Ciclic - Actualités du pôle Livre et lecture Mon, 22 Jan 2018 23:47:43 +0000 http://www.ciclic.fr/ Assistez à une lecture près de chez vous #2 http://www.ciclic.fr//actualites/assistez-une-lecture-pres-de-chez-vous-2 <p><strong class="chapo">Mille lectures d’hiver en région Centre-Val de Loire</strong></p><p>Plusieurs «&nbsp;mille lectures d’hiver&nbsp;» accueillies dans des lieux publics sont ouvertes à des personnes nouvelles. Ces lectures sont annoncées régulièrement sur le site. Les curieux peuvent ainsi sélectionner les textes à entendre suivant leur zone géographique. Chaque annonce reprend les détails de l’œuvre lue et indique le numéro de téléphone de l’accueillant à contacter, la réservation étant indispensable.</p><ul><li><strong>Le mardi 23 janvier à 16h30</strong><br />à la médiathèque Jules Verne de Mondoubleau (41)<br /><strong>Marion Minois lira&nbsp;<em>D'argile et de feu</em>&nbsp;de Océane Madelaine (Éd. Des Busclats)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Amélie Visse au 02 54 80 75 40<br />ou par mail à mediatheque@cc-collinesperche.fr<hr /></li><li><strong>Le mercredi 24 janvier à 14h</strong><br />à la bibliothèque de Sancerre (18)<br /><strong>Adrienne Bonnet lira&nbsp;<em>Marx et la poupée&nbsp;</em>de Maryam Madjidi (Éd. Le Nouvel Attila)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Danielle Bauchez au 02 48 78 52 52<br />ou par mail à bibliotheque@ville-sancerre.fr<hr /></li><li><strong>Le jeudi 25 janvier à 20h30</strong><br />à Ciclic Animation à Vendôme (41)<br /><strong>Jean-Christophe Cochard lira <em>Notre château</em> d'Emmanuel Régniez (Éd. Le Tripode)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Eloïse Joly au 02 47 56 08 08<br />ou par mail à eloise.joly@ciclic.fr<hr /></li><li><strong>Le vendredi 26 janvier à 19h</strong><br />à la librairie L'Encrivore de Vendôme (41)<br /><strong>Coraline Cauchi lira M Train de Patti Smith (Éd. Gallimard)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :&nbsp;<br />Isabelle Vasseur au&nbsp;06 85 96 10 48<br />ou par mail à&nbsp;encrivore@laposte.net<br /><hr /></li><li><strong>Le vendredi 26 janvier à 20h</strong><br />à la bibliothèque municipale de Dolus le Sec (37)<br /><strong>Stéphane Godefroy lira&nbsp;<em>Voyage avec Vila-Matas</em>&nbsp;de Anne Serre (Éd. Mercure de France)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Marie-Pierre Brossard au&nbsp;02 47 59 41 85<br />ou par mail à bibliotheque.doluslesec@laposte.net<br /><hr /></li><li><strong>Le vendredi 26 janvier à 20h30</strong><br />à la bibliothèque "L'encre et la plume" du Subdray (18)<br /><strong>Adrienne Bonnet lira&nbsp;<em>Marx et la poupée&nbsp;</em>de Maryam Madjidi (Éd. Le Nouvel Attila)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Véronique Queinec au 02 48 02 57 29<br />ou par mail à&nbsp;espace.culture.et.multimedia@wanadoo.fr<em><br /></em><hr /></li><li><strong>Le samedi 27 janvier à 15h</strong><br />à la maison des associations de Luzillé (37)<br /><strong>Camile Trophème lira&nbsp;<em>Sous la tonnelle&nbsp;</em>de Hyam Yared (Éd. Sabine Wespieser)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Valérie Lerousseau par mail à bibliotheque.luzille@orange.fr<hr /></li></ul><ul><li><strong>Le dimanche 28 janvier à 17h</strong><br />à la médiathèque de Neuvy Deux Clochers (18)<br /><strong>Caroline de Vial lira&nbsp;<em>Le pli de l'air&nbsp;</em>de Erwann Rougé (Éd. Apogée)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Anne Stocker au 02 48 79 03 13<br />ou par mail à bibli.neuvydeuxclochers@orange.fr<hr /></li></ul><ul><li><strong>Le dimanche 28 janvier à 15h</strong><br />à la bibliothèque municipale de Saint Denis d'Authou (28)<br /><strong>Richard Graille lira&nbsp;<em>Sort l'assassin, entre le spectre&nbsp;</em>de Pierre Senges (Éd. Verticales)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Fanny Pouteau au 02 37 49 53 37<br />ou par mail à bibli.stdenisdhautou@wanadoo.fr<hr /></li></ul><ul><li><strong>Le mercredi 31 janvier à 15h</strong><br />à la bibliothèque d'Argent sur Sauldre (18)<br /><strong>Nathalie Kiniecik lira&nbsp;<em>Bonbons assortis&nbsp;</em>de Michel Tremblay (Éd. Actes Sud)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Hélène Dehan-Labbé au 02 48 73 34 77<br />ou par mail à bibliotheque-argent@orange.fr</li></ul><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/dpp_062.jpg"/> Wed, 03 Jan 2018 16:27:05 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/assistez-une-lecture-pres-de-chez-vous-2 actualites Formation littérature jeunesse : Pourquoi perdre son temps à raconter des histoires ? http://www.ciclic.fr//actualites/formation-litterature-jeunesse-pourquoi-perdre-son-temps-raconter-des-histoires-1 <p class="chapo"><span>L'association Livre Passerelle propose une session de formation de 4 jours pour creuser toutes les questions de ces temps de lecture à voix haute. Que lit-on ? Pourquoi ? Comment ?</span></p><p><strong>Objectifs</strong><br />Comprendre les enjeux de la rencontre avec la langue du récit dans la construction de soi et de ses apprentissages.<br />Comprendre le rôle des médiateurs socio-&shy;culturels dans la prévention de l’illettrisme, de l’échec scolaire et de toutes formes de discriminations.<br /><br />Découvrir les éditeurs et leurs productions afin d’élargir ses choix et ses ressources.