http://www.ciclic.fr//actualites/concours-d-affiches-et-de-critiques-au-lycee-voltaire <p>A travers sa participation à la 22<sup>e</sup> édition de<em> Lycéens et apprentis au cinéma</em>, le centre de documentation du lycée Voltaire à Orléans a mis en place une belle initiave permettant de réunir les enseignants inscrits au dispostif et de mutualiser leurs outils pour travailler les films : un concours de critiques et d'affiches de films. Trois classes ont tenté l’aventure&nbsp;: une classe de seconde dans le cadre de la matière&nbsp;<em>Littérature et société</em>, une classe de 1ES3 et une classe de BTS notariat en première année.</p><p>Un jury composé d'un membre de CIiclic, de la coordonnatrice du dispositif de l’établissement et d'un professeur de lettres a été constitué. Les deux professeurs documentalistes ont effectué une première sélection afin d'en soumettre moins de 10 au jury. Un gagnant par film a été sélectionné. Les vainqueurs ont eu le droit a&nbsp;deux places de cinéma et un paquet de popcorns offerts grâce au financement de la Maison des Lycéens ! Lors de la remise de prix, chacun devait amener un objet symbolisant un bon moment de cinéma.</p><p>Un padlet a permis tout au long de l’année de suivre les concours, et réunit aujourd’hui les affiches en compétition : <a href="https://padlet.com/cdivoltaire/jfrne5wiux3d" target="_blank">cliquez ici pour découvrir les œuvres&nbsp;!</a></p><p>Bravo aux vainqueurs des concours (Emma Chapuis, Julie Zanon et Julianne Sedan), à Valérie Pasdeloup et Sabrina Mérigot pour la mise en place du projet (CDI), ainsi qu'aux enseignants Elise Chedeville, Marion Thibier, Diane Marchand et Philippe Couannault impliqués dans l'opération !</p><p><span style="font-size: 11.0pt; line-height: 115%; font-family: 'Calibri','sans-serif'; mso-ascii-theme-font: minor-latin; mso-fareast-font-family: Calibri; mso-fareast-theme-font: minor-latin; mso-hansi-theme-font: minor-latin; mso-bidi-font-family: 'Times New Roman'; mso-bidi-theme-font: minor-bidi; mso-ansi-language: FR; mso-fareast-language: EN-US; mso-bidi-language: AR-SA;"> <!--[if !supportLineBreakNewLine]--><br /> <!--[endif]--></span></p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public"/> Tue, 06 Jun 2017 16:25:02 +0200 http://www.ciclic.fr/actualites/concours-d-affiches-et-de-critiques-au-lycee-voltaire actualites Exposition de créations originales de Mélusine Thiry aux éditions HongFei http://www.ciclic.fr//actualites/exposition-de-creations-originales-de-melusine-thiry-aux-editions-hongfei <p class="chapo">Jusqu'au 29 juillet, la médiathèque des Fontaines accueille une double exposition a<span>utour <span>de l'univers graphique de Mélusine Thiry</span> et des 10 ans des éditions HongFei Cultures. L'exposition consacrée à l'illustratrice s'inscrit dans le cadre de sa résidence d'auteur portée par Livre Passerelle et soutenue par Ciclic.</span></p><p><strong>Mélusine Thiry</strong> "Une artiste plasticienne au pays des livres pour enfants édités par HongFei Cultures"<br />L’exposition autour de l'univers de l'auteure-illustratrice invite à une découverte sensible du travail que l’artiste met en œuvre dans des créations visuelles où la lumière joue un rôle essentiel. Entre transparence et silhouettes, superpositions et découpages de papiers, photographie et linogravure, projection et dispositifs mobiles lumineux, l’artiste plasticienne apporte un éclat&nbsp;particulier à l’univers du livre jeunesse et plus généralement de l’enfance.