Ciclic - Actualités Thu, 23 Mar 2017 14:22:50 +0000 http://www.ciclic.fr/ Résidence d'écriture de courts métrages de genre : les scénaristes travailleront autour du polar http://www.ciclic.fr//actualites/residence-d-ecriture-de-courts-metrages-de-genre-les-scenaristes-travailleront-autour-du-polar <p class="chapo"><span>Ciclic et le magazine So Film, en partenariat avec Canal +, le CNC, la Sacem, la Région Nouvelle Aquitaine et le Département du Lot-et-Garonne, proposent pour la deuxième année consécutive une série de trois résidences d’écriture de courts métrages de genre. Celle-ci est consacrée au "polar</span>".</p><p>En région Centre-Val de Loire, les scénaristes vont s'installer au Manoir du Breuil pour deux temps de travail, du 27 mars au 1<sup>er</sup> avril et 9 au 14 mai. Deux scénaristes régionaux, David D'Aquaro et Marie Belhomme, ont été choisis pour bénéficier de cette résidence, ainsi que deux auteurs graphiques : Etienne Le Roux et Joaquin Diaz. Les autres scénaristes présents sont : Hugues Martin (co-auteur et co-réalisateur du long métrage <em>Djinns</em>), Esteban (auteur-réalisateur du documentaire <em>Yo Pékin</em>), Daisy Sadler (auteur-réalisateur du court métrage <em>Sophiloscope</em>).</p><p><span>Pour donner du corps à leur scénario</span><span>, i</span><span>ls bénéficieront d'interventions de spécialistes, avec la venue d'un ex-inspecteur de police et d'un journaliste Faits divers-justice de la Nouvelle République.</span></p><p>Ils travailleront pendant deux jours sur la musique avec les compositeurs Xavier Jamaux (<em>Entre chiens et loups</em>,&nbsp;<em>Funny Games U.S.</em>&nbsp;entre autres)&nbsp;et Valentin Hadjaj (<em>Souvenir</em>, <em>Avril et le monde truqué</em>)</p><hr /><h4><strong>Les talents régionaux de la résidence Polar&nbsp;</strong></h4><p><strong>&gt; David D'Aquaro, scénariste :</strong></p><p>Après des études universitaires et deux courts métrages, c’est sur les plateaux de cinéma où il travaille en décoration que David d’Aquaro mûrit son envie d’écriture.&nbsp;En 2009, il remporte un prix au marathon d’écriture du Festival des scénaristes et suit plusieurs formations successives comme l’Atelier d’écriture de la FEMIS et le stage Ecrire pour le 52' au CEEA. Il développe depuis plusieurs projets pour le cinéma et la télévision.</p><p><strong>&gt; Marie Belhomme, scénariste :&nbsp;</strong></p><p>Après avoir suivi une formation au Conservatoire Européen d'Ecritures Audiovisuelles, Marie Belhomme a écrit et réalisé plusieurs oeuvres pour le cinéma et la télévision. Son premier long métrage <em>Les chaises musicales</em> est sorti en salle en 2015.</p><p><strong>&gt; Etienne Le Roux, auteur graphique :</strong></p><p>Étienne Le Roux a monté un atelier de dessin à Tours, son lieu de résidence, en compagnie d'autres dessinateurs.&nbsp;Étienne Le Roux est influencé par des dessinateurs américains comme Corben et par les dessinateurs franco-belges comme Jijé et Franquin.&nbsp;</p><p><strong>&gt; Joaquim Diaz, auteur graphique :</strong></p><p>Issu du studio Gottferdom, il commet des oeuvres réalistes inspirée de l'univers graphique américain.</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/capture_29.png"/> Thu, 23 Mar 2017 10:45:47 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/residence-d-ecriture-de-courts-metrages-de-genre-les-scenaristes-travailleront-autour-du-polar actualites Patrimoine : les évènements 2017 http://www.ciclic.fr//actualites/patrimoine-les-evenements-2017 <p class="chapo">Ouvrez-bien les yeux, il y a sans doute une projection commentée de films amateurs, une création à base de films d'archives ou une exposition proche de chez vous !</p><p>Des projections, créations, ciné-concerts, ateliers d'écriture mais aussi la cinévalise circulant dans les bibliothèques de l'Eure-et-Loir ou des spectacles intégrant des films issus des collections patrimoniales de Ciclic : voici ce que vous trouverez dans ce nouveau programme à &nbsp;télécharger.</p><p>Tous les événements sont classés par département et par ordre chronologique.</p><p><strong>Le programme contenu dans la plaquette peut évoluer. Retrouvez tous les détails en ligne sur <a href="ciclic.fr/patrimoine">ciclic.fr/patrimoine</a></strong></p><p></p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/cab_04-carnaval-vierzon-5.jpg"/> Tue, 21 Mar 2017 12:27:51 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/patrimoine-les-evenements-2017 actualites Cher(e)s étranger(e)s, – #2 Récits de la 10e édition des mille lectures d'hiver http://www.ciclic.fr//actualites/cheres-etrangeres-2-recits-de-la-10e-edition-des-mille-lectures-d-hiver <p class="chapo">Ciclic a demandé à Aurélien Lemant d'éditorialiser les «&nbsp;carnets de route&nbsp;» de la 10e&nbsp;saison de mille lectures d'hiver&nbsp;; il vous invite à en vivre la réalité intime. Aurélien Lemant est écrivain, metteur en scène et aussi comédien. À ce titre, il a lui-même été l’un des comédiens-lecteurs des mille lectures d’hiver. C’est dire s’il connaît l’aventure ! Ciclic vous propose de découvrir la suite de la série que vous retrouverez chaque mois sur ce site.</p><p class="accroche" style="text-align: center;">Cher(e)s étranger(e)s,&nbsp;</p><p><em>Où nos héros font la connaissance d’un nouveau protagoniste. Où l’on s’aperçoit que celui-ci s’avère capital pour la suite du récit.</em></p><p><em>Voir du pays, c'est voir du monde. Mais comprenez&nbsp;: des personnes. Des masques qui attendent qu’on les tombe, des noms qui veulent être prononcés, de timides et patientes biographies qu’on risque de ne pas même entendre pendant le choc ralenti de notre mutuelle découverte. A l’exode solitaire du lecteur en tournée répond ainsi la symétrie de son </em>accueillant<em>, figurine magnifique et difficile qui se tient à la croisée de l’acteur qu’elle reçoit, et du public qu’elle invite. Lire chez des inconnus, c'est entrer dans leur âme par effraction, et leur laisser temps et place pour nous pénétrer en échange. Notre approche de leur terrain – ce lieu éphémère où épanouir la parole d’un livre – sera modifiée par nos expériences de cet autre-là, nos expérimentations avec et sur lui. C'est la rencontre avec la bande d’humains en face qui terraforme notre géographie mentale, puis notre progression en cascade dans la lecture à haute voix. De nos aventures avec toi, l’être qui nous accueille, dépendent la forme et la poursuite de notre voyage, qui est d'abord un déplacement du regard, avant d'être un mouvement de nos deux corps dans le même azimut.</em>&nbsp;</p><p>Je translate donc mon regard. Et je ne me glisse plus dans les sabots du comédien-lecteur appliqué à déchiffrer sa feuille de route, carte au trésor qui le conduira vers la prochaine épreuve de son parcours. Je deviens l’autre. Celui qui ouvre la porte avant même parfois que l’on ne toque, caché derrière elle tant il est impatient de recevoir, afin de se voir tendre la grâce de pouvoir, lui aussi, offrir à son tour.</p><p>«<strong><em>&nbsp;Quelle joie pour nous lecteurs d'être ainsi attendus.&nbsp;</em></strong>»<strong><em></em></strong></p><p>Cet autre, on le nomme «&nbsp;accueillant&nbsp;». Et accueillant, il doit l’être en vérité s’il veut que tous – lui, toi, moi, les jeunes gens qui garent leur voiture en contrebas de l’allée et ce vieux couple charmant qui patiente sagement dans le couloir qu’on vienne le saluer, eux et cent mille autres – &nbsp;que tous vivent un instant arraché aux continuités du temps et consigné pour toujours dans l’inventaire des bons souvenirs que l’on voudra recommencer.&nbsp;</p><p>«<strong><em>&nbsp;Je pars découvrir les nouveaux visages, la dernière surprise de la saison. Je connais la route, je connais ma lecture – des phrases se sont imprégnées dans ma mémoire et surgissent dorénavant à l'improviste – mais je ne connais pas encore mes hôtes, et les petites aventures propres à chaque "moment de lecture"...&nbsp;</em></strong>»<strong><em></em></strong></p><p>Quel étrange métier que celui d’accueillant. Si l’on se met à sa place – c’est simple et facile, je l’ai fait pour comprendre, et vous le ferez pour savoir –, c’est un travail dans l’inconnu, comme un hameçon sans appât jeté dans un bassin dont on ne connaît ni le fond ni le contenu. Un parfait étranger se présente à votre domicile, votre bureau, une salle communale, ou dans les locaux de votre association. Pour y lire le texte, que vous n’avez souvent pas encore lu, d’un auteur dont vous n’avez peut-être jamais entendu parler. Ou si peu. Ou en mal. Ou c’était il y a longtemps et l’on ne se rappelle plus. Et vous, apprenant le nom de la lectrice ou du lecteur, le titre de l’œuvre qu’il ou elle a choisi, un numéro de téléphone où joindre cet étranger… et rien d’autre… vous vous assignez pour tâche de convaincre des amis, des parents, des collègues, des salariés ou des patrons, un fils parti vivre de l’autre côté de la frontière du département, des passants dont vous aimez le sourire quand vous les croisez depuis quatorze ans sur l’avenue sans demander leur prénom ni annoncer le vôtre, le mari d’une cliente qui, vous a-t-elle dit un jour, aime beaucoup la littérature mais ne peut plus lire du fait de sa vue basse, et cent mille autres donc… les convaincre de venir concourir à ce partage insolite du silence, le silence qui suit les rencontres un peu trop bouleversantes pour ne pas susciter de la gêne. D’accepter le pari de l’ennui, et le risque de l’émotion. D’accueillir, enfin, l’intime et belle bizarrerie du moment à venir. De se faire, eux aussi à leur tour, l’accueillant du lecteur-voyageur et de son livre-voyage.