<br />Découvrir l’histoire du livre de jeunesse, l’économie du livre et son fonctionnement.<br />Élaborer des critères communs d’évaluation de la production éditoriale.<br />Élaborer dans une démarche de projet partenarial un projet autour du livre et de la lecture.<br /><br />S’entraîner à la lecture à voix haute : découverte ou perfectionnement de sa pratique, de sa posture, de sa diction, etc.<br /><br />Ouvrir les possibles : la littérature « de jeunesse », une littérature pour tous, un outil de création, d’animation et de lien social.<br /><br /><span style="font-family: websitefont, Arial, Helvetica, sans-serif; font-size: 21px;">Programme&nbsp;</span></p><ul><li>Lundi 26 mars 2018&nbsp;&nbsp;<br />&gt; matinée (9h-12h)<br /><strong>Pourquoi "perdre son temps" à raconter des histoires ?<br /></strong>Décrypter les enjeux de la lecture à voix haute auprès des tout-petits, des plus grands et de leurs parents dans le cadre de la prévention des exclusions, des discriminations dont celle de l’illettrisme. A partir du partage d’expériences de praticiennes, enrichies des recherches sur le sujet, débat et construction d’un cadre commun de réflexion. <br />Intervenantes : Dominique Veaute et Catherine Métais (animatrices lecture)&nbsp;<br /><br />&gt; après-midi (14h-17h) <br /><strong>Littérature de jeunesse, de quels livres parle-t-on ?</strong> <br />Atelier d’immersion dans les albums, outils de travail de Livre Passerelle. Analyse d’albums, réflexion sur les critères de choix, sélection. <br />Intervenantes : Dominique Veaute et Catherine Métais (animatrices lecture)&nbsp;<br />&nbsp;</li><li>Mardi 27 mars&nbsp;<br />&gt; matinée (9h-12h)<br /><strong>Littérature de jeunesse : toute une histoire !</strong> <br />Présentation et panorama de l’histoire du livre jeunesse : quel regard sur l’enfance ? Quel rôle dévolu à la littérature déposée entre les mains des plus jeunes ? <br />Intervenante : Cécile Boulaire (maître de conférence en littérature de jeunesse à l’université de Tours)&nbsp;<br /><br />&gt;&nbsp;après-midi (14h-17h) <br /><strong>Montage d’un projet livre et lecture (Ateliers 1/2)</strong> <br />En petits groupes, les stagiaires seront amenés à présenter leurs pratiques professionnelles et/ou leurs objectifs, et à élaborer ensemble les bases d’un projet autour du livre et de la lecture. <br />Intervenantes : Dominique Veaute et Catherine Métais (animatrices lecture)&nbsp;<br /><br /></li><li>Lundi 4 juin <br />&gt; matinée (9h-12h)<br /><strong>Propositions de lecture : pourquoi choisir ?</strong> <br />En quoi les acteurs sociaux, éducatifs et culturels ont-ils un rôle à jouer dans la chaîne économique du livre ? En quoi leur usage d’une littérature consciemment choisie s’intègre-t-elle à leur projet global d’établissement ? <br />Intervenantes : Emeline Guibert et Dominique Veaute (animatrices lecture)&nbsp;&nbsp;<br /><br />&gt;&nbsp;après-midi (14h-17h) <br /><strong>Montage d’un projet livre et lecture (Ateliers 2/2)</strong> <br />Poursuite du travail initié lors de la première session : comment associer tous les partenaires qui accueillent les familles (de la crèche à la maison de retraite, en passant par les adolescents) ? Quels types de projets impulser ? Echanges d’idées, projections et hypothèses. <br />Intervenantes : Dominique Veaute et Catherine Métais (animatrices lecture&nbsp;<br /><br /></li><li>Mardi 5 juin<br /><strong>Atelier pratique de lecture à voix haute</strong> <br />Entrainement à la lecture à voix haute : mise en voix, exercices et lectures d’albums. <br />Intervenants : Cie Les fous de Bassan, Dominique Veaute et Catherine Métais.&nbsp;</li></ul><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/livre_passerelle_0.jpg"/> Tue, 19 Dec 2017 17:28:39 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/formation-litterature-jeunesse-pourquoi-perdre-son-temps-raconter-des-histoires-1 actualites Assistez à une lecture près de chez vous #1 http://www.ciclic.fr//actualites/assistez-une-lecture-pres-de-chez-vous-1 <p><strong class="chapo">Mille lectures d’hiver en région Centre-Val de Loire</strong></p><p>Plusieurs «&nbsp;mille lectures d’hiver&nbsp;» accueillies dans des lieux publics sont ouvertes à des personnes nouvelles. Ces lectures sont annoncées régulièrement sur le site. Les curieux peuvent ainsi sélectionner les textes à entendre suivant leur zone géographique. Chaque annonce reprend les détails de l’œuvre lue et indique le numéro de téléphone de l’accueillant à contacter, la réservation étant indispensable.