in situ : Ciclic soutient les auteurs et la création littéraire

Avec in situ, Ciclic se met au service de la création littéraire, de l’expérimentation artistique, de la rencontre avec les œuvres et les auteurs. C'est un engagement pour une littérature vivante. Le territoire bénéficie de la présence de nombreux auteurs in situ, grâce à des résidences continues de deux à trois mois, à des présences plus longues et discontinues, en passant par de courts séjours associés à des commandes d’écriture ou des projets de création numérique. Deux années de réflexion, d’expérimentations, d’observation du territoire et de ses spécificités, et d’échanges avec ses acteurs ont permis de concevoir un ambitieux programme de soutien à la vie littéraire qui porte aujourd’hui ses fruits.

Une région singulière

La région Centre-Val de Loire, étendue, rurale et peu peuplée, concentre l’essentiel de son activité autour de ses deux principales agglomérations, Orléans et Tours. Cette région possède peu de lieux spécifiquement dédiés à la littérature (exceptées les librairies et les nombreuses bibliothèques) et peu de manifestations littéraires d’envergure nationale (exceptés bd BOUM et Les rendez-vous de l’histoire). Les occasions d’entendre lire les écrivains et d’échanger avec eux ne sont donc pas si fréquentes. Il nous fallait donc relever ce défi passionnant et concevoir un projet de développement de la vie littéraire : penser des modalités de présence complémentaires au schéma classique de résidence en phase avec les lieux et les auteurs. D’autant que la région possède d’immenses richesses en matière de littérature : une multitude d’associations et de personnes de grande compétence prêtes à s’impliquer dans de tels projets, des lieux accueillant régulièrement des auteurs en résidence, et nombre de maisons d’écrivains (Rabelais, Ronsard, Sand, Balzac, Proust, etc.).

Des modalités d’accueil d’auteurs complémentaires et adaptées

En région Centre-Val de Loire, peu de structures sont en capacité d’accueillir des auteurs pour des temps longs et continus. Qu’à cela ne tienne, la littérature et les auteurs iront à la rencontre de lieux qui ne leur sont pas destinés, a priori. Ciclic a donc donné la possibilité aux lieux de s’associer à des auteurs de façon à la fois plus plus légère et sur des périodes plus longues. Ainsi est né le dispositif "Auteurs associés", qui voit par exemple le poète-performeur Charles Pennequin inventer des tracts et affiches avec la complicité de l’éditeur-typographe les mille univers de Bourges, l’auteure Nicole Caligaris vivre au rythme d’une salle de jazz, le petit faucheux à Tours, pour chercher des résonances entre improvisations musicales et littéraires, l’auteure-illustratrice Camille Louzon explorer la thématique animalière avec un bestiaire poétique à Neuvy-le-Roi (37), le poète Frank Smith expérimenter des textes-images à la médiathèque Equinoxe de Châteauroux, ou encore l’illustratrice Armelle Modéré revisiter en images la seconde guerre à travers l’itinéraire de son grand-père dans les locaux de la Maison de la BD.

Compagnonnage...

Construire un véritable compagnonnage entre un auteur et un lieu, initier des projets originaux, être au plus près des contraintes des uns et des autres, susciter des rencontres singulières, voilà les réflexions qui ont présidé au choix de ce projet d’auteurs associés. Il fallait aussi, de façon complémentaire, renforcer la présence longue, dense et continue d’auteurs sur le territoire, leur donner du temps et des moyens pour créer, mais également rencontrer les habitants pour leur parler de leur œuvre et de leur "métier d’auteur". À cette fin, Ciclic accompagne et soutient une dizaine de lieux de résidences, en milieu rural ou dans les agglomérations, afin qu'ils recoivent chaque année des auteurs en leur garantissant une qualité d’accueil et de suivi. Les auteurs en résidence, qu'ils soient des illustrateurs jeunesse telle Valérie Dumas à Livre Passerelle, des romancières telles Monique Durand à Neuvy-le-Roi, Emmanuelle Pagano dans l’Indre ou l’écrivain Emmanuel Ruben à Chambord, ou bien encore des scénaristes-dessinateurs de bande dessinée tel Didier Grandjean à la Maison de la BD ou Gael Henry à la FOL d’Indre-et-Loire, tous bénéficient donc d’un temps de création et d’immersion sur le territoire pour consacrer pleinement à leur travail de création, sans autres contraintes que celles de faire découvrir leur œuvre et partager leur passion de la littérature avec les populations.

