Numérisation et archivage des données numériques 

La plateforme technique du pôle patrimoine de Ciclic prend en charge la numérisation des archives cinématographiques et audiovisuelles, ainsi que la diffusion, le stockage et l'archivage des fonds numérisés.

Numériser les films, c'est transformer l'œuvre originale en un fichier numérique soit par « télécinéma » pour la pellicule, soit par « transcodage » pour la bande vidéo. Le fichier numérique obtenu permet l'exploitation et la diffusion du film sur les plateformes médias numériques actuelles (station de montage, vidéoprojection, web). Ces fichiers numériques sont stockés et archivés sur des supports sécurisés, serveurs de disques durs et bandes LTO7.

CIclic est équipé d'un Flashtransfert SD (35mm) et d'un télécinéma Flashtransfert Choice HD, développés par la société allemande MWA Nova. Le matériel permet la numérisation et le transfert de six formats cinématographiques : 8 mm, Super 8, 9,5 mm, 16 mm, 17,5 mm et 35 mm. Ils sont reliés à travers un nodal à trois stations Apple MacPro équipées de la suite logicielle Final Cut Studio afin de permettre la numérisation, le montage et l'encodage des fonds numérisés.

Actuellement, pour chaque film numérisé en haute définition (1920X1080), deux fichiers sont conservés : 

  • un fichier pivot en Apple ProRes 422 (HQ), 
  • un fichier de production et de diffusion en Apple Prores 422 (LT). 

Au total, sur la période 2015-2017 Ciclic a ainsi conservé 215 To répartis sur 113 bandes LTO5 et LTO7. Au niveau du stockage actif dit « on-line », les archives conservent plus de 50 To de données représentant toute la production de numérisation depuis 2007 soit 12 545 fichiers utilisables, consultables et disponibles à tout moment sur le réseau local ainsi que les 5 dernières années de programmes de diffusion et de valorisation sur le territoire. Aujourd’hui, tous les fichiers de conservation sont au codec non propriétaire MPEG4 INTRA AVC sous le format d’interopérabilité le plus utilisé aujourd’hui, le MXF.