</p><ul><li><strong>Le mercredi 10 janvier à 19h</strong><br />à la bibliothèque municipale de Concremiers (36)<br /><strong>Thierry Debuyser lira&nbsp;<em>Première personne du singulier</em>&nbsp;de Patrice Franceschi (Éd. Seuil)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Valérie Corre au 02 54 37 10 40<br />ou par mail à concremiers.bibliotheque@gmail.com<hr /></li><li><strong>Le vendredi 12 janvier à 19h</strong><br />à la bibliothèque "Au repaire des livres" de Rivière (37)<br /><strong>Marion Minois lira&nbsp;<em>D'argile et de Feu&nbsp;</em>d'Océane Madelaine (Éd. Des Busclats)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Laurence Herber&nbsp;par mail à bibliotheque-riviere@cc-cvl.fr<hr /></li><li><strong>Le samedi 13 janvier à 10h</strong><br />à la bibliothèque municipale de Champigny sur Veude (37)<br /><strong>Lélio Plotton lira&nbsp;<em>Si un inconnu vous aborde</em>&nbsp;de Laura Kasischke (Éd. Page à Page)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Monique Clénet au&nbsp;02 47 95 74 68<br /><hr /></li><li><strong>Le dimanche 14 janvier à 15h</strong><br />à la bibliothèque municipale de La Croix en Touraine (37)<br /><strong>Camille Trophème lira&nbsp;<em>Sous la tonnelle&nbsp;</em>de Hyam Yared (Éd. Sabine Wespieser)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Violette Souchard au 02 47 23 62 79<br />ou par mail à&nbsp;bibliotheque.lacroix@orange.fr<em><br /></em><hr /></li><li><strong>Le dimanche 14 janvier à 15h30</strong><br />à la bibliothèque Maison d'Irène de Mardié (45)<br /><strong>Coraline Cauchi lira&nbsp;<em>M Train&nbsp;</em>de Patti Smith (Éd. Gallimard)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Marie-Noëlle Loustau par mail à bibliotheque@ville-mardie.fr<hr /></li></ul><ul><li><strong>Le vendredi 19 janvier à 19h</strong><br />à la bibliothèque Guillaume Budé de Saint Marcel (36)<br /><strong>Caroline de Vial lira&nbsp;<em>Le pli de l'air&nbsp;</em>d'Erwann Rougé (Éd. Apogée)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Laëtitia Fayol au 02 54 01 02 40<br />ou par mail à bibliotheque.rollinat@wanadoo.fr<hr /></li></ul><ul><li><strong>Le vendredi 19 janvier à 19h30</strong><br />à la bibliothèque municipale de Saint Firmin des Prés (41)<br /><strong>Richard Graille lira&nbsp;<em>Sort l'assassin, entre le spectre&nbsp;</em>de Pierre Senges (Éd. Verticales)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Hermance Boccardo au 02 54 82 24 77 <br />ou par mail à bibliotheque.stfirmin@wanadoo.fr<hr /></li></ul><ul><li><strong>Le samedi 20 janvier à 11h</strong><br />à la bibliothèque du Châtelet en Berry (18)<br /><strong>Leïla Lemaire lira&nbsp;<em>14 juillet&nbsp;</em>d'Éric Vuillard (Éd. Actes Sud)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />Ameline Desabres au 02 48 56 21 09<br />ou par mail à bibliolechatelet@wanadoo.fr<hr /></li></ul><ul><li><strong>Le dimanche 21 janvier à 17h</strong><br />à la bibliothèque de Vouvray (37)<br /><strong>Lélio Plotton lira&nbsp;<em>Si un inconnu vous aborde&nbsp;</em>de Laura Kasischke (Éd. Page à Page)</strong><br />Pour assister à cette lecture, merci de vous inscrire auprès de :<br />André Studer au 02 47 52 68 89<br />ou par mail à bibliotheque.vouvray@laposte.net</li></ul><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/dpp_062.jpg"/> Mon, 11 Dec 2017 11:39:55 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/assistez-une-lecture-pres-de-chez-vous-1 actualites Clôture de résidence de Li-Chin Lin http://www.ciclic.fr//actualites/cloture-de-residence-de-li-chin-lin <p class="chapo">Depuis le mois d'octobre, Li-Chin Lin est accueillie à Bléré pour une résidence d'auteur soutenue par Ciclic. Durant ces deux mois, l'artiste a partagé son temps entre la création d'un album et des rencontres avec le public blérois. Pour clôturer ce beau projet, la Ligue de l'Enseignement d'Indre-et-Loire (FOL 37) vous donne rendez-vous à la bibliothèque de Bléré pour une rencontre "sortie de résidence" avec Li-Chin Lin.</p><p>Cette résidence a permis à Li-Chin Lin de poursuivre la création de son troisième album,&nbsp;<em>Je veux simplement vivre en paix</em>. Durant ces deux mois, elle a également animé des ateliers de création artistique autour de son œuvre pour le tout public et le public scolaire de Bléré. Lors de cette rencontre, l'artiste&nbsp;<span>échangera sur son expérience et présentera le reportage BD réalisé à la bibliothèque avec ses lecteurs. Elle vous fera découvrir ses travaux sous forme d'exposition et d'échanges.</span></p><div style="text-align: justify;"><strong>Li-Chin Lin</strong>&nbsp;est née à Taïwan en 1973. Après des études en histoire à Taïwan et une brève expérience professionnelle dans une société d’import/export, elle choisit de devenir illustratrice et quitte l’île pour faire des études artistiques en France à l’École Supérieure de l’Image d’Angoulême, puis à l’école d’animation La Poudrière à Valence.&nbsp;</div><div style="text-align: justify;">Elle réalise des courts métrage d’animation puis se lance dans la bande dessinée à partir de 2002 en collaborant à de nombreux fanzines et réalise en parallèle deux livres pour enfants chez un éditeur de Taïwan. Elle anime régulièrement des ateliers de bande dessinée pour collégiens.&nbsp;<em>Formose</em>&nbsp;est son premier roman graphique.</div><div style="text-align: justify;">Elle fut directrice artistique de la Semaine taïwanaise de l’événement « Planète Manga ! » au Centre Pompidou, avril 2012. Dans sa collection BD chez Mobius Press, les œuvres de Gipi, Frederik Peeters et Manuele Fior ont été publié pour la première fois à Taïwan en 2013.</div><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/cli-chin_lin.jpg"/> Mon, 27 Nov 2017 17:42:13 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/cloture-de-residence-de-li-chin-lin actualites "Les Masques de l'Invisible" par Mélusine Thiry http://www.ciclic.fr//actualites/les-masques-de-l-invisible-par-melusine-thiry <p class="chapo">Le Prieuré Saint-Cosme et la médiathèque d'Avoine accueillent l'exposition "Les Masques de l'Invisible" de Mélusine Thiry. Jusqu'à fin décembre vous pourrez découvrir le travail de l'<span>auteure illustratrice d'albums jeunesse</span> au travers de cette exposition qui s'inscrit dans le cadre de sa résidence d'auteur portée par Livre Passerelle et soutenue par Ciclic.