« […] donner au passé, non pas une survie, qui est la forme hypocrite de l’oubli, mais une nouvelle vie, qui est la forme noble de la mémoire. »
Maurice Merleau-Ponty, La prose du monde, Gallimard, p. 96

La région Centre-Val de Loire regroupe un grand nombre de maisons portant trace et mémoire d’écrivains majeurs de l’histoire de la littérature française. Certaines d’entre elles ont vu vivre ces auteurs lors de la construction de leur œuvre, d’autres les ont vus naître ou mourir. Quel que soit le cas, il nous semblait nécessaire pour ces lieux de tisser un nouveau lien avec leur vie passée en recevant pour de courts séjours des écrivains. Ainsi, Hélène Gaudy à La Devinière, Emmanuelle Pireyre à Saché et Carole Martinez au Prieuré de Saint Cosme, ont pu bénéficier d’un accueil privilégié dans ces lieux qui ont été jadis les demeures de Rabelais, de Balzac et de Ronsard, avoir accès à des informations et documents précieux et, en quelque sorte, par le biais d’une commande de texte légère, entrer en dialogue avec ces figures qui ont jalonné leur formation littéraire.

« J’aime bien la commande, on y est à la fois libre et épaulé » Pierre Michon, Entretien avec T. Bayle, in Le Magazine littéraire

... et expérimentation

Depuis 2012, Ciclic a eu à cœur d’initier des projets de création, d’ouvrir des espaces d’expérimentation, de susciter des zones d’échanges, de rencontres et de frictions, par le biais de commandes et la mise à disposition de lieux d’éditorialisation numériques. Ces espaces ont permis à des écrivains d’amorcer ou de poursuivre un projet d’écriture, d’explorer une voie inattendue ou d’ouvrir une nouvelle dimension de leur œuvre. Le Labo de création compte aujourd’hui de nombreux projets : après Géo(-)graphies de Nathanaël Gobenceaux en 2012, Vestiges de soi, lignes d’insu de Cécile Portier en 2013, ce sont aujourd’hui neuf écrivains qui cherchent, créent et inventent dans cet espace inédit. Ainsi, Valérie Mréjen poursuit son projet Hitch Hike, cinq nouvelles lues dans des salles de cinéma, puis éditées sur le site, mais aussi en version papier. Tanguy Viel, quant à lui, après six épisodes d’Icebergs met le cap en mer d’Iroise et nous embarque à bord de son nouveau vaisseau romanesque Vues sur la rade. Frank Smith, présente un chantier de réflexion autour des questions poésie, politique et image intitulé La poésie n’est pas une solution, et Pierre Senges, qui revisite les derniers jours de quelques-unes des grandes figures littéraires de la région Centre-Val de Loire. Et, si ce Labo de création bouillonne tout particulièrement, c’est de la présence de cinq jeunes poètes (Amandine André, Justin Delareux, A.C. Hello, Yannick Torlini et Laura Vazquez) qui nous ouvrent leurs ateliers d’écrivains. Expérience unique – que Ciclic a accompagné durant six mois – de pouvoir suivre cinq chantiers poétiques, où matériaux de travail, textes en cours, sons et vidéos, dialogues avec leurs aînés, seront mis en partage. Cette aventure passionnante s’intitule « ...nous habitons vos ruines, mais.» [chantier(s) poétique(s)]. Elle vient, en complémentarité avec les projets d’auteurs plus aguerris évoqués ci-dessus, réaffirmer, si besoin était, l'engagement de l'agence au service de la création, de celle qui en a probablement le plus besoin : celle, riche, foisonnante, exigeante, mais encore peu visible de ces œuvres naissantes.

« Car si écrire engage, lire engage également.» dit Laurent Cauwet dans son très beau texte de présentation du [chantier(s) poétique(s)].

Poursuivant ses missions d'éducation, Ciclic propose aux jeunes de rencontrer eux aussi des auteurs contemporains, grâce à la seconde édition d’un dispositif ambitieux et de grande envergure, d'éducation artistique et culturelle dans le domaine du livre : Lycéens, apprentis, livres et auteurs d'aujourd'hui. Ainsi seront présents sur le territoire, les romanciers Gauz et Christian Garcin, les auteurs de bande dessinée, Marc-Antoine Mathieu et Alexandre Clérisse, ainsi que les poètes Christophe Manon et Anne-James Chaton. Enfin, la manifestation littéraire portée par Ciclic, mille lectures d'hiver, qui propose à chaque habitant de la région de découvrir en toute convivialité les textes d'écrivains vivants, français ou étrangers grâce à des lectures, permettra de rencontrer les deux écrivains associés à sa onzième édition : Valérie Rouzeau et David Bosc.