</p><p>&nbsp;«<strong><em>&nbsp;Mon tout premier lieu est une bibliothèque à Bléré, ville qui me touche personnellement car elle a vu naître mon père dans une de ses maisons. On se sent alors tout de suite proche d'un lieu sans le connaître !&nbsp;</em></strong>»</p><p><strong><em>&nbsp;</em></strong>«&nbsp;<strong><em>Il suffit de monter / La porte est ouverte / Il suffit de rentrer / La main est tendue / Tu viens comme tu es / Tu seras comme ça vient / Tout est simple quand on aime&nbsp;</em></strong>»<strong><em></em></strong></p><p>La comédienne apparait&nbsp;! C’est une énigme. A quoi ressemble-t-elle&nbsp;? Comment bouge-t-elle&nbsp;? Quelle stature, surtout – on l’imaginait moins grande. Mais sa voix est pareille à l’idée qu’on s’en est faite au téléphone, deux semaines auparavant, lors de notre seul et unique contact pour préparer sa venue, poser un décor adapté, une harmonie de lumières, une acoustique des corps assis, une idéale communauté d’esprits disponibles.</p><p>«&nbsp;<strong><em>Comme elle le dit, mon hôte m’a « googlelisée » (on est peu de choses !) avant de me recevoir, ce qui lui a permis de préparer un petit topo biographique qu’elle souhaite partager avec les auditeurs avant la lecture… Elle prendra des photos au tout début, car le correspondant de la Nouvelle République "ne se déplace jamais "mais veut bien publier un article qu’elle devra elle-même rédiger !</em>&nbsp;</strong>»<strong></strong></p><p>On franchit ensemble la porte-fenêtre. Théâtre de bougies. Sanctuaire de coussins. Forêt de fauteuils. «&nbsp;Vous lirez ici&nbsp;». Une stratégie se fait jour.&nbsp;</p><p>«<strong><em>&nbsp;Elle me donne son sentiment, son analyse, nous recoupons nos informations sur l'auteure, cela me détend un peu, mais fébrilement tout de même je cherche ma position de lectrice… car elle m'avait mis une table… une table ! Je n'avais pas pensé à lire derrière une table, et si finalement c'était plus confortable ? J'installe, je relis un passage, rapproche encore un peu la table…&nbsp;</em></strong>»<strong><em></em></strong></p><p>Tandis que le lecteur aiguise ses respirations, dans une pièce voisine, le souper multiplie ses pains et poissons sur une autre tablée aux promesses aromatiques, au fur et à mesure qu’au compte-gouttes se signalent nos convives.<strong><em> </em></strong>«<strong><em>&nbsp;Ça sent bon la cuisine et le partage.&nbsp;</em></strong>»&nbsp;</p><p>C’est une cérémonie désuète et indispensable, «&nbsp;<strong><em>c'est comme à la maison et notre hôte a mis ses habits de fête et surtout de magnifiques chaussures grenat.&nbsp;</em></strong>»</p><p>«<strong><em>&nbsp;Je viens de pénétrer non pas dans une bibliothèque, mais dans une volière ! Elles sont six à s’occuper de la bibliothèque municipale et rapidement je ne distingue plus qui est qui : elles se ressemblent, me demandent à intervalles réguliers si je veux m’isoler, si je veux un autre café, si l’espace me convient, où j’ai acheté mon gilet, si je veux essayer une autre chaise, changer la lumière, etc. Et tout en préparant les tasses, les verres, elles s’échangent des clés de voiture pour aller chercher les gougères, accueillent les premières arrivées (« t’as préparé du salé ou du sucré, tiens pose ça là »), plaisantent, se charrient dans un va-et-vient incessant entre la partie bibliothèque et la cuisine en passant par l’espace réservé à la lecture : elles sont gaies, amicales et c’est très agréable.&nbsp;</em></strong>»</p><p>«<strong><em>&nbsp;On dirait la préparation d’un réveillon, je me sens tout de suite de la famille, ça va être une belle soirée.&nbsp;</em></strong>»<strong><em></em></strong></p><p>Tant d’égards et d’ensoleillements portés à l’apprêt de cette nuitée qui, pour devenue singulière dans l’isolement citadin et emmuré du robot moderne, n’en demeure pas moins la fille de traditions ancestrales, aussi vieilles que l’humanité tout entière. Quelque chose remonte du puits sombre de l’anfractuosité, l’abri dans la pierre abandonné voici des dizaines de millénaires, quand on blottissait nos peurs sous la même aile lunaire et primitive, chétive tribu promenée dans les dits du patriarche. L’assistance sait sans le savoir ce lointain gouffre éternel qui dégorge dans nos chromosomes le besoin vivant d’entendre l’histoire, encore et encore, découpée en autant de livres qu’il existe d’hommes.</p><p>L’accueillante<strong><em> </em></strong>«<strong><em>&nbsp;a réuni plus de vingt personnes, issues de milieux différents, des amis, des voisins, des connaissances par forcément très férues de lecture. Un accueil très chaleureux évidemment pour moi mais aussi pour ses invités dont elle prend soin.&nbsp;</em></strong>»&nbsp;</p><p>«<strong><em>&nbsp;Il y a une grande hétérogénéité chez les participants, différentes générations, de 35 à 85 ans, différentes professions, différents rapports à la lecture.&nbsp;</em></strong>»<strong><em></em></strong></p><p>Des gens «<strong><em>&nbsp;qui ne se connaissaient pas tous auparavant&nbsp;: le vendeur de miel »&nbsp;</em></strong>; «<strong><em>&nbsp;un jeune homme dynamique, amoureux des livres et du cinéma, qui propose aux cent cinquante lecteurs de la commune et de ses alentours de nombreuses manifestations dont Les Mille Lectures d’Hiver&nbsp;</em></strong>»&nbsp;;<strong><em> </em></strong>«<strong><em>&nbsp;un boucher à la retraite blagueur&nbsp;</em></strong>»<strong><em>&nbsp;</em></strong>;<strong><em> </em></strong>«<strong><em>&nbsp;des gens jeunes, actifs pour la plupart. Ils sont de milieux très divers, plusieurs d'entre eux proviennent du monde agricole. Certains sont lecteurs, d'autres non mais aiment venir écouter.&nbsp;</em></strong>»</p><p>«<strong><em>&nbsp;Tout le monde arrivera en co-voiturage, on s'organise, on mutualise, on est solidaire ici, je le sens déjà.&nbsp;</em></strong>»&nbsp;</p><p>«<strong><em>&nbsp;Quand toutes ces dames et cet homme arrivent, c'est un bourdonnement joyeux de conversations, de bonjours, de présentations, il y a du monde, beaucoup de monde ! On me dit avec humour qu'il faudra parler fort, pour la copine appareillée.&nbsp;</em></strong>»<strong><em></em></strong></p><p>«<strong><em>&nbsp;Beaucoup sont venus comme à leur rendez-vous annuel immanquable, comme avec les années il l'est aussi devenu pour moi. Un hiver sans Mille Lectures n'est pas un hiver. On ne s'imagine pas ce que ça peut compter pour les gens qui sont là, qui bravent le froid, le sale – ou le beau temps qui retient au jardin. On est toujours surpris de cette curiosité, de ce désir de rencontre avec une écriture, de cet amour de la surprise.&nbsp;</em></strong>»<strong><em></em></strong></p><p>Et quand parfois le public vient à manquer, pour cause de maladies saisonnières, gastroentérite et autre grippe, d’oubli ou d’enneigement, l’hôte fait son métier d’accueillant,<strong><em> </em></strong>«<strong><em>&nbsp;fait le tour des voisins et ramène de nouveaux invités.&nbsp;</em></strong>» On descend dans la rue, on sort dans la cambrousse, à la conquête du quartier, d’un lotissement, un hameau, on sonne au bas d’immeubles, on frappe aux portes dans l’espoir d’un sourire, et l’on voit parfois des visages inconnus grossir les derniers rangs et rapetisser le salon, ravis et incrédules. Que se passe-t-il&nbsp;?</p><p>Chacun chez soi, l’autre est toujours une bête défiante, un voisinage de bruits, de vibrations incalculables et malvenues. Et soudain s’éclaire une vérité brutale et nue, la vérité que l’on ne peut accepter que lorsqu’on se retrouve tous acculés à son précipice de bienfaisance&nbsp;: <em></em></p><p>«<strong><em>&nbsp;La diversité est toujours tellement naturelle quand les gens sont ensemble.&nbsp;</em></strong>»</p><p>Mais encore faut-il la force d’un accueillant pour que, du néant où elle espère, surgisse cette diversité. Une telle force a un nom&nbsp;et une adresse&nbsp;: on l’appelle désir. On ne peut la trouver qu’en soi.</p><p>On a pu s’entendre dire ici ou là que les Mille Lectures d’Hiver s’adressaient à des privilégiés, des intellectuels nantis, des universitaires déconnectés, la bohème tourangelle… que penser alors de soi-même, avec son faible salaire et son maigre bout de Sologne, quand on invite des amis chômeurs à écouter du Patrick Chamoiseau dans une pièce minus, ou que l’on donne soi-même lecture de livres de Kamel Daoud ou d’Orhan Pamuk en prison, d’Eric Chevillard en maison de retraite, Ousmane Diarra dans un centre social ou encore Tobias Wolff dans une association liée au handicap&nbsp;? De qui parle-t-on, sinon des gens, de ces gens qui sont ensemble&nbsp;? Leur seul privilège est de pouvoir l’être quelques heures&nbsp;: unis.