</p><p>Mélusine Thiry mène un travail sensible autour des ombres, des silhouettes et des contours. Ses explorations graphiques s'inspirent du tout petit et de l'infini pour imaginer le merveilleux et exprimer la difficulté et le plaisir de grandir.&nbsp;</p><p><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/expo_melusine.png" width="100" height="129" style="float: left; border: 4px solid white;" />L'exposition "Les Masques de l'Invisible" est un voyage suspendu entre fils de fer et papiers découpés dans lequel des lumières se déplacent lentement pour faire danser les ombres avec des reflets, des lueurs avec des couleurs, des images avec la pesanteur et des miroirs avec des éclats qui s'envolent ici et là.&nbsp;Une musique accompagne en douceur cette joyeuse déambulation où se succèdent les mystères d'un monde peuplé de personnages masqués.</p><blockquote><p>Le Prieuré Saint-Cosme donne carte blanche Mélusine Thiry et Anne-James Chaton, poète et performeur, le <strong>dimanche 10 décembre 2017 à 16h</strong>. Vous pourrez assister à des lectures au cœur de l'exposition</p></blockquote><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/visuel_expo.jpg"/> Thu, 23 Nov 2017 10:00:29 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/les-masques-de-l-invisible-par-melusine-thiry actualites Les auteurs et traducteurs lus en 2018 http://www.ciclic.fr//actualites/les-auteurs-et-traducteurs-lus-en-2018 <p class="chapo">Découvrez la liste des auteurs et des traducteurs lus lors de la 12e&nbsp;édition des mille lectures d'hiver.</p><p>Cet hiver, ce sont trente-neuf écrivains vivants édités et dix traducteurs de littérature étrangère qui seront lus et entendus. Après une écoute attentive, leurs textes feront l’objet d’une discussion à bâtons rompus. La confrontation des points de vue – que les participants aient aimé ou pas le livre lu – contribuera à la richesse des échanges. Quatre œuvres des deux écrivains associés figurent au programme,&nbsp;<em>Trois saisons d'orage</em>&nbsp;et&nbsp;<em>Le coeur du Pélican</em>&nbsp;de Cécile Coulon,&nbsp;<em>Sort l'assassin, entre le spectre</em>&nbsp;et&nbsp;<em>Achab (séquelles)</em>&nbsp;de Pierre Senges.</p><p>Depuis plus de dix ans, mille lectures d’hiver donne à entendre la littérature qui s’écrit aujourd’hui. Les textes lus sont des romans, des nouvelles ou des poèmes. L’accueillant ne choisit pas l’auteur qui sera lu pour lui et ses invités. L’événement artistique mille lectures d’hiver vise à faire découvrir les textes d’écrivains connus, reconnus ou méconnus. La notion de découverte est inhérente au projet.</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/photo_art_auteurs_lus.jpg"/> Thu, 16 Nov 2017 11:55:13 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/les-auteurs-et-traducteurs-lus-en-2018 actualites Mille lectures d’hiver au plus près des publics http://www.ciclic.fr//actualites/mille-lectures-d-hiver-au-plus-pres-des-publics <p class="chapo">Placer les écritures d’aujourd’hui au cœur du territoire et au plus près de tous constitue l’axe essentiel de développement de <em>mille lectures d’hiver</em> depuis sa création en 2006. Véritable invitation à découvrir la littérature française et étrangère de notre temps, ce projet unique en France offre de précieux espaces de discussion et de débat.</p><p>Chaque hiver, ce sont 500 accueillants qui s’engagent aux côtés de Ciclic et réunissent, par petits groupes, près de 9 000 personnes autour de la littérature. Le projet <em>mille lectures d’hiver</em> touche ainsi de larges publics sur l’ensemble du vaste territoire de la région Centre-Val de Loire, tant dans les milieux urbains que dans les zones rurales. Lors de chaque édition, les habitants de près de 300 communes s’ouvrent ainsi à la littérature. <em>Mille lectures d’hiver</em> représente une offre culturelle de première importance quand les équipements culturels sont rares et remplit pleinement sa mission en matière d’aménagement culturel du territoire.</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/unnamed.jpg"/> Thu, 09 Nov 2017 15:11:11 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/mille-lectures-d-hiver-au-plus-pres-des-publics actualites Rencontre-lecture avec Dominique Quélen http://www.ciclic.fr//actualites/rencontre-lecture-avec-dominique-quelen <p class="chapo">Le Café-librairie de Sancerre vous propose une rencontre avec Dominique Quélen. Lors de cette soirée, organisée dans le cadre de sa résidence d'auteur aux mille univers, le poète lira des extraits de ses textes.&nbsp;</p><blockquote>L'association des mille univers accueille en résidence d'auteur Dominique Quélen. Durant six mois le poète se consacre à l'écriture d'une pièce musicale avec le compositeur Gérard Pesson et d'un recueil de poésie. Un projet soutenu par Ciclic.</blockquote><p>Né en 1962, Dominique Quélen est l'auteur d'une thèse sur l'œuvre romanesque d'Italo Svevo. Longtemps enseignant à Lille, il consacre désormais son temps à l'écriture et aux rencontres publiques. Il collabore régulièrement avec des compositeurs, et écrit des critiques et notes de lecture pour le cip<em>M</em>.