</p><p>Vous pourrez découvrir des planches originales de ses ouvrages publiés aux éditions HongFei.</p><p><strong>HongFei, 10 ans d'édition :&nbsp;</strong>un métier, une maison<br />Cette exposition proposée à l'occasion des 10 ans des <a href="http://livre.ciclic.fr/structure/editions-hongfei-cultures" target="_blank">éditions HongFei</a> se compose en trois parties :</p><div class="n module-type-text diyfeLiveArea "><ul><li>la découverte du métier d'éditeur et&nbsp;une&nbsp;rétrospective de la maison depuis sa création ;</li><li>les coulisses de la crétion d'un album jeunesse ;</li><li>une exposition des illustrations originales du tout dernier né des éditions HongFei,&nbsp;<em><a href="http://livre.ciclic.fr/miss-ming" target="_blank">Miss Ming</a></em>, de Valérie Dumas et Jean-Pierre Blanpain.</li></ul></div><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/la_ronde_des_contes.jpg"/> Tue, 06 Jun 2017 14:43:55 +0200 http://www.ciclic.fr/actualites/exposition-de-creations-originales-de-melusine-thiry-aux-editions-hongfei actualites "Avant la fin de l'été", un joli documentaire en salle ! http://www.ciclic.fr//actualites/avant-la-fin-de-l-ete-un-joli-documentaire-en-salle <p class="chapo">Un road-movie pour les vacances ! <em>Avant la fin de l'été</em>, c'est l'histoire de trois amis : Arash, Hossein et Ashkan qui parcourent la France le temps d'un été ; avant peut-être le retour en Iran pour Arash... Le documentaire de Maryam Goormaghtight, distribué par Shellac, sort dans les salles le cinéma le 12 juillet après une belle ouverture de la sélection ACID cette année au Festival de Cannes.<span style="color: #555555; font-size: 13px;">&nbsp;</span></p><p><strong>AVANT LA FIN DE L'ETE, un film de Maryam Goormaghtigh</strong><br /><strong>France, Suisse I 2017 I documentaire I 80 minutes I VOSTF</strong></p><p>Une production 4 A 4 Productions, Intermezzo Films / Distribution Shellac<br />Ce film a bénéficié d'un soutien à l'écriture de Ciclic-Région Centre-Val de Loire.</p><p><strong>L'ACID - Paroles de cinéastes :<br /></strong>Si le farsi est l'une des plus belles langues du monde à parler et à écouter, elle est également l'une des plus belles à filmer. Maryam Goormaghtigh nous entraîne dans une errance hédoniste sur les routes de France à travers les yeux de trois Iraniens, qu'elle filme avec une grande tendresse et une intimité impressionnante.<br />Des siestes, des repas et des bons mots : on se régale, on discute avec sagesse de photographie, de musique, ou d'interprétation des rêves... et surtout de nanas et de drague. La virilité de ces personnages d'ordinaire exploités dans les « buddy movies » en prend un coup, puisque c'est bien la féminité rafraîchissante de ces hommes qui se révèle peu à peu ici.<br />Derrière cette virée débonnaire scintille, en creux, le sombre éclat de l'âme en exil. L'appel de l'enfance, de sa terre, de sa musique, de sa poésie, de sa langue. La réalisatrice parvient, sans dogmatisme, à construire un aller-retour incessant et fécond entre deux mondes que beaucoup de clichés opposent : la France et l'Iran. On a ainsi parfois l'impression de faire du tourisme en Iran, alors qu'on est au milieu de la France profonde. Les paysages français deviennent une extension du geist iranien, avec une finesse, une simplicité, un humour qui a eurent sans recherche d'effets, sans volontarisme narratif ou esthétique.