</p><p>A ceux-ci qui l’ont vécu, je redonne rendez-vous l’an prochain.</p><p><strong><em>«&nbsp;A la clinique de la Chesnaie, où vivent ceux qui sont différents, en marge&nbsp; (…). Dimanche de Pâques, une résidente m'offre un petit œuf en chocolat, c'est tellement gentil, elle ne m'a jamais vue, dans ce vieux château, vieille cuisine, bientôt la nouvelle ouvrira dans la nouvelle aile en construction, chacun est à son repas, sa tâche. Des résidents et soignants mangent ensemble. C'est un endroit à part mais qui devrait être une norme, me disent les accueillantes. C'est vrai que c'est atypique, ces wagons-lits au loin, et la sensation que chaque mot qui est prononcé est important, fait lien. Sur la partie mezzanine du Club de la Chesnaie, nous vivons ensemble un temps suspendu parce qu'ici chaque instant est du présent à l'état pur. »</em></strong></p><p><strong><em>«&nbsp;Des hommes des femmes différents qui doivent être soutenus, écoutés, regardés chaque jour par des soignants. (…). J'étais déjà venue ici il y a deux ans, et c'est non sans émotions que je suis revenue, j'y ai retrouvé des résidents, ils sont toujours là, ouf. Ces lieux de vie font pour moi comme une contradiction, à la fois immuable, immobile et dans un mouvement sans fin, exactement comme dans l’œuvre [que je lis]. On a mangé au même endroit qu'il y a deux ans, et toujours cette sensation étrange quand je pars pour prendre la voiture, ça s'est passé, quoi ? : la rencontre avec l'altérité, sa propre altérité.&nbsp;»</em></strong></p><p><strong><em>«&nbsp;Rencontre fugace et touchante à la bibliothèque de Sepmes: une vieille dame malicieuse avec des lunettes furète dans les rayonnages. Nous sommes isolées des autres, c'est avant la lecture, elle me dit avec gourmandise combien elle aime les livres, les toucher, les feuilleter... "Je n'aime pas Proust, j'ai essayé, mais... je ne suis pas une intellectuelle. Mais j'adore lire des histoires. Quand je suis partie, je ne peux plus m'arrêter, quel bonheur !..." Je lui dédie intérieurement la lecture.&nbsp;»</em></strong></p><p>A ceux-là qui doutent et honnissent, je dis&nbsp;: venez&nbsp;! Venez nous rejoindre. Car il n’est pas trop tard.</p><p><strong><em>«&nbsp;Il est vingt heures, le quart d’heure berrichon est passé, la lecture peut commencer.&nbsp;»</em></strong></p><p style="text-align: left;">Fin du deuxième épisode. &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp;</p><p style="text-align: right;">(À suivre)</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/visuel.jpg"/> Mon, 20 Mar 2017 17:20:49 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/cheres-etrangeres-2-recits-de-la-10e-edition-des-mille-lectures-d-hiver actualites Reprise d'archives : Mémoire filmée d'Issoudun et du Berry http://www.ciclic.fr//actualites/reprise-d-archives-memoire-filmee-d-issoudun-et-du-berry <p class="textChapo">L’Université du Temps Libre (UTL) d’Issoudun, en partenariat avec Ciclic, propose une projection exceptionnelle de films amateurs anciens tournés à Issoudun et dans le Berry depuis les années 1930.</p><p>Ce programme est l'occasion de découvrir sur grand écran <strong>les petits et les grands évènements qui ont marqué la vie issoldunoise depuis les années 1930</strong> : la moisson 1938 chez Aristide Bonnard à Sainte-Lizaigne, <strong>les fêtes de la Victoire en 1945 à Issoudun</strong>, une cérémonie des scouts de France et une kermesse à Issoudun en 1946, <strong>un voyage à travers les rues d'Issoudun filmé en 1950 par René Terrasson</strong>, une grande cavalcade de chars décorés boulevard Max Dormoy en 1950, une communion dans les années 1960 filmée par Maurice Joly ou encore<strong> l'inauguration en 1972 de l'usine de maroquinerie Nicolas !</strong></p><p>La séance sera animée par Michel Fouassier de l'U.T.L. d'Issoudun.</p><p><strong>Entrée libre et gratuite (dans la limite des places disponibles)</strong></p><p class="textFrame">La séance est proposée par l'<strong>Université du Temps Libre d'Issoudun</strong> dans le cadre du dispositif "<em><strong>Reprise d'archives</strong></em>" initié par Ciclic en 2013. <em>Reprise d’archives</em> permet aux associations de la région Centre-Val de Loire d’organiser et d’animer, de manière autonome, des programmes de films amateurs anciens élaborés par le pôle patrimoine de Ciclic.</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/memoire_5988%20-%20Aristide%20Bonnard%20Jour%20de%20kermesse%20%C3%A0%20Issoudun.jpg"/> Thu, 16 Mar 2017 11:20:04 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/reprise-d-archives-memoire-filmee-d-issoudun-et-du-berry actualites Mémoire filmée de Vendôme http://www.ciclic.fr//actualites/memoire-filmee-de-vendome <p class="textChapo">Ciclic vous invite à remonter le temps à travers une projection exceptionnelle rassemblant des images tournées par des cinéastes amateurs à Vendôme depuis les années 1930.</p><p>Cette projection est l’occasion pour les spectateurs de découvrir sur le grand écran de Ciclic Animation : Vendôme en 1930, <strong>le quotidien des vendômois en temps de guerre entre 1939 et 1944</strong>, une compétition de motocross en 1952, le travail des usines FMB en 1954, une randonnée en scooter dans le Vendômois en 1955, <strong>les fêtes du quartier Saint-Bienheuré à la fin des années 1950</strong>, Vendôme sous la neige en 1960, <strong>le passage de la course Paris-Tous à Vendôme en 1961</strong>, la crue du Loir à Vendôme au début des années 1960 ou encore <strong>le défilé du carnaval de Vendôme en 1978</strong>…Ce n’est qu’un avant-goût du programme de projection. D’autres films attendent les spectateurs !</p><p>Cette projection est organisée conjointement par Ciclic Animation et le pôle Patrimoine de Ciclic, qui collecte, sauvegarde et valorise les films amateurs tournés en région Centre-Val de Loire depuis les débuts du cinéma.</p><p><span style="text-decoration: underline;"><strong>Important</strong></span> : <strong>compte tenu du nombre limité de place de la salle de projection de Ciclic Animation à Vendôme, il est nécessaire de réserver par mail votre place à resa-ciclicanimation@ciclic.fr.</strong></p><p><span class="textFrame"><strong>Tarifs </strong>: Adultes tarif plein : 5 € / Tarif réduit (demandeurs d'emploi, minimas sociaux, étudiants...) : 3,50 € / Gratuité pour les étudiants détenteurs du PCE (Passeport Culturel Etudiant) / Enfants (-12 ans) : 2,50 € /&nbsp; Groupes (minimum 10 personnes) : 1,50 € (gratuit pour les accompagnateurs). </span></p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/memoire_bienheure-bee.jpg"/> Thu, 16 Mar 2017 10:57:17 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/memoire-filmee-de-vendome actualites Ces films qui nous racontent - projection à Sainte-Sévère-sur-Indre http://www.ciclic.fr//actualites/ces-films-qui-nous-racontent-projection-sainte-severe-sur-indre <p class="textChapo">Ces films qui nous racontent est un film de montage réalisé à partir de films amateurs tournés entre 1924 et 1969 en région Centre - Val de Loire...un voyage à travers l'objectif des cinéastes amateurs, leur(s) histoire(s) et notre histoire !</p><p>Vous découvrirez les premiers films de famille tournés à Bourges par le docteur Charles Marioton, les baignades dans le Cher de la famille Petit à l’été 1935, <strong>une fête de la jeunesse en présence de Jean Zay à l’île Arrault en 1936</strong>, le quotidien des écoliers de Meslay-le-Vidame en 1938, l’Exode à Châteauroux en 1940, l’Occupation à Châtillon-Coligny en 1942, <strong>la Libération d’Auneau ou de Meung-sur-Loire en passant par la mécanisation du monde agricole dans l’après-guerre à Marchéville</strong>, les festivités de la « Grande Semaine » à Tours en 1959, les festivités de la Foire de Pâques à Loches ou <strong>les manifestations de Mai 68 à Tours...autant de tranches de vie(s), de moments marquants de notre histoire collective mais aussi du rire et de l’émotion.</strong></p><p>Avec ce film, le pôle patrimoine de Ciclic a souhaité marquer le travail d’une décennie par la réalisation film qui permette à la fois de faire le point sur la qualité et la valeur documentaire des fonds collectés, tant sur le plan des auteurs et que des oeuvres, tout en expliquant au public la nature du travail effectué au quotidien.</p><p>Tarif unique &gt;&gt; 2,50 euros.</p><p><em><strong class="textFrame">Retrouvez avant chaque séance du film un court avant-programme "patrimoine" mettant en avant un film amateur tourné sur votre territoire !