</p><p><strong>Bibliographie indicative de Dominique Quélen :<br /></strong><em>Des second &amp; premier,</em>&nbsp;L'Âne qui butine, 2012.<br /><em>Les Dispositions de la loi</em>, Invenit, 2012.<br /><em>Énoncés-types</em>, Le Théâtre Typographique, 2014.<br /><em>Oiseaux, extraits</em>, Contrat Maint, 2014.<br /><em>Basses contraintes</em>, Le Théâtre Typographique, 2015.<br /><em>Éléments de langage</em>, publie.net, 2016.</p><hr /><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/dominique_quelen_cmille_univers.jpeg"/> Wed, 08 Nov 2017 10:57:42 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/rencontre-lecture-avec-dominique-quelen actualites Lecture-rencontre avec Valérie Rouzeau, poète http://www.ciclic.fr//actualites/lecture-rencontre-avec-valerie-rouzeau-poete <p class="chapo">Au printemps dernier, Ciclic organisait une série de rencontres publiques avec Valérie Rouzeau, écrivain associé à la 11<sup>e</sup> édition des mille lectures d’hiver. Consacrés au jardin secret et à l'œuvre de la poète, ces rendez-vous furent l’occasion de découvrir un univers littéraire singulier.</p><p>Ciclic propose de (re)découvrir les moments phares de la soirée qui s’est déroulée le 8 juin 2017 à Montlouis-sur-Loire.</p><p>Valérie Rouzeau évoque les auteurs qu’elle aime et admire, parle de son œuvre. La rencontre est ponctuée par la lecture de poèmes de James Sacré, Camille Loivier et Sylvia Plath. Valérie Rouzeau lit ses propres poèmes, principalement tirés du recueil <em>Vrouz</em>&nbsp;</p><p><strong>Valérie Rouzeau</strong></p><p>Née en Bourgogne en 1967, Valérie Rouzeau est poète. Ses deux premiers recueils édités ont été très remarqués, <em>Pas revoir</em>&nbsp;en 1999 et&nbsp;<em>Neige rien</em>&nbsp;en 2000.&nbsp;<em>Pas revoir</em> a depuis été traduit en allemand, en anglais et en slovène. Valérie Rouzeau est elle-même traductrice de poésie, notamment Sylvia Plath, Ted Hughes et William Carlos Williams. Elle a également écrit pour le groupe Indochine.</p><p>En 2012, Valérie Rouzeau a reçu le Prix Guillaume Apollinaire&nbsp;pour son recueil&nbsp;<em>Vrouz</em>. En mai 2015, le Prix Robert Ganzo lui a été décerné pour l'ensemble de son œuvre, à l’occasion du festival Étonnants Voyageurs de Saint-Malo.<strong>&nbsp;</strong></p><h4><strong>Bibliographie sélective</strong></h4><p><strong><em>Poèmes<br /></em></strong><em>Va où</em>, réédition, La Table Ronde, 2015<br /><em>Télescopages</em>, Éditions Invenit / Musée des Confluences, 2014<br /><em>Vrouz</em>, La Table Ronde, 2012<br /><em>Ma ténèbre</em>, Contre-Allées, 2012<br /><em>Pas revoir</em>&nbsp;suivi de&nbsp;<em>Neige rien</em>, réédition, La Table Ronde, 2010<br /><em>Mange matin</em>, L'Idée Bleue, 2008<br /><em>Quand je me deux</em>, Le Temps qu'il fait, 2009</p><p><strong><em>Traductions<br /></em></strong><em>Poèmes </em>de&nbsp;<a title="Ted Hughes" href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Ted_Hughes">Ted Hughes</a>, traduction avec&nbsp;<a title="Jacques Darras" href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Darras">Jacques Darras</a>, Gallimard, 2009<br /><em>Ariel</em>&nbsp;de&nbsp;<a title="Sylvia Plath" href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Sylvia_Plath">Sylvia Plath</a>, Gallimard, 2009<br /><em>Le Printemps et le reste</em>, William Carlos Williams, Unes, 2000<br /><em>Je voulais écrire un poème</em>, William Carlos Williams, Unes, 2000<br /><em>La Traversée</em>&nbsp;in&nbsp;<em>Arbres d'hiver</em>, Sylvia Plath, Poésie/Gallimard, 1999</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/img_4700.jpg"/> Tue, 31 Oct 2017 15:49:50 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/lecture-rencontre-avec-valerie-rouzeau-poete actualites Lecture-rencontre avec David Bosc, écrivain http://www.ciclic.fr//actualites/lecture-rencontre-avec-david-bosc-ecrivain <p class="chapo">Au printemps dernier, Ciclic organisait une série de rencontres publiques avec David Bosc, écrivain associé à la 11<sup>e</sup> édition des mille lectures d’hiver. Consacrés au jardin secret et à l'œuvre de l’écrivain, ces rendez-vous furent l’occasion de découvrir un univers littéraire singulier.</p><p>Ciclic propose de (re)découvrir les moments phares de la soirée qui s’est déroulée le 2 juin 2017 à Cloyes-sur-le-Loir.</p><p>David Bosc évoque les auteurs qu’il aime et admire, parle de son œuvre. La rencontre est ponctuée par la lecture de passages de <em>Pour saluer</em> <em>Melville</em> de Jean Giono et <em>Samson</em>&nbsp;de Jean Grosjean et d’extraits des trois dernières publications de David Bosc, <em>La claire fontaine</em>, <em>Mourir et puis sauter sur son cheval</em>, <em>Relever les déluges</em>.&nbsp;&nbsp;</p><p><strong>David Bosc</strong></p><p>David Bosc est né à Carcassonne en 1973. Il est auteur de romans et d’essais&nbsp;; il a également signé plusieurs traductions.<strong></strong></p><p>Son roman<em> La claire fontaine</em> a été sélectionné pour les Prix Goncourt, Décembre, Valéry Larbaud et le Grand Prix Jean Giono. En 2013, il a reçu le Prix Marcel Aymé et en 2014 le Prix Thyde Monnier et le Prix fédéral de littérature. <em>Mourir et puis sauter sur son cheval</em> a obtenu le Prix Michel Dentan en 2016.