<br />Une image splendide et surtout une très belle bande son servent à merveille ce lm qui fleure bon la liberté dans un écrin très oriental : anodin en façade, riche à l'intérieur.<br /><strong>Wissam Charaf et Ioanis Nuguet, cinéastes</strong></p><p style="text-align: left;"><a class=" bouton" href="http://www.ciclic.fr/catalogue/avant-la-fin-de-l-ete ">Voir la fiche film</a>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public"/> Tue, 06 Jun 2017 14:42:48 +0200 http://www.ciclic.fr/actualites/avant-la-fin-de-l-ete-un-joli-documentaire-en-salle actualites Atelier d'écriture "Un endroit pour vivre" avec Christophe Fourvel http://www.ciclic.fr//actualites/atelier-d-ecriture-un-endroit-pour-vivre-avec-christophe-fourvel <p class="chapo">Christophe Fourvel, auteur associé à l'association Tu Connais la Nouvelle&nbsp;? de Saint-Jean-de-Braye, propose dans le cadre de sa résidence, un&nbsp;atelier d'écriture en deux temps et en deux lieux.&nbsp;</p><blockquote><p>Depuis le mois de mars et jusqu'en septembre 2017, Christophe Fourvel est auteur associé à Tu Connais la Nouvelle ?, avec le soutien de Ciclic. Il partage son temps entre son nouveau projet d'écriture autour du langage, du récit et des rencontres avec le public.&nbsp;</p></blockquote><p>Atelier d'écriture en deux séances, le samedi 20 mai à St-Jean-de-Braye et le samedi 17 juin à Orléans. Il est souhaité de s’engager à être présent(e) sur les deux sessions, le nombre de place étant limité à 12 personnes.&nbsp;<span></span> :</p><ul><li><strong><strong>« Dans ma maison » :&nbsp;</strong>le 20 mai à la médiathèque de Saint-Jean-de-Braye<br /></strong>Vous avez sûrement en tête une maison dans laquelle vous avez vécu, un lieu dans lequel vous auriez aimé vivre. Au cours de cet atelier, Christophe Fourvel vous invitera à « ouvrir » les portes de la maison de vos rêves.</li></ul><ul><li><strong><strong>« Le Musée intime » :&nbsp;</strong>second atelier qui se déroulera le 17 juin au&nbsp;FRAC à Orléans de 14h à 19h&nbsp;<br /></strong>Après une visite guidée des lieux, vous serez convié à décrire un espace dans lequel vous aimeriez abriter souvenirs, rêves, personnes aimées, films, livres, etc...<br /><em>Réservé en priorité aux participants du 1er atelier "Un&nbsp;endroit pour vivre".</em></li></ul><p><br />L'auteur :<br /><em>"Je suis né en 1965 à Marseille. En 1991, j'abandonne une thèse en neurophysiologie et travaille (quelques mois) au Centre International de Poésie de Marseille avant de devenir libraire (quelques années) à Brignoles dans le Var. Je vis à présent dans le Doubs (depuis dix-sept ans), terre de compromis géographique entre le Vieux Port et l’île Gotland, dans la Baltique, que j'affectionne particulièrement.&nbsp;</em></p><p><em>Jusqu’en octobre 2006, je travaille comme chargé de mission au Centre Régional du Livre de FrancheComté, à Besançon. Je m'y suis plus particulièrement occupé de la création et de la rédaction d’une revue littéraire, Verrières, avant de tenir à jour le site Internet de la structure.