</strong></em></p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/memoire_CFQNR-12283-vendanges-saintaignan.jpeg"/> Wed, 15 Mar 2017 12:19:10 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/ces-films-qui-nous-racontent-projection-sainte-severe-sur-indre actualites Ces films qui nous racontent - projection à St-Benoit-du-Sault http://www.ciclic.fr//actualites/ces-films-qui-nous-racontent-projection-st-benoit-du-sault <p class="textChapo">Ces films qui nous racontent est un film de montage réalisé à partir de films amateurs tournés entre 1924 et 1969 en région Centre - Val de Loire...un voyage à travers l'objectif des cinéastes amateurs, leur(s) histoire(s) et notre histoire !</p><p>Vous découvrirez les premiers films de famille tournés à Bourges par le docteur Charles Marioton, les baignades dans le Cher de la famille Petit à l’été 1935, <strong>une fête de la jeunesse en présence de Jean Zay à l’île Arrault en 1936</strong>, le quotidien des écoliers de Meslay-le-Vidame en 1938, l’Exode à Châteauroux en 1940, l’Occupation à Châtillon-Coligny en 1942, <strong>la Libération d’Auneau ou de Meung-sur-Loire en passant par la mécanisation du monde agricole dans l’après-guerre à Marchéville</strong>, les festivités de la « Grande Semaine » à Tours en 1959, les festivités de la Foire de Pâques à Loches ou <strong>les manifestations de Mai 68 à Tours...autant de tranches de vie(s), de moments marquants de notre histoire collective mais aussi du rire et de l’émotion.</strong></p><p>Avec ce film, le pôle patrimoine de Ciclic a souhaité marquer le travail d’une décennie par la réalisation film qui permette à la fois de faire le point sur la qualité et la valeur documentaire des fonds collectés, tant sur le plan des auteurs et que des oeuvres, tout en expliquant au public la nature du travail effectué au quotidien.</p><p>Tarif unique &gt;&gt; 2,50 euros.</p><p><em><strong class="textFrame">Retrouvez avant chaque séance du film un court avant-programme "patrimoine" mettant en avant un film amateur tourné sur votre territoire !</strong></em></p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/memoire_CFQNR-federation-le-berry-MTL-1963.jpeg"/> Wed, 15 Mar 2017 12:09:41 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/ces-films-qui-nous-racontent-projection-st-benoit-du-sault actualites Jours de France : en route dans les salles de cinéma http://www.ciclic.fr//actualites/jours-de-france-en-route-dans-les-salles-de-cinema <p class="chapo">Le 15 mars 2017 est riche en sorties de premiers films français. <em>Jours de France</em> de Jérôme Reybaud vous invitent sur les routes de France et de la région Centre-Val de Loire avec le voyage de Pierre en quête de rencontres, d'inconnu et de lui-même.&nbsp;</p><p>L'histoire :&nbsp;<span>Sans la moindre explication, Pierre quitte Paul et son logement de cadre supérieur parisien. Il prend le volant de sa voiture et roule sans destination prédéfinie. Il sillonne la France, celle des villages, très loin de la capitale, arrive dans les Alpes et rencontre des hommes grâce à son application Grindr. Désespéré et très amoureux, Paul utilise le même outil pour repérer Pierre et tenter une réconciliation. En chemin, Pierre fait la connaissance de Matthieu, jeune homme très littéraire, coiffé comme un joueur de foot, une voleuse qui se fait philosophe, une libraire qui le flatte outrageusement...</span></p><p>Ce premier long métrage est un road-movie qui traverse la France, ses paysages des plus bucoliques aux zones industrielles, qui rencontre des personnages insolites, hauts en couleur, et a fait étape en région Centre-Val de Loire : Bourges, Vierzon, Issoudun, Bruère-Allichamps, Menetou-Salon...&nbsp;</p><p>Le réalisateur viendra présenter le film :&nbsp;<br />- le mercredi 26 avril au cinéma de la Maison de la Culture de Bourges<br />- le jeudi 27 avril à l'Apollo &nbsp;<br />- le vendredi 28 avril aux Elysées d'Issoudun&nbsp;<br />- le samedi 29 avril au Palace de Romorantin et au Ciné Lumière de Vierzon. &nbsp;</p><p>Le film est porté par un casting remarquable, du premier rôle aux personnages secondaires : Pascal Cervo, Arthur Igual, Fabienne Babe, Nathalie Ricard, Jean-Christophe Bouvet, Laetitia Dosch, Liliane Montevecchi, Marie France...</p><p>Il a été repéré lors de sa sélection à la Mostra de Venise dans la section de la Semaine de la critique : "<em>Jours de France</em> est donc un road-movie très contemporain, une errance dans la France provinciale des petites villes, des départementales et des bleds oubliés, ainsi qu’une course poursuite amoureuse. D’humeur mélancolique, le film est aussi parfois très drôle, comme ce passage avec Jean-Christophe Bouvet qui raille le “vivre ensemble” en se plaignant que les politiques ne parlent jamais du “crever seul”. Chemin faisant, on croise aussi des femmes merveilleuses jouée par des actrices que l’on se fait une joie de revoir (Fabienne Babe, Liliane Montevecchi, Nathalie Richard, Marie-France, Laetitia Dosch…). Profond, délicat, inspiré, absolument pas ramenard, <em>Jours de France</em> ressemble au plus beau film de Vecchiali depuis un bail, et il est donc signé Jérôme Reybaud." Serge Kaganski, <a href="http://www.lesinrocks.com/2016/09/04/cinema/mostra-de-venise-2-pape-borderline-pere-tyrannique-drame-familial-road-movie-amoureux-11861975/" title="les inrocks">lesinrocks.fr&nbsp;</a></p><p>Il a bénéficié d'un soutien à la production de Ciclic et de la Région Centre-Val de Loire en partenariat avec le CNC.&nbsp;</p><p class="bouton"><a href="http://www.ciclic.fr/catalogue/jours-de-france" title="fiche film">Voir la fiche film&nbsp;</a></p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/capture_affiche_jdf.png"/> Wed, 15 Mar 2017 11:20:29 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/jours-de-france-en-route-dans-les-salles-de-cinema actualites Ces films qui nous racontent - projection à Lignières http://www.ciclic.fr//actualites/ces-films-qui-nous-racontent-projection-lignieres <p class="textChapo">Ces films qui nous racontent est un film de montage réalisé à partir de films amateurs tournés entre 1924 et 1969 en région Centre - Val de Loire...un voyage à travers l'objectif des cinéastes amateurs, leur(s) histoire(s) et notre histoire !</p><p>Vous découvrirez les premiers films de famille tournés à Bourges par le docteur Charles Marioton, les baignades dans le Cher de la famille Petit à l’été 1935, <strong>une fête de la jeunesse en présence de Jean Zay à l’île Arrault en 1936</strong>, le quotidien des écoliers de Meslay-le-Vidame en 1938, l’Exode à Châteauroux en 1940, <strong>l’Occupation à Châtillon-Coligny en 1942</strong>, la Libération d’Auneau ou de Meung-sur-Loire en passant par <strong>la mécanisation du monde agricole dans l’après-guerre à Marchéville</strong>, les festivités de la « Grande Semaine » à Tours en 1959, les festivités de la Foire de Pâques à Loches ou les manifestations de <strong>Mai 68 à Tours...autant de tranches de vie(s), de moments marquants de notre histoire collective mais aussi du rire et de l’émotion.</strong></p><p>Avec ce film, le pôle patrimoine de Ciclic a souhaité marquer le travail d’une décennie par la réalisation film qui permette à la fois de faire le point sur la qualité et la valeur documentaire des fonds collectés, tant sur le plan des auteurs et que des oeuvres, tout en expliquant au public la nature du travail effectué au quotidien.</p><p><span style="text-decoration: underline;">Tarif unique </span>&gt;&gt; 2,50 euros.&nbsp;</p><p><em><strong class="textFrame">Retrouvez avant chaque séance du film un court avant-programme "patrimoine" mettant en avant un film amateur tourné sur votre territoire !</strong></em></p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/memoire_CFQNR-journee-internationale-moissonnage-lissay-lochy_0.jpeg"/> Wed, 15 Mar 2017 11:18:40 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/ces-films-qui-nous-racontent-projection-lignieres actualites Ces films qui nous racontent - projection à Châteaumeillant http://www.ciclic.fr//actualites/ces-films-qui-nous-racontent-projection-chateaumeillant <p class="textChapo">Ces films qui nous racontent est un film de montage réalisé à partir de films amateurs tournés entre 1924 et 1969 en région Centre - Val de Loire...un voyage à travers l'objectif des cinéastes amateurs, leur(s) histoire(s) et notre histoire !</p><p>Vous découvrirez les premiers films de famille tournés à Bourges par le docteur Charles Marioton, les baignades dans le Cher de la famille Petit à l’été 1935, <strong>une fête de la jeunesse en présence de Jean Zay à l’île Arrault en 1936</strong>, le quotidien des écoliers de Meslay-le-Vidame en 1938, l’Exode à Châteauroux en 1940, l’Occupation à Châtillon-Coligny en 1942, la Libération d’Auneau ou de Meung-sur-Loire en passant par <strong>la mécanisation du monde agricole dans l’après-guerre à Marchéville</strong>, les festivités de la « Grande Semaine » à Tours en 1959, les festivités de la Foire de Pâques à Loches ou <strong>les manifestations de Mai 68 à Tours</strong>...autant de tranches de vie(s), de moments marquants de notre histoire collective mais aussi du rire et de l’émotion.