&nbsp;<strong></strong></p><h4><strong>Bibliographie sélective</strong></h4><p><strong><em>Romans<br /></em></strong><em>Relever les déluges</em>&nbsp;(Verdier, 2017)<br /><em>Mourir et puis sauter sur son cheval</em>&nbsp;(Verdier, 2016)<br /><em>La claire fontaine</em>&nbsp;(Verdier, 2013)<br /><em>Milo</em>&nbsp;(Allia, 2009)<strong><em>&nbsp;<br /></em></strong><em>Sang lié</em>&nbsp;(Allia, 2005)&nbsp;</p><p><strong><em>Essais &amp; </em></strong><strong><em>Traductions<br /></em></strong><em>La fête des cabanes,</em> avec Philippe Fretz (Art&amp;fiction, 2016)&nbsp;<em>&nbsp;<br /></em><em>Georges Darien</em> (Sulliver, 1996)&nbsp;<br /><em>Journal de Holyhead </em>de<em> </em>Jonathan Swift (Sulliver, 2002 et Allia, 2009).</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/img_4681.jpg"/> Tue, 31 Oct 2017 15:41:57 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/lecture-rencontre-avec-david-bosc-ecrivain actualites Dominique Quélen reçoit Noorg : une rencontre poétique et musicale http://www.ciclic.fr//actualites/dominique-quelen-recoit-noorg-une-rencontre-poetique-et-musicale <p class="chapo">Dominique Quélen, poète en résidence aux mille univers accompagné de Loïc Guénin (laptop, objets sonores, voix) et Éric Brochard (électronique, laptop, voix) vous proposent une rencontre poétique et musicale.</p><blockquote><p>L'association des mille univers accueille en résidence d'auteur Dominique Quélen. Durant six mois le poète se consacre à l'écriture d'une pièce musicale avec le compositeur Gérard Pesson et d'un recueil de poésie. Un projet soutenu par Ciclic.</p></blockquote><p>Né en 1962,&nbsp;<strong>Dominique Quélen</strong>&nbsp;est l'auteur d'une&nbsp;thèse sur l'œuvre romanesque d'Italo Svevo. Longtemps&nbsp;enseignant à Lille, il consacre désormais son temps à l'écriture et aux rencontres publiques. Il collabore régulièrement avec des compositeurs, et écrit des critiques et notes de lecture pour le cipM.</p><div class="entry-content"><p><strong>NOORG : Novum Organum,&nbsp;<a href="http://brocharder.cc-parthenay.fr/brochard/">Loïc Guénin</a>&nbsp;et Eric Brochard</strong></p><blockquote><p>électroacoutique / drone / matière / sound objet</p></blockquote><p>Le drone et l’organum. Fusion acoustique, électronique, rythmique, harmonique de deux concepts musicologiques qui intéressent particulièrement les deux musiciens de ce duo iconoclaste. Subtil travail sur les matières, les épaisseurs, la couleur changeante d’un son distendu.. Les deux musiciens travaillent avec une approche de plasticiens. Munis de nombreuses pédales d’effets, de laptop, mais aussi de la voix et d’objets sonores acoustiques travaillés comme des générateurs d’ondes, ils proposent un vaste paysage sonore&nbsp;à contempler. Ils sculptent à même la matière.</p><p>Une des particularité de ce duo est la diffusion des sons sur 5 haut-parleurs , placés autour des musiciens et du public.</p></div><p><a href="http://www.ericbrochard.net/" target="_blank">Eric Brochard</a> : effets électroniques «&nbsp;home made&nbsp;», laptop.<br /><a href="https://loicguenin.com/" target="_blank">Loïc Guénin</a> : objets, clavier, laptop.</p><p><iframe webkitallowfullscreen="" mozallowfullscreen="" allowfullscreen="" src="https://player.vimeo.com/video/207942969" width="200" height="140" frameborder="0"></iframe></p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/2017_resid_dq-noorg_lecture-affiche-web.jpg"/> Tue, 31 Oct 2017 15:19:08 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/dominique-quelen-recoit-noorg-une-rencontre-poetique-et-musicale actualites Rencontre avec Ahmed Kalouaz http://www.ciclic.fr//actualites/rencontre-avec-ahmed-kalouaz <div><p class="chapo">Dans le cadre de sa résidence d'auteur, la Maison des écritures et la librairie La Boîte à livres vous proposent une rencontre avec Ahmed Kalouaz autour de son dernier roman&nbsp;<em>Demain c'est le beau monde&nbsp;</em>paru aux éditions Le mot et le reste.</p><blockquote><p>Du 1er septembre au 30 novembre 2017, Ahmed Kalouaz est accueilli en résidence d'auteur par la Maison des écritures à Neuvy-le-Roi. Durant ces trois mois l'auteur se consacre à l'écriture d'un recueil de chroniques. Un projet soutenu par Ciclic.</p></blockquote><br />« Demain c'est le beau monde, nous allons partir tous les deux sur les routes comme avant. Longer les lacs, les rivières, regarder le ciel comme celui qui nous troublait certaines nuits. Je suis émue à cette idée. Tu m'as appris à voir. Si tu pouvais, tu me dirais qu'une histoire, ça ne se raconte pas par la fin. » Confrontée à la maladie qui emporte doucement l'homme qui a partagé sa vie, une femme part sur les routes qu'elle a autrefois empruntées avec lui. Elle s'offre une ultime tentative de renouer avec les souvenirs en suivant la trace d'un passé qui tend à disparaître. Une escapade dans leurs souvenirs, qu'elle lui dédie, dans l'espoir illusoire mais nécessaire qu'à travers elle il pourra assembler les bribes de sa mémoire et lutter, encore un peu, contre la fugue de son esprit.<br /><br />Ahmed Kalouaz explore tous les genres, allant de la poésie aux nouvelles, du roman au théâtre et publie en Littérature adulte comme en Jeunesse. Il publie chez Actes Sud junior, au Rouergue et chez Seuil Jeunesse. Chez OSKAR, il a publié&nbsp;<em>Il y a des jours</em>,&nbsp;<em>Jusqu'à la grotte de la Luire</em>,&nbsp;<em>Fantômes d'Octobre</em>,&nbsp;<em>Ibrahim, clandestin de 15 ans</em>,&nbsp;<em>les lampadaires du parc</em>,&nbsp;<em>Enfants de l'exil</em>&nbsp;(sélectionné au Prix Renaudot des Benjamins 2017) mais aussi&nbsp;<em>Les fées de Dieulefit</em>&nbsp;et&nbsp;<em>Gino Bartali&nbsp;</em>dans la collection&nbsp;<strong>Les Justes</strong>.