&nbsp;</em><br /><em>De septembre 2006 à juin 2008, je travaille en collaboration avec le théâtre Le Granit, Scène nationale de Belfort et ai en charge des ateliers d’écriture en milieu scolaire ainsi qu’au sein du théâtre, auprès d’un public adulte. Depuis, toujours en tant qu’écrivain-animateur d’ateliers d’écriture, j'interviens régulièrement dans d’autres théâtres, de nombreux établissements scolaires, diverses structures comme les prisons, les hôpitaux psychiatriques, les musées, les Centres de long séjour, les M.J.C…" &nbsp;</em>Christophe Fourvel</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/fourvel2.jpg"/> Sat, 03 Jun 2017 14:43:32 +0200 http://www.ciclic.fr/actualites/atelier-d-ecriture-un-endroit-pour-vivre-avec-christophe-fourvel actualites Maisons d'édition de livres imprimés ou numériques http://www.ciclic.fr//livre-lecture/les-missions/dispositifs-d-aides/les-projets-soutenus-en-2017/maisons-d-edition-de-livres-imprimes-ou-numeriques <p>En 2017, ce sont vingt-quatre éditeurs indépendants dont six de bibliophilie contemporaine qui sont soutenus dans le cadre du dispositif de soutien aux entreprises d'édition de livres imprimés ou numériques.</p><p>La commission qui s'est réunie courant avril a émis un avis au regard des critères suivants&nbsp;:<br />- la cohérence d'un projet d'ensemble,<br />- la dynamique d'évolution de la structure,<br />- la prise de risque pour la struture,<br />- la qualité et la cohérence éditoriale du catalogue,<br />- la capacité de travail en collaboration avec d'autres professionnels,<br />- la faisabilité opérationnelle et financière.</p><h2>Les éditeurs qui bénéficient de l'aide en 2017 :&nbsp;</h2><ul><li><a href="http://livre.ciclic.fr/structure/l-atelier-d-images" target="_blank">L'Atelier d'images</a>&nbsp;(Rahart - 41)</li><li><a href="http://livre.ciclic.fr/structure/les-livres-sont-muets" target="_blank">Les livres sont muets</a>&nbsp;(Ivoy-le-Pré - 18)</li><li><a href="http://livre.ciclic.fr/structure/coco-texedre" target="_blank">Coco Téxèdre</a>&nbsp;(Seuilly - 37)</li><li><a href="http://livre.ciclic.fr/structure/editions-le-silence-qui-roule" target="_blank">Le silence qui roule</a>&nbsp;(St-Jean-le-Blanc - 45)</li><li><a href="http://livre.ciclic.fr/structure/collodion-editions" target="_blank">Éditions Collodion</a>&nbsp;(Mers/Indre - 36)</li><li><a href="http://livre.ciclic.fr/structure/cecile-picquot-livres-d-artiste" target="_blank">Cécile Picquot livres d'artiste</a> (Tours - 37)</li><li><a href="http://livre.ciclic.fr/structure/ella-editions" target="_blank">Ella Éditions</a>&nbsp;(Lèves - 28)</li><li><a href="http://livre.ciclic.fr/structure/rencontre-avec-le-patrimoine-religieux" target="_blank">Rencontre avec le patrimoine religieux</a>&nbsp;(Orléans - 45)</li><li><a href="http://livre.ciclic.fr/structure/editions-hongfei-cultures" target="_blank">Éditions HongFei Cultures</a>&nbsp;(Amboise - 37)</li><li><a href="http://livre.ciclic.fr/structure/editions-menu-fretin" target="_blank">Éditions Menu Fretin</a>&nbsp;(Chartres - 28)</li><li><a href="http://livre.ciclic.fr/structure/la-boite-bulles" target="_blank">La Boîte à bulles</a>&nbsp;(St-Avertin - 37)</li><li><a href="http://livre.ciclic.fr/structure/editions-du-jeu-de-l-oie" target="_blank">Éditions du Jeu de l'Oie</a>&nbsp;(Châteauneuf/Loire - 45)</li><li><a href="http://livre.ciclic.fr/structure/editions-de-l-elan-vert" target="_blank">Éditions de l'Élan vert</a>&nbsp;(St-Pierre-des-Corps - 37)</li><li><a href="http://livre.ciclic.fr/structure/editions-des-presses-universitaires-francois-rabelais-pufr" target="_blank">Presses universitaires François-Rabelais</a>&nbsp;(Tours - 37)</li><li><a href="http://livre.ciclic.fr/structure/editions-grandvaux" target="_blank">Éditions