</p><p><span style="text-decoration: underline;">Tarif unique </span>: 2,50 euros</p><p><strong><em class="textFrame">Retrouvez avant chaque séance du film un court avant-programme "patrimoine" mettant en avant un film amateur tourné sur votre territoire !</em></strong></p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/cfqnr-fete-victoire-bourges-1945.jpeg"/> Wed, 15 Mar 2017 11:00:38 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/ces-films-qui-nous-racontent-projection-chateaumeillant actualites Grave : une sortie événement http://www.ciclic.fr//actualites/grave-une-sortie-evenement <p class="chapo">Retrouvez en salle le film évenement de Julia Ducournau, remarqué à Cannes et qui a fait sensation dans de nombreux festivals. Venez vivre une expérience sensorielle unique qui bouscule les codes du film de genre et nous entraine dans un récit d'apprentissage original et inspiré, brillament porté par la jeune Garance Marillier.</p><p>Dans la famille de Justine tout le monde est vétérinaire et végétarien. À 16 ans, elle est une adolescente surdouée sur le point&nbsp;d’intégrer l’école véto où sa sœur ainée est également élève. Mais, à peine installés, le bizutage commence pour&nbsp;les premières années. On force Justine à manger de la viande crue. C’est la première fois de sa vie.&nbsp;Les conséquences ne se font pas attendre. Justine découvre sa vraie nature.</p><p>Film très attendu,&nbsp;<em>Grave</em>&nbsp;a été remarqué par son originalité et salué par la presse :</p><blockquote><p>"<em>Grave</em>, premier long-métrage&nbsp;de la jeune scénariste et réalisatrice Julia Ducournau accomplit un coup d'éclat."&nbsp;&nbsp;<a href="http://www.lemonde.fr/cinema/article/2017/03/14/grave-festin-de-chairs-a-l-ecole-veterinaire_5093958_3476.html"><em>Le Monde</em>.</a></p><p>"(...) cette histoire de cannibalisme est une bombe métaphorique."&nbsp;<em><a href="http://www.telerama.fr/cinema/films/grave,509336.php">Télérama</a></em></p><p>"<em>Grave</em> est un conte cruel, sensuel, dérangeant et formidablement lucide"<em> Studio Ciné Live&nbsp;</em></p></blockquote><p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/1_filmgrade_grave-filmgrade-reel04-c005_0013170.jpg" width="595" style="margin-left: 0px; margin-right: 5px;" /></p><p><strong>GRAVE, un film de Julia Ducournau<br /></strong><span style="font-size: 13px;">France, Belgique / 2016 / fiction / 1h38<br /></span><span style="font-size: 13px;">avec Garance Marillier, &nbsp;Ella Rumpf, Rabah Naït Oufella, &nbsp;Joana Preiss, &nbsp;Laurent Lucas, &nbsp;Bouli Lanners, &nbsp;Marion Vernoux</span></p><p><strong>Semaine de la critique, Cannes 2016&nbsp;</strong><br /><strong>Grand prix et prix de la critique, festival international du film fantastique, Gérardmer 2017&nbsp;</strong><br /><strong>Interdit au moins de 16 ans.&nbsp;&nbsp;</strong></p><p><span><em>Grave a bénéficié d'un soutien à l'écriture de Ciclic - Région Centre-Val de Loire.</em></span></p><p class="chapo bouton"><a href="http://www.ciclic.fr/catalogue/grave">VOIR LA FICHE FILM</a>&nbsp;</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public"/> Wed, 15 Mar 2017 10:47:22 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/grave-une-sortie-evenement actualites La formation des relais éducatifs http://www.ciclic.fr//actualites/la-formation-des-relais-educatifs <p class="chapo">Tout au long de l'année, l’agence accompagne et forme les professionnels de l’image, les acteurs culturels, sociaux et éducatifs (médiateurs, formateurs, enseignants, éducateurs, animateurs, bibliothécaires…) à encadrer des actions d’éducation artistique et culturelle.&nbsp;Formation initiale, continue ou en ligne... En voici quelques exemples :</p><h3>&nbsp;1/ La formation continue des enseignants</h3><ul><li><strong>Lycéens et apprentis au cinéma en région Centre-Val de Loire</strong></li></ul><p>La formation fonde la singularité de l’opération et garantit un travail de qualité. Elle permet aux enseignants de prendre part à la vie du dispositif, de compléter leur formation en matière d’image animée, d’amorcer un travail préparatoire pour aborder les films en classe et transmettre aux élèves les clefs d'analyse pour les appréhender avec un regard critique.&nbsp;Confiée à des professionnels du cinéma (critiques, universitaires, cinéastes, techniciens), la formation se décline à partir des films au programme. Pour les longs métrages, elle associe la projection des films en salle à une intervention d’un spécialiste. Pour les courts métrages, une rencontre avec les réalisateurs est proposée à la suite d’une étude des films du programme par un spécialiste.</p><p>Dans la complémentarité des formations, Ciclic met à disposition de chaque enseignant les documents pédagogiques édités par le CNC sur les longs métrages. L’agence édite de son côté des supports spécifiques complétant le programme de courts métrages.&nbsp;Le site Internet de Ciclic offre aux élèves et enseignants la possibilité d’approfondir le travail sur la programmation. Chaque film dispose d’une page dédiée qui rassemble différentes <a href="http://www.ciclic.fr/education-artistique/lyceens-et-apprentis-au-cinema/les-films">ressources pédagogiques</a> (articles, entretiens, vidéos d’analyses…).</p><ul><li><strong>Lycéens, apprentis, livres et auteurs d’aujourd’hui</strong></li></ul><p>Une journée de formation à destination des enseignants est mise en place chaque année. Elle est l’occasion de présenter <a href="http://www.ciclic.fr/education-artistique/les-missions/lyceens-apprentis-livres-et-auteurs-d-aujourd-hui/la-selection">la programmation</a> et de rappeler l’esprit de l’opération, ses objectifs et les modalités pratiques inhérentes à sa mise en œuvre.&nbsp;Il s’agit aussi d’apporter des outils et des conseils aux enseignants et de renforcer leur capacité à accueillir ce dispositif. La question de l’accueil d’artistes en milieu scolaire a été longuement abordée. Des interventions sur des sujets spécifiques (BD, poésie contemporaine…), des ateliers pratiques et des ressources complémantaire sont également organisés.</p><ul><li><strong>Un plan de formation pluri-annuel avec la Draaf</strong></li></ul><p>En partenariat avec la Draaf, Ciclic a lancé un plan de formation pluri-annuel à destination des enseignants d’éducation socioculturelle de l’enseignement agricole. Centré sur l’apprentissage de la pratique cinématographique et associé à une réflexion sur le cinéma et sa théorie, ce programme construit une progression cohérente, depuis les fondamentaux de la réalisation vers une approche diversifiée et approfondie de la mise en scène. L'an passé, les enseignants ont travaillé trois jours à Ciclic Animation sur les principaux enjeux du cinéma d’animation. Un projet d’éducation artistique d’ampleur régional plaçant les élèves en situation de création complète cette formation. Après le cinéma de poche (vues Lumière au téléphone portable), le cinéma bricolé et le film suédé, <a href="http://www.ciclic.fr/actualites/24-mensonges-par-seconde-du-cinema-sans-camera-dans-les-lycees-agricoles">24 mensonges par seconde </a>a proposé à plus de 200 élèves de 8 établissements agricoles de travailler autour du grattage sur pellicule de film.&nbsp;</p><p>Cette année, les enseignants ont été formés par le réalisateur Just Philippot au tournage de film <em>suédé</em>. Après un temps théorique sur l'histoire du cinéma muet, des ateliers ont permis de réaliser avec beaucoup d'imagination et peu de moyens des remakes de scènes courtes, dans l'esprit bricolé du cinéma de Michel Gondry et de son film&nbsp;<em>Soyez sympas rembobinez</em>. Ces ateliers feront l'objet d'une restitution le&nbsp;jeudi 30 mars 2017 lors de la <a href="http://www.ciclic.fr/actualites/3e-festival-du-film-suede-de-chartres">3e édition du festival du cinéma suédé</a> sur le thème du cinéma muet.&nbsp;Cette manifestation regroupera plus de 300 jeunes de 11 établissements de l'Enseignement Agricole autour de la réalisation de scènes suédées de grands classiques du cinéma muet, des&nbsp;<em>Temps modernes</em>&nbsp;de Chaplin au&nbsp;<em>Cuirassé Potemkine&nbsp;</em>d'Eisenstein, en passant par&nbsp;<em>Métropolis</em>&nbsp;de Lang et&nbsp;<em>Nosferatu&nbsp;</em>de Murnau.&nbsp;</p><h3>2/ La formation initiale des futurs professionels</h3><ul><li><strong>Le CAP Opérateur projectionniste de cinéma</strong></li></ul><p>Ciclic intervient dans cette formation par alternance proposée par le GRETA Indre-et-Loire. L’agence met en place des modules de formation complémentaire orientés vers les problématiques de l’exploitation et de l’animation culturelle. Le programme dispensé tout au long de l’année consiste en des rencontres avec des professionnels du cinéma afin d’approfondir la connaissance des stagiaires de leur futur champ professionnel.</p><ul><li><strong>Les étudiants et la médiation</strong></li></ul><p>Ciclic est régulièrement sollicité pour intervenir auprès d'étudiants lors de leur cursus de formation initiale : Master Culture et médiation des arts du spectacle, BJEPS Animation culturelle, IUT Département Carrières sociales...