</div><blockquote><div><strong><em>Demain c'est le beau monde</em>, Ahmed Kalouaz</strong><br /><small>Marseille : <a href="https://lemotetlereste.com" target="_blank">Éditions Le mot et le reste</a>, 2017. -&nbsp;ISBN&nbsp;:&nbsp;9782360542697. -&nbsp;<span>80&nbsp;p. - prix : 10€</span></small></div></blockquote><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/ahmed_kalouaz_0.jpg"/> Tue, 31 Oct 2017 11:32:46 +0100 http://www.ciclic.fr/actualites/rencontre-avec-ahmed-kalouaz actualites Cécile Coulon et Pierre Senges, écrivains associés à la 12e édition de mille lectures d’hiver http://www.ciclic.fr//actualites/cecile-coulon-et-pierre-senges-ecrivains-associes-la-12e-edition-de-mille-lectures-d-hiver <p class="chapo">Les auteurs sont avant tout de grands lecteurs. En associant deux écrivains à chaque édition des mille lectures d’hiver, Ciclic invite le public à un voyage singulier au cœur de leur jardin secret littéraire.</p><p>C’est ainsi qu’au printemps, une fois terminée la saison des lectures d’hiver chez les accueillants, six rencontres permettront au public curieux de découvrir les écrits qui nourrissent et accompagnent Cécile Coulon et Pierre Senges. Au cours de ces six rendez-vous, un par département, trois avec Cécile Coulon, autant avec Pierre Senges, les deux auteurs évoqueront également leur œuvre et&nbsp;leur propre cheminement dans l’écriture.&nbsp;Accompagnés de deux comédiens, ils se prêteront, avec eux, à l’exercice de la lecture à voix haute.&nbsp;<span>Ces rencontres feront l’objet d’un document d'information spécifique.</span></p><hr /><h4><strong>&gt; Cécile Coulon</strong></h4><p><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/capture_20.jpg" width="290" height="214" style="float: right; margin: 3px 9px;" class=" image-droite" />Cécile Coulon est née en 1990. Après une hypokhâgne et une khâgne à Clermont-Ferrand, elle poursuit ses études en lettres modernes. Elle se consacre actuellement à sa thèse dont le sujet est «&nbsp;Sport et Littérature&nbsp;».</p><p>Son premier roman <em>Le voleur de vie</em> et son recueil de nouvelles <em>Sauvages</em> ont paru aux Éditions Revoir. Outre son goût prononcé pour la littérature, Cécile Coulon est aussi passionnée de cinéma et de musique. Cinq romans ont paru aux Éditions Viviane Hamy&nbsp;: <em>Méfiez-vous des enfants sages </em>(2010), <em>Le Roi n’a pas sommeil </em>(2012), couronné par le Prix Mauvais Genres France Culture / Le Nouvel Observateur la même année, <em>Le Rire du grand blessé </em>(2013), <em>Le Cœur du Pélican </em>(2015) et <em>Trois saisons d’orage</em>, Prix des Libraires 2017.</p><hr /><h4><strong>&gt; Pierre Senges</strong></h4><p><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/photo_p.senges_philippe_bretelle.jpg" width="330" height="154" style="float: left; margin: 3px 9px;" class=" image-gauche" />Né en 1968, Pierre Senges est l’auteur de quatorze livres dont neuf aux éditions Verticales parmi lesquels <em>Veuves au maquillage</em>&nbsp;(2000, Prix Rhône-Alpes),&nbsp;<em>Ruines-de-Rome</em>&nbsp;(2002, Prix du deuxième roman 2003),<em> La réfutation majeure</em>&nbsp;(2004; Folio 2007),&nbsp;<em>Géométrie dans la poussière</em>&nbsp;(avec le dessinateur Killoffer, 2004),&nbsp;<em>Sort l’assassin, entre le spectre</em>&nbsp;(2006),&nbsp;<em>Fragments de Lichtenberg</em>&nbsp;(2008),&nbsp;<em>Études de silhouettes</em>&nbsp;(2010). <em>Achab (séquelles)</em>, publié en 2015, a reçu le prix Wepler-Fondation La Poste.</p><p>Pierre Senges est également auteur de nombreuses fictions radiophoniques pour France Culture, France Musique et France Inter, dont <em>Un immense fil d’une heure de temps</em> (Grand Prix SGDL de la fiction radiophonique) et<em> Histoire de Bouvard et Pécuchet, copistes, </em>libre adaptation du roman de Gustave Flaubert. Il a été pensionnaire de la Villa Médicis en 2013-2014.&nbsp;</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/mlh18-petitvisuel.jpg"/> Fri, 13 Oct 2017 14:34:49 +0200 http://www.ciclic.fr/actualites/cecile-coulon-et-pierre-senges-ecrivains-associes-la-12e-edition-de-mille-lectures-d-hiver actualites 12e édition des mille lectures d’hiver : les inscriptions sont ouvertes ! http://www.ciclic.fr//actualites/12e-edition-des-mille-lectures-d-hiver-les-inscriptions-sont-ouvertes <p class="chapo">Chaque hiver, plusieurs milliers de personnes, familières ou non du livre et de la lecture, sont invitées à se réunir en petits groupes, à écouter, à ressentir, à discuter, à échanger autour de la littérature et dans une ambiance conviviale.</p><p>Avec mille lectures d’hiver la littérature française et étrangère d’aujourd’hui s’écoute autant qu’elle se lit.</p><p>Cet événement artistique unique permet aux habitants de la région Centre-Val de Loire de devenir les artisans de rendez-vous littéraires placés sous le signe de la curiosité et du partage. Chacune de ces rencontres offre l’occasion rare de l’écoute commune d’un même texte par des publics venus de tous les horizons.</p><p>C’est une histoire simple, ouverte à tous.