Grandvaux</a>&nbsp;(Brinon/Sauldre - 18)</li><li><a href="http://livre.ciclic.fr/structure/nouvelles-editions-sutton" target="_blank">Nouvelles éditions Sutton</a>&nbsp;(Tours -37)</li><li><a href="http://livre.ciclic.fr/structure/editions-du-contrefort" target="_blank">Éditions du contrefort</a> (Nogent-le-Rotrou - 28)</li><li><a href="http://livre.ciclic.fr/structure/corsaire-editions" target="_blank">Corsaire&nbsp;Éditions</a> (Orléans - 45) </li><li><a href="http://livre.ciclic.fr/structure/editions-du-gerfaut" target="_blank">Éditions du Gerfaut</a> (Chartres - 28)</li><li><a href="http://livre.ciclic.fr/structure/le-quatrieme-tiers" target="_blank">Le Quatrième tiers</a> (Bourges - 18)</li><li><a href="http://livre.ciclic.fr/structure/editions-la-bouinotte" target="_blank">Éditions La Bouinotte</a> (Châteauroux - 36)</li><li><a href="http://livre.ciclic.fr/structure/la-sinfonie-d-orphee" target="_blank">La Sinfonie d'Orphée</a> (Les Hermittes - 37)</li><li><a href="http://livre.ciclic.fr/structure/la-cage-de-l-ombre-forte" target="_blank">La Cage de l'ombre forte</a> (Orléans - 45)</li><li><a href="http://livre.ciclic.fr/structure/les-mille-univers" target="_blank">Éditions des mille univers</a> (Bourges - 18)</li></ul><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/4e_tiers.jpg"/> Thu, 01 Jun 2017 17:19:37 +0200 http://www.ciclic.fr/livre-lecture/les-missions/dispositifs-d-aides/les-projets-soutenus-en-2017/maisons-d-edition-de-livres-imprimes-ou-numeriques actualites La série "Manon" de retour sur Arte... 5 ans plus tard... http://www.ciclic.fr//actualites/la-serie-manon-de-retour-sur-arte-5-ans-plus-tard <p class="chapo">Le moment est arrivé de retrouvé Manon, jeune adolescente rebelle qui a désormais 20 ans : telle est la suite de la mini-série "3 x Manon", produite et diffusée en 2014 sur Arte. De nouveau aux commandes, le réalisateur Jean-Xavier de Lestrade nous livre un triptique. L'histoire reprend cinq ans plus tard...&nbsp;</p><p>Dans <em><a href="http://ciel.ciclic.fr/catalogue/trois-fois-manon" target="_blank">3 x Manon</a></em>, Jean-Xavier de Lestrade filmait le parcours chaotique de Manon, 15 ans, dans un centre éducatif fermé où elle s'efforçait de dompter ses accès de violence. Cinq ans plus tard (trois seulement dans la réalité), l'adolescente en détresse a laissé place à une jeune femme intranquille, en quête d'un travail. Son BTS de mécanique en poche, elle postule dans un garage et se heurte d'emblée à un chef d'atelier qui se voit mal imposer une fille, si futée soit-elle, à ses « gars ». Acculée, Manon doit ravaler sa fierté et accepte de travailler à l'accueil, où elle ne laisse pas insensible Jennifer, l'adjointe de la direction.</p><p>Avec cette saison 2,&nbsp;<em>Manon 20 ans</em>, nous voici cinq ans plus tard... Comment Manon a t-elle grandit ?</p><p><strong>&gt; MANON 20 ANS</strong>, une minisérie de Jean-Xavier de Lestrade,<br />France I 2016 I 3 x 52minutes</p><p><iframe allowfullscreen="true" src="https://www.arte.tv/player/v3/index.php?json_url=https%3A%2F%2Fapi.arte.tv%2Fapi%2Fplayer%2Fv1%2Fconfig%2Ffr%2F076130-000-A%3Fautostart%3D1%26lifeCycle%3D1&amp;lang=fr_FR&amp;config=arte_tvguide&amp;embed=1&amp;mute=0" width="640" height="360" frameborder="0" scrolling="no"></iframe></p><p>Illustré d'extraits forts et intenses, cet entretien de Jean-Xavier de Lestrade (le créateur, co-scénariste et réalisateur de la minisérie), nous éclaire sur le parcours de Manon qui a désormais 20 ans et qui découvre la vie d'adulte.