</p><h3>3/ Des contenus de formation en ligne sur Upopi</h3><p>Pour aller plus loin dans la découverte des images, le site <a href="http://upopi.ciclic.fr/">Upopi</a> propose des modules interactifs, véritables cours théoriques et historiques : une initiation au vocabulaire de l'analyse filmique, des frises chronologiques sur l'histoire des images, un récapitulatif des métiers du cinéma...</p><ul><li><strong>Le vocabulaire de l'analyse filmique&nbsp;</strong></li></ul><p>Chacune des onze séances de ce <a href="http://www.centreimages.fr/vocabulaire/" target="_blank">cours en ligne </a>comprend un lexique illustré par des extraits de films, des exercices interactifs et des exemples d'analyse filmique. Le cours peut être suivi dans son intégralité, chaque séance nécessitant entre quarante-cinq minutes et une heure de consultation. On peut aussi faire le point sur une notion précise, à laquelle on accède rapidement grâce au glossaire ou à la table des matières.&nbsp;</p><ul><li><strong>Les parcours pédagogiques</strong></li></ul><p>Parce que l'accès à la culture des images est aussi une question de transmission et de pédagogie, nous proposons aux enseignants, aux éducateurs et plus largement à quiconque désire pratiquer les images des <a href="http://upopi.ciclic.fr/transmettre/parcours-pedagogiques">parcours pédagogiques</a> complets à mettre en œuvre. L'objectif des parcours est de leur permettre de faire découvrir à des enfants de trois à dix ans différentes facettes du cinéma et des images animées. Ils peuvent constituer une activité périscolaire s'inscrivant dans la réforme des rythmes éducatifs. <br /></p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public"/> Tue, 14 Mar 2017 10:14:07 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/la-formation-des-relais-educatifs actualites "Instants de vie" à Rians http://www.ciclic.fr//actualites/instants-de-vie-rians <p class="textChapo">Le Foyer rural de Rians, en partenariat avec Ciclic, organise le 7 avril 2017 une projection consacrée aux films tournés dans la commune dans les années 1970.</p><p>Cette projection est l'occasion de (re)découvrir sur grand écran <strong>des films d'archives sur la vie du village de Rians tournés entre 1972 et 1978 par le conseiller municipal Gérard Blain</strong> : communions, mariages, courses cyclistes, festivités du 14 juillet, intervillages, match de football…et bien d'autres sont au programme !</p><p class="textFrame"><strong>Informations pratiques </strong>: projection vendredi 7 avril 2017 à 20h à l'espace d'animations culturelles de Rians / <strong>entrée libre et gratuite.</strong></p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/memoire_BLI_01-cyclistes.jpg"/> Mon, 13 Mar 2017 15:24:34 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/instants-de-vie-rians actualites Optimiser sa communication sur les réseaux sociaux http://www.ciclic.fr//actualites/optimiser-sa-communication-sur-les-reseaux-sociaux <p class="chapo">Ciclic, en partenariat avec la Direction de la formation professionnelle de la Région Centre-Val de Loire, propose aux é<span>diteurs et salariés dans le domaine de l’édition,</span>&nbsp;une journée de formation pour apprendre à optimiser au mieux sa communication sur les réseaux sociaux.</p><p><strong>Le nombre de places étant limité, l'inscription est obligatoire&nbsp;<strong>avant le 12 mai 2017</strong></strong>&nbsp;(10 participants maximum).<strong><br /></strong></p><h3>Objectifs&nbsp;</h3><p>Au cours de cette journée, vous apprendrez à :</p><p>• Insérer sa stratégie réseaux sociaux dans sa stratégie globale.<br /> • Concevoir et gérer son planning de publications simplement. <br />• Évaluer et optimiser l’impact de sa prise de parole sur les réseaux sociaux</p><h4>Méthode pédagogique</h4><p>• Méthodologie par l’exemple basée sur des cas concrets. <br />• Retours d’expériences et analyses de cas pratiques. <br />• Revue de bonnes pratiques. <br />• Boite à outils (fiche pratique). <br />• Chaque module comporte un atelier de mise en pratique.</p><h3>Public visé :</h3><p>Éditeurs et salariés dans le domaine de l’édition. Chargés d’organisation d’évènements, attachés de presse et chargés de communication dans le livre ou la culture.</p><h3>Horaires indicatifs :</h3><p>9h30 – 17h30</p><h3>Programme indicatif :</h3><p><strong>I. Conception : Valoriser l’identité de sa marque</strong></p><p>• Analyser les enjeux et les facteurs clés de succès sur les réseaux sociaux<br /><br />&gt; Cas pratique autour de stratégies social média réussies dans l’édition.</p><p>• Affirmer son identité en définissant sa stratégie<br />- Analyser ses besoins, définir ses objectifs et son positionnement. <br />- Se différencier : tonalités, thématiques, modes d’interaction.<br /><br />&gt; Atelier : construction de sa stratégie de communication et ses éléments de différenciation via une grille d’analyse.</p><p>• Concevoir une prise de parole efficace <br />- Sélectionner les réseaux sociaux pertinents<br />- Élaborer son planning de publications.<small></small></p><p>&gt; Atelier : poser les premiers jalons d’un planning de publications sur les réseaux sociaux.</p><p><strong>II. Mise en œuvre : Organiser et optimiser sa prise de parole</strong></p><p>• Gagner du temps dans l’animation des réseaux sociaux<br />- Anticiper, gérer les interactions<br />- Utiliser les outils de planification.<br /><br />&gt; Atelier : exercices pratiques autour de 2 outils de planification.</p><p>• Trouver des idées et personnaliser son contenu <br />- Mettre en place une veille active<br />- Personnaliser ses visuels simplement.<br /><br />&gt; Atelier : les participants seront amenés à créer un bandeau Facebook via un outil de création graphique accessible à tous.</p><p>• Optimiser sa visibilité et l’engagement de sa communauté <br />- Évaluer l’impact de sa communication en réalisant un reporting agile. <br />- Ajuster sa stratégie en fonction des premiers retours.<br /><br />&gt; Atelier : analyse statistique comparative d’un ensemble de publications sur Facebook et réflexion collective sur les axes d’amélioration.</p><h3>Intervenante :</h3><p>Stéphanie Vecchione, formatrice pour Fontaine O Livres, accompagne et forme depuis 6 ans éditeurs, auteurs, startups, et autres acteurs du livre et de la culture sur les problématiques médias sociaux, e-RP (relations blogueurs et influenceurs) et web stratégie.</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/2006060_les-reseaux-sociaux-au-secours-des-medias-157930-1.jpg"/> Mon, 13 Mar 2017 14:48:48 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/optimiser-sa-communication-sur-les-reseaux-sociaux actualites 3e Festival du film suédé de Chartres http://www.ciclic.fr//actualites/3e-festival-du-film-suede-de-chartres <p class="chapo">Pour sa troisième année, Centr'acteurs, le réseau d'action culturelle de l'Enseignement agricole de la région Centre-Val de Loire fait son cinéma &nbsp;!</p><p>Le lycée agricole de La Saussaye à Chartres accueillera le<strong> jeudi 30 mars 2017</strong> le 3ème festival du cinéma suédé sur le thème du cinéma muet.&nbsp;Ce projet régional pédagogique et artistique encadré par les enseignants d'éducation socioculturelle regroupera plus de 300 jeunes de 11 établissements de l'Enseignement Agricole autour de la réalisation de scènes suédées de grands classiques du cinéma muet, des <em>Temps modernes</em> de Chaplin au <em>Cuirassé Potemkine</em> d'Eisenstein, en passant par <em>Métropolis</em> de Lang et <em>Nosferatu</em> de Murnau.&nbsp;</p><p>Le 6 décembre 2016, en partenariat avec Ciclic, les enseignants du réseau Centr'acteurs ont été formés par le réalisateur Just Philippot au tournage de film suédé. Après un temps théorique sur l'histoire du cinéma muet, des ateliers ont permis de réaliser avec beaucoup d'imagination et peu de moyens des remakes de scènes courtes, dans l'esprit bricolé du cinéma de Michel Gondry et de son film <em>Soyez sympas rembobinez</em>.&nbsp;</p><p>Ce festival sera à la fois l'occasion de partage et de rencontre entre les 300 jeunes présents autour de leur réalisation cinématographique. Il donnera lieu à une compétition entre les 12 réalisations artistiques départagées par un jury de professionnels du cinéma et de partenaires institutionnels.</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public"/> Fri, 10 Mar 2017 14:14:47 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/3e-festival-du-film-suede-de-chartres actualites Philippe Fusaro, auteur associé à La Pratique (36) http://www.ciclic.fr//vie-du-livre/projets-d-auteurs/les-auteurs-presents/philippe-fusaro-auteur-associe-la-pratique-36 <p class="Default chapo">D'avril à septembre, La Pratique accueille l'écrivain Philippe Fusaro. Durant ces six mois, il partagera son temps entre écriture et rencontres avec le public. Un projet soutenu par Ciclic dans le cadre du dispositif "auteur associé".