<br />Dans cet entretien, le scénariste et réalisateur Jean-Xavier de Lestrade analyse le parcours que Manon, maintenant âgée de 20 ans, va devoir emprunter pour s'émanciper : trouver un emploi, vivre ses amours et se libérer de sa mère.</p><p>Scénario Antoine Lacomblez, Jean-Xavier de Lestrade I Avec Alba Gaïa Bellugi, Marina Foïs, Déborah François I Coproduction ARTE France, Image &amp; Compagnie I Avec le soutien à la production par Ciclic-Région Centre Val de Loire.</p><p>Fipa d'Or de la meilleure interprétation féminine (Alba Gaïa Bellugi), Biarritz 2017<br />Meilleurs série, interprétation féminine (Alba Gaïa Bellugi), scénario, musique originale et Prix du public de la meilleure série, Luchon 2017.</p><p>Source : <a href="http://www.arte.tv/fr/videos/076130-000-A/rencontre-avec-jean-xavier-de-lestrade" target="_blank">Arte TV</a>&nbsp;I&nbsp;Interview de Sylvie Dauvillier, ARTE Magazine - Chef opérateur : Stéphane Aveneau – Ingénieur du son : Hugues Petit – Moyens techniques : ARTE Studio – Montage : Alexandre Sadowsky – Productions : Pascale Casadesus © ARTE France Développement</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/manon_20_ans_-r_image_et_compagnie_-_alba_gaia_bellugi_marina_foies_1.jpg"/> Wed, 31 May 2017 17:20:40 +0200 http://www.ciclic.fr/actualites/la-serie-manon-de-retour-sur-arte-5-ans-plus-tard actualites Inscrivez votre accueil de loisirs pour la tournée de juillet http://www.ciclic.fr//actualites/inscrivez-votre-accueil-de-loisirs-pour-la-tournee-de-juillet <p><span class="chapo" style="font-size: 14.69px;">Ciclic propose aux centres de loisirs des communes d'accueil du Cinémobile d’organiser une journée cinéma pour le jeune public, durant les vacances scolaires entre le 10 et le 21 juillet 2017 (sauf les 14 et 18 juillet)</span>.</p><p>Pour cette journée, Ciclic a conçu une programmation adaptée à chaque tranche d’âge, avec des films destinés aussi bien aux enfants (à partir de 3-4 ans) qu’aux adolescents.</p><p>Ces projections pourront être ouvertes au public extérieur pour compléter, si besoin, la salle et permettre au maximum d’enfants de bénéficier du passage du Cinémobile.</p><p>Les films programmés sont les suivants :</p><ul><li><strong><em>La ronde des couleurs</em></strong>&nbsp;- 40 minutes - à partir de 3-4 ans :<br />Un programme de 6 courts métrages d’animation pour explorer la palette des couleurs de la nature et des peintres.</li><li><strong><em>Le Kid</em></strong>&nbsp;- 0h50 – à partir de 6 ans :&nbsp;<br />L'univers du burlesque avec le mythique personnage de Charlot de Charlie Chaplin</li></ul><ul><li><strong><em>Panique tous courts</em></strong>&nbsp;– 0h50 – à partir de 6 ans<br />Un programme de films d’animations burlesques avec des personnages haut en couleurs</li><li><strong><em>Your name</em></strong>&nbsp;– 1h47 – à partir de 9 ans<br />Un film d’animation japonais qui a connu un succès titanesque&thinsp;au Japon avec plus de 10 millions de spectateurs.</li></ul><ul><li><strong><em>Mutation en cours</em></strong>&nbsp;– 0h56 – à partir de 13 ans<br />Un programme de 5 films courts avec du rire, du suspense, du dégoût, du rire encore...et beaucoup d'impertinence !</li></ul><p>Les films proposés seront accompagnés d'un dossier pédagogique et ludique gratuit ou de jeux qui permettront la mise en place d’activités après la projection.&nbsp;</p><p>Pour visionner les bandes-annonces et accéder à plus d’information sur ces films, consultez le site du Cinémobile : http://cinemobile.ciclic.fr/films-seances.</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/jeune_public_1.jpg"/> Wed, 31 May 2017 16:06:36 +0200 http://www.ciclic.fr/actualites/inscrivez-votre-accueil-de-loisirs-pour-la-tournee-de-juillet actualites Première étude sur l'animation en volume en France http://www.ciclic.fr//actualites/premiere-etude-sur-l-animation-en-volume-en-france <p><span class="chapo">L'animation en volume fait de la résistance en France, la preuve en est avec la première étude réalisée par le Collectif National des Techniciens et Réalisateurs du Volume Animé. Une démarche inédite qui permet d'en savoir davantage sur l'état actuel de cette pratique ancienne qui a traversé les révolutions techniques du cinéma. </span><br /><br />Crée en 2015 lors du Festival national du film d'animation de Bruz, <strong>le Collectif National des Techniciens et Réalisateurs du Volume Animé</strong> vise à promouvoir et analyser les problématiques liées au secteur de l'animation en volume. Cette étude a été réalisée du mois d'avril à juin 2016 et traite plusieurs points principaux dont le profil des salariés, leur parcours et leur localisation. Elle est destinée aux professionnels, aux producteurs de films d'animation et aux institutions qui pourront analyser une vue d'ensemble sur la situation globale du cinéma d'animation en volume en France sur des bases d'informations et de réflexions fiables et complètes.<br /><br /><a href="https://www.afca.asso.fr/actualites/breves/2080,Panorama-de-l-animation-en-volume-en-France">Etude disponible et téléchargeable sur le site de l'AFCA&nbsp;</a><br /><br /></p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/sans_titre_3.jpg"/> Wed, 31 May 2017 15:34:50 +0200 http://www.ciclic.fr/actualites/premiere-etude-sur-l-animation-en-volume-en-france actualites Les Américains à Châteauroux : exposition au Blanc http://www.ciclic.fr//actualites/les-americains-chateauroux-exposition-au-blanc <p class="textChapo">Ciclic vous invite à découvrir l'exposition intitulée "Hier, les Américains (1951-1967)", du 3 juin au 9 août 2017 à l'écomusée de la Brenne au Blanc.</p><p>Cette exposition est l'occasion, entre autre, de découvrir un programme de films amateurs élaboré par le pôle patrimoine de Ciclic, intitulé "<em><strong>Les Américains à Châteauroux</strong></em>". Il permet de revivre toute une période s'étalant des années 1950 à la fin des années 1960, où Châteauroux vivait à l'heure de l'Amérique et comptait plus de 7 000 américains stationnant sur les sites de l'aéroport (Déols) et de La Martinerie.</p><p class="textFrame"><strong>Cette exposition est proposée par l'association "Châteauroux, c'était l'Amérique".</strong></p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/memoire_JOSSE02-GP%20drapeaux_0.jpg"/> Tue, 30 May 2017 12:16:05 +0200 http://www.ciclic.fr/actualites/les-americains-chateauroux-exposition-au-blanc actualites Paroles d'experts - Panorama 2017 http://www.ciclic.fr//actualites/paroles-d-experts-panorama-2017 <img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public"/> Mon, 29 May 2017 18:09:04 +0200 http://www.ciclic.fr/actualites/paroles-d-experts-panorama-2017 actualites