&nbsp;</p><p class="Default">Le travail d'écriture de Philippe Fusaro s'attache à l'histoire de Vernon Presley, le père d'Elvis Presley. Derrière cette figure paternelle dépossédée de son deuil, l'auteur souhaite explorer ce qu'il reste du chanteur dans la mémoire collective. "<em>Ce qui m'intéresse, c'est avant tout d'entendre la voix de cet homme qui a perdu tous les siens, y compris le fils aimé, le fils mythifié par la terre entière. Qu'est-ce que cela signifie, pour un père, de voir son fils adulé, connaître une vie qu'il n'aurait jamais pu lui offrir, se lancer dans la musique alors que lui-même ne sait pas jouer d'un instrument, n'entend rien à cet univers-là ? Qu'est-ce que cela signifie de perdre un fils et d'entendre des millions de gens pleurer dans votre dos ? Vernon n'est jamais seul avec son fils. Son deuil ne lui appartient pas non plus. Il est dépossédé de son garçon.</em>" Philippe Fusaro, passionné par le corps et le mouvement, écrira son texte en lien avec la chorégraphe Carlotta Sagna, qui en proposera une relecture dansée.&nbsp;</p><p class="Default">En écho à la programmation de La Pratique, l'écrivain rencontrera les artistes invités et les habitants du territoire. Un échange aura par exemple lieu à la médiathèque de Vatan, autour du métier d'écrivain. Des ateliers d'écriture seront organisés au collège et à la maison de retraite de Vatan. D'autres événements sont prévus (lectures musicales, projections), en lien avec les résidents de La Pratique. Philippe Fusaro sera également présent lors de la fête des lentilles vertes du Berry, qui se déroulera à Vatan le week-end du 9 et 10 septembre.</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/philippe_fusaro_c_patrice_normand.jpg"/> Fri, 10 Mar 2017 10:51:38 +0100 http://www.ciclic.fr/vie-du-livre/projets-d-auteurs/les-auteurs-presents/philippe-fusaro-auteur-associe-la-pratique-36 actualites La nuit des critiques http://www.ciclic.fr//actualites/la-nuit-des-critiques <p class="chapo">Conte initiatique intemporel et film unique dans l'histoire du cinéma, <em>La Nuit du chasseur</em> de Charles Laughton est l'œuvre idéale pour découvrir la critique cinématographique.&nbsp;Après avoir découvert le film en salles dans le cadre de <em>Lycéens et apprentis au cinéma</em>, des élèves du Lycée Saint-Charles d'Orléans, encadrés par leurs professeures Emmanuelle Sanchez et Delphine Avrain, se sont lancés dans l'écriture de critiques.</p><p>La critique de cinéma Amélie Dubois a d'abord fait découvrir aux élèves son métier et ses enjeux. Une critique doit-elle donner envie de voir le film ? L'expliquer ? Le décrypter ?<br />Après cette introduction sur le métier de journaliste-critique, les élèves ont débattu sur le film, exposé leurs points de vue, avant de se lancer dans l'écriture critique.&nbsp;</p><p>Voici en téléchargements quelques-uns des textes rédigés par les élèves lors de cet atelier :</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/hunter_under-text2050.jpg"/> Thu, 09 Mar 2017 17:02:59 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/la-nuit-des-critiques actualites Assistez à une lecture près de chez vous #6 http://www.ciclic.fr//actualites/assistez-une-lecture-pres-de-chez-vous-6 <p><strong class="chapo">Mille lectures d’hiver en région Centre-Val de Loire</strong></p><p>Plusieurs «&nbsp;mille lectures d’hiver&nbsp;» accueillies dans des lieux publics sont ouvertes à des personnes nouvelles. Ces lectures sont annoncées régulièrement sur le site. Les curieux peuvent ainsi sélectionner les textes à entendre suivant leur zone géographique. Chaque annonce reprend les détails de l’œuvre lue et indique le numéro de téléphone de l’accueillant à contacter, la réservation étant indispensable.</p><ul><li><strong>Le vendredi 17 mars à 18h</strong><br />à la bibliothèque George Sand de Villefranche-sur-Cher (41)<br /><strong>Bruno de Saint Riquier lira&nbsp;<em>Miette</em>&nbsp;de Pierre Bergounioux (Éd. Gallimard)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Stéphanie Leprohon au 02 54 96 46 77<br />ou par mail à bibliotheque.george.sand@orange.fr<hr /></li><li><strong>Le vendredi 17 mars à 20h</strong><br />à la bibliothèque de Candé-sur-Beuvron (41)<br /><strong>Anne-Élisabeth Prin lira <em>Des femmes qui dansent sous les bombes&nbsp;</em>de Céline Lapertot (Éd. Viviane Hamy)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />André Thimonier au 02 54 44 98 72<br />ou par mail à cande.bibliotheque@orange.fr<br /><hr /></li><li><strong>Le vendredi 17 mars à 19h</strong><br />à la bibliothèque municipale de Férolles (45)<br /><strong>Véronique Chabarot lira&nbsp;<em>Quand je me deux</em>&nbsp;de Valérie Rouzeau (Éd. Le temps qu'il fait)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Françoise Delville au 02 38 57 27 41<br />ou par mail à&nbsp;bibliotheque.ferolles@wanadoo.fr<em><br /></em><hr /></li><li><strong>Le samedi 18 mars à 14h30</strong><br />à la médiathèque du Sicelp de Laons (28)<br /><strong>Laure Pasques lira&nbsp;<em>Ici ça va</em>&nbsp;de Thomas Vinau (Éd. Alma)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Véronique Marignier au&nbsp;02 37 48 81 73<br />ou par mail à&nbsp;biblio.sicelp@gmail.com<br /><hr /></li><li><strong>Le dimanche 19 mars à 15h30</strong><br />à la bibliothèque municipale de La Loupe (28)<br /><strong>Sarah Haxaire lira&nbsp;<em>La claire fontaine&nbsp;</em>de David Bosc (Éd. Verdier)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Aline Gallet au 02 37 29 94 37<br />ou par mail à bibliotheque@ville-la-loupe.com<em><br /></em><hr /></li><li><strong>Le dimanche 19 mars à 15h30</strong><br />à la bibliothèque de Conie-Molitard (28)<br /><strong>Marion Minois lira&nbsp;<em>Quelque chose noir </em>et<em> Je suis un crabe ponctuel&nbsp;</em>de Jacques Roubaud (Éd. Gallimard)<br /></strong>Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Didier Maupas au&nbsp;09 67 22 10 87<hr /></li><li><strong>Le dimanche 19 mars à 11h</strong><br />à l'Auberge de l'Abbaye de Thiron-Gardais (28)<br /><strong>Catherine Vuillez lira <em>Jacob, Jacob</em> de Valérie Zénatti (Éd.L'Olivier)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :&nbsp;<br />Marie-Josée Blanchard au&nbsp;02 37 49 03 11<br />ou par mail à&nbsp;biblio.tg@orange.fr<br /><hr /></li><li><strong>Le mardi 21 mars à 15h</strong><br />à la bibliothèque de Mondoubleau (41)<br /><strong>Danièle Marty lira&nbsp;<em>Notre-Dame du Nil</em>&nbsp;de Scholastique Mukasonga (Éd. Gallimard)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Anne Ferreira de Almeida Cruz au&nbsp;02 54 80 75 40<br />ou par mail à&nbsp;mediatheque@cc-collinesperche.fr<br /><hr /></li><li><strong>Le mardi 21 mars à 19h</strong><br />à la bibliothèque municipale de Plaimpied-Givaudins (18)<br /><strong>Bénédicte Bianchin lira&nbsp;<em>Mourir et puis sauter sur son cheval&nbsp;</em>de David Bosc (Éd. Verdier)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Marie-Françoise Pichon au 02 48 25 56 56&nbsp;<br />par mail à&nbsp;bibliothequedeplaimpied@orange.fr&nbsp;<hr /></li><li><strong>Le mardi 21 mars à 19h</strong><br />à la médiathèque-ludothèque Agora Braye de Savigny-sur-Braye (41)<br /><strong>Leïla Lemaire lira<em> Monde sans oiseaux</em> de Karin Serres (Éd. Stock)<br /></strong>Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :&nbsp;<br />Émilie Sevault au&nbsp;02 54 85 59 01<br />ou par mail à agorabraye@ccvlb.fr<br /><hr /></li><li><strong>Le mercredi 22 mars à 18h</strong><br />à la médiathèque d'Ardentes (36)<br /><strong>Chloé Bourgois lira&nbsp;<em>Cavale&nbsp;</em>de Nathalie Quintane (Éd. P.O.L)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Magali Chabenat au 02 54 47 26 56<br />ou par mail à mediatheque-ardentes@orange.fr<hr /></li><li><strong>Le mercredi 22 mars à 19h</strong><br />à la librairie La Rose des Vents de Dreux (28)<br /><strong>Sylvie Leveillard lira&nbsp;<em>Être ici est une splendeur</em>&nbsp;de Marie Darrieussecq (Éd. P.O.L)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Laurence Gilardi au 02 37 46 07 53<br />ou par mail à librairielarosedesvents@gmail.com<hr /></li><li><strong>Le jeudi 23 mars à 17h30</strong><br />à la bibliothèque municipale de Briare (45)<br /><strong>Véronique Chabarot lira&nbsp;<em>Quand je me deux</em>&nbsp;de Valérie Rouzeau (Éd. Le temps qu'il fait)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Gyslaine Poulain au&nbsp;02 38 31 54 27<br />ou par mail à bibli.briare@orange.fr<hr /></li><li><strong>Le jeudi 23 mars à 19h30</strong><br />à la bibliothèque municipale de Saint Paterne Racan (37)<br /><strong>Nathalie Kiniecik lira&nbsp;<em>Tristesse de la terre</em>&nbsp;de Éric Vuillard (Éd. Actes Sud)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Nicole Milon au&nbsp;02 47 29 33 32<br />ou par mail à bibliotheque.saintpaterneracan@wanadoo.fr<br /><hr /></li><li><strong>Le jeudi 23 mars à 15h</strong><br />à la bibliothèque de Vatan (36)<br /><strong>Guy Frédéric Schwitthal lira&nbsp;<em>Le voyage d'Octavio</em>&nbsp;de Miguel Bonnefoy (Éd. Payot &amp; Rivages)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :&nbsp;<br />Thomas Peultier au&nbsp;02 54 49 85 73<br />ou par mail à&nbsp;bibliotheque.vatan@wanadoo.fr<hr /></li><li><strong>Le vendredi 24 mars à 18h</strong><br />à la bibliothèque municipale de Clion sur Indre (36)<br /><strong>Cécile Combes lira&nbsp;<em>Une prière pour Owen</em>&nbsp;de John Irving (Éd. Seuil/ Trad. Michel Lebrun)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Michèle Flageul au 02 54 38 86 61<br />ou par mail à bibli.clion.indre@wanadoo.fr<hr /></li><li><strong>Le vendredi 24 mars à 18h</strong><br />à la médiathèque de Saint-Valentin (36)<br /><strong>Adrienne Bonnet lira&nbsp;<em>La vie à côté</em>&nbsp;de Mariapia Veladiano (Éd. Stock / Trad. Catherine Pierre Bon)<br /></strong>Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Thomas Peultier au&nbsp;02 54 21 24 17<br />ou par mail à&nbsp;mediatheque.saint.valentin @gmail.com<hr /></li><li><strong>Le vendredi 24 mars à 20h30</strong><br />à l'accueil périscolaire de Arthon (36)<br /><strong>François Forêt lira <em>La première pierre</em>&nbsp;de Pierre Jourde (Éd. Gallimard)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Joëlle Raboteau au 02 54 36 70 03<hr /></li><li><strong>Le samedi 25 mars à 17h</strong><br />à la bibliothèque de Vouvray (37)<br /><strong>Stéphane Godefroy lira <em>L'écume des voyages</em> de Vincent Jacq (Éd. Nouvelle Escampette)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />André Studer au 02 47 52 68 89<br />ou par mail à bibliotheque.vouvray@laposte.net&nbsp;<hr /></li><li><strong>Le samedi 25 mars à 15h30</strong><br />à la médiathèque de l'Orée du Perche de La Ferté Vidame (28)<br /><strong>Julien Pillot lira <em>Une plage au pôle Nord</em> de Arnaud Dudek (Éd. Alma)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Nathalie Duteil au 02 37 37 64 17<br />ou par mail à bibliothequelafertevidame@wanadoo.fr&nbsp;<hr /></li><li><strong>Le samedi 25 mars à 15h</strong><br />à la bibliothèque Luzibooks de Luzillé (37)<br /><strong>Caroline de Vial lira <em>Un paquebot dans les arbres</em> de Valentine Goby (Éd. Actes Sud)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Françoise Roy au 02 47 23 57 00<br />ou par mail à luzibooks@orange.fr&nbsp;<hr /></li><li><strong>Le samedi 25 mars à 20h</strong><br />à la librairie Au Temps des Livres de Sully-sur-Loire (45)<br /><strong>Leïla Lemaire lira <em>Monde sans oiseaux</em>&nbsp;de Karin Serres (Éd. Stock)<br /></strong>Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de : <br />Aurélie Bouhours au 02 38 05 58 39&nbsp;<hr /></li><li><strong>Le lundi 27 mars à 19h</strong><br />à la bibliothèque d'Arrabloy (45)<br /><strong>Catherine Gautier lira <em>Pietra viva</em> de Leonor de Recundo (Éd. Sabine Wespieser)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Monique Bosset au 02 38 67 26 68<br />ou par mail à bib.arrabloy@orange.fr<hr /></li><li><strong>Le mardi 28 mars à 20h</strong><br />au foyer communal de Cormery (37)<br /><strong>Caroline de Vial lira&nbsp;<em>Un paquebot dans les arbres</em>&nbsp;de Valentine Goby (Éd. Actes Sud)<br /></strong>Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Dominique Doublé au 02 47 43 39 16&nbsp;<hr /></li><li><strong>Le mercredi 29 mars à 18h30</strong><br />à la médiathèque municipale de Niherne (36)<br /><strong>Franck Mas lira <em>Le grand jeu</em> de Céline Minard (Éd. Payot &amp; Rivages)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Magali Leroy au 02 54 29 81 50<br />ou par mail à mediatheque-niherne@orange.fr&nbsp;<hr /></li><li><strong>Le mercredi 29 mars à 19h30</strong><br />à la librairie La Plume du Sarthate de Bourges (18)<br /><strong>Isabelle Destombes lira <em>Une fois, un jour</em> de Erri De Luca (Éd. Verdier / Trad. Danièle Valin)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de : <br />Isabelle Le Cleac'H au 02 48 65 65 08 <br />ou par mail à librairie-laplumedusarthate@wanadoo.fr<hr /></li><li><strong>Le jeudi 30 mars à 20h30</strong><br />à la médiathèque de Aigurande (36)<br /><strong>Anne Trémolières lira <em>Jeune fille à l'ouvrage</em> de Yoko Ogawa (Éd. Actes Sud / Trad. Rose-Marie Makino)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de : <br />Philippa Tomasi au 02 54 06 49 80<br />ou par mail à mediatheque-aigurande@orange.fr&nbsp;<hr /></li><li><strong>Le jeudi 30 mars à 18h</strong><br />à la bibliothèque municipale de La Bussière (45)<br /><strong>Chloé Bourgois lira <em>Cavale</em> de Nathalie Quintane (Éd. P.O.L)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de : <br />Valérie Huguet au 02 38 35 90 68<br />ou par mail à mairie-la-bussiere-loiret@orange.fr&nbsp;<hr /></li><li><strong>Le vendredi 31 mars à 19h</strong><br />à la médiathèque de Saint-Benoît-sur-Loire (45)<br /><strong>Catherine Bayle lira <em>Adieu Lili Marleen</em> de Christian Roux (Éd. Payot &amp; Rivages)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de : <br />Christine Vié à bibliotheques@cc-valdoretforet.com&nbsp;</li></ul><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/img_4499.jpg"/> Thu, 09 Mar 2017 16:41:08 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/assistez-une-lecture-pres-de-chez-vous-6 actualites La cinévalise Ciclic à Bléré http://www.ciclic.fr//actualites/la-cinevalise-ciclic-blere <p class="textChapo">La bibliothèque de Bléré accueille du 20 mars au 1er avril 2017 la cinévalise Ciclic. Un beau moyen de découvrir un programme d'images amateurs retraçant l'histoire des cavalcades de Bléré - La Croix au 20e siècle !</p><p><strong>La cinévalise Ciclic ?</strong> C'est le chef-opérateur Gérard Sergent qui a inventé le concept : <strong>montrer des films dans une valise !</strong> Il fallait y penser : un vidéoprojecteur et une enceinte sont dissimulés dans une valise ancienne.</p><p>Grâce à ce dispositif, les images sont ensuite projetées à l'intérieur du couvercle, où un petit écran a été installé. Pas besoin de déployer une importante logistique, un branchement électrique suffit pour faire marcher la ciné-valise. <strong>Elle peut ainsi trouver sa place dans une petite ou une grande bibliothèque, dans une école, dans un café, dans le hall d'accueil d'une mairie...Tout est possible !</strong></p><p><strong>A la biblitohèque de Bléré : </strong>diffusion en continu pendant les horaires d'ouverture de la bibliothèque du film retraçant, à travers les images amateurs de Ciclic, l'histoire des cavalcades de la commune de 1930 à 1980 ; avec deux temps fort durant les deux mercredis des 22 et 29 mars 2017 !</p><p>C'est dans le cadre du projet documentaire collaboratif associant Ciclic, la commune de Bléré, l'association l'Astronef et la compagnie Le Muscle, que vient s'inscrire la diffusion d'un film autour de <strong>l'histoire des cavalacades de Bléré - La Croix au 20e siècle. </strong></p><p><strong>Et quoi de plus normal qu'une valise pour voyager dans l'espace...et dans le temps des images amateurs de Ciclic !&nbsp; </strong></p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/memoire_1532-cavalcade-bl%C3%A9r%C3%A9-2_0.jpg"/> Thu, 09 Mar 2017 14:59:28 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/la-cinevalise-ciclic-blere actualites Intruders à Epinal ! http://www.ciclic.fr//actualites/intruders-epinal <p class="textChapo">A-li-ce et Swub joueront Intruders à la Souris Verte, scène de musiques actuelles d'Epinal, le 21 avril prochain. Une occasion exceptionnelle de découvrir cette performance cinématographique unique, créée par A-li-ce et Swub à partir de milliers de films amateurs des collections de Ciclic.</p><p>En mars 2014, le duo d'artistes <strong>Vj A-li-ce</strong> (video, vjing) et <strong>Swub </strong>(création sonore), en résidence à <strong>Bandits-Mages</strong> (Bourges) ont travaillé, à partir des films amateurs conservés au pôle patrimoine de Ciclic, à la création d'un live audiovisuel présenté pour la première fois au Festival "Retours vers le futur" en avril 2014.</p><p>Les artistes ont regardé 4 000 films de famille. <strong>Ils ont samplé et échantillonné 2 000 séquences vidéo et audio pour créer une performance audiovisuelle unique qui traite de notre mémoire intime et collective : <em>Intruders.</em></strong></p><p>Basée sur des films de famille des années 1920 à aujourd’hui, <strong><em>Intruders </em></strong>est une expérience audiovisuelle <strong>qui revisite et remixe 80 années d’archives filmiques amateurs, à travers la mise en relation de portraits et de scènes de vie anonymes.</strong></p><p class="textFrame"><strong>Intruders est co-produit par Bandits-Mages et Ciclic.</strong></p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/memoire_17295_intruders_portrait_0.jpeg"/> Thu, 09 Mar 2017 14:11:05 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/intruders-epinal actualites