</p><p>Au fil des éditions, mille lectures d’hiver s’est développé sur la volonté affirmée de donner une vraie résonance à la création littéraire de notre temps, de favoriser le croisement des idées et des émotions, de rendre «&nbsp;acteurs&nbsp;» l’ensemble des citoyens d’un même projet à partager, en toute convivialité.</p><h4><strong>Accueillant ou auditeur&nbsp;?</strong></h4><p>Pour recevoir l’une des mille lectures d’hiver entre le 1er janvier et le 31 mars 2018, le futur accueillant s’inscrit en ligne sur ciclic.fr, dès le 13 octobre. Il peut aussi se procurer une fiche d’inscription papier auprès de l’agence.</p><p><a class="bouton" href="https://fs21.formsite.com/centreimages/form20/index.html?1507892826814">INSCRIPTION EN LIGNE</a></p><p>Si l’accueil n’est pas envisageable, le futur auditeur consultera le site www.ciclic.fr dès le mois de décembre. Les dates des lectures organisées dans les lieux ouverts au public feront l’objet d’une publication régulière. &nbsp;</p><h4><strong>Deux écrivains associés à la 12e édition</strong></h4><p>Mille lectures d’hiver se poursuit au printemps avec une série de rencontres publiques consacrées au jardin secret et à l’œuvre de Cécile Coulon et Pierre Senges.</p><p>Initié et financé par la Région Centre-Val de Loire depuis sa création en 2005, mille lectures d’hiver est mis en œuvre par Ciclic, agence régionale du Centre-Val de Loire pour le livre, l’image et la culture numérique.<br />Renseignements auprès du pôle mille lectures d’hiver de l’agence Ciclic au 02 47 56 08 08.</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/mlh18-petitvisuel.jpg"/> Fri, 13 Oct 2017 14:17:43 +0200 http://www.ciclic.fr/actualites/12e-edition-des-mille-lectures-d-hiver-les-inscriptions-sont-ouvertes actualites Rencontre avec Ahmed Kalouaz et André Bucher http://www.ciclic.fr//actualites/rencontre-avec-ahmed-kalouaz-et-andre-bucher <p><span class="chapo">Dans le cadre de sa résidence d'auteur, Ahmed Kalouaz invite l'écrivain, paysan, bûcheron, André Bucher.</span></p><blockquote><p>Du 1er septembre au 30 novembre 2017, Ahmed Kalouaz est accueilli en résidence d'auteur par la Maison des écritures à Neuvy-le-Roi. Durant ces trois mois l'auteur se consacre à l'écriture d'un recueil de chroniques.</p></blockquote><p>Écrivain, paysan, bûcheron,&nbsp;<strong>André Bucher</strong>&nbsp;est né en 1946 à Mulhouse, Haut-Rhin. Après avoir exercé mille métiers (docker, berger, ouvrier agricole…), il s’installe à Montfroc en 1975, vallée du Jabron, dans la Drôme, où il vit toujours. Il est un des pionniers de l’agriculture bio en France. Écrivain des grands espaces, des terres sauvages, lecteur de Jack London, Jim Harrison, Rick Bass, Richard Ford…, des écrivains amérindiens tels James Welch, Louise Erdich, Sherman Alexie, David Treuer…, des surréalistes…, de Kawabata ou de Bashô…, son écriture puise sa scansion, sa rythmique dans le blues, la poésie, le jazz et le rock’n roll. La nature n’est pas un décor mais un personnage de ses histoires.&nbsp;<em><small>(source :&nbsp;<a href="http://www.festival-ruedeslivres.org/edition-2017/les-auteurs/litterature/andre-bucher/" target="_blank">festival Rue des livres</a>)</small></em></p><p>Écrivain français,&nbsp;<strong>Ahmed Kalouaz</strong>&nbsp;est né en 1952 à Arzew, en Algérie. Il a publié plus d'une trentaine d'ouvrages qui explorent tous les genres, de la poésie au théâtre, du roman à la nouvelle, en passant par les textes pour la jeunesse. Il a déjà publié une trentaine d'ouvrages.&nbsp;Il intervient dans des lectures publiques, en atelier d'écriture ou de parole, notamment en prison. Il vit actuellement &nbsp;à Villeneuve-les-Avignon, dans le Gard.</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/a_kalouaz_a_bucher.jpg"/> Fri, 06 Oct 2017 14:44:54 +0200 http://www.ciclic.fr/actualites/rencontre-avec-ahmed-kalouaz-et-andre-bucher actualites Frédéric Debomy en résidence à bd BOUM / Maison de la BD Blois (41) http://www.ciclic.fr//vie-du-livre/projets-d-auteurs/les-auteurs-presents/frederic-debomy-en-residence-bd-boum-maison-de-la-bd-blois-41 <p class="chapo">La maison de la BD accueille, du 1er octobre à 30 novembre 2017, Frédéric Debomy scénariste de bandes dessinées en résidence d'auteur. <span>Lors de sa résidence il se consacre à l'écriture d'<span>une bande dessinée reportage sur le "Rwanda : après le génocide".&nbsp;</span></span>Durant ces deux mois, il&nbsp;partagera son temps entre&nbsp;création artistique et rencontres avec le public blésois. <span>&nbsp;Un projet soutenu par Ciclic.</span></p><p class="accroche"><strong>Son projet d'écriture : "</strong>Rwanda : après le génocide"</p><p><strong>Le génocide des Tutsi du Rwanda <br /> </strong>Du 6 avril au 4 juillet 1994, entre huit cent mille et un million de personnes sont exterminées au Rwanda, petit pays d'Afrique centrale. Il s'agit d'un génocide : la minorité tutsi est désignée par le pouvoir en placecomme étant l'ennemi intérieur. La majorité hutu est ensuite invitée à se défendre de la supposée menace tutsi par la violence : les Hutu, s'ils veulent survivre, doivent éliminer les Tutsi. La propagande réussit et le "génocide de proximité" a lieu (on tue ses voisins, les membres de sa famille...). Pourtant, le pouvoir rwandais n'en sort pas renforcé : il perd la guerre qui l'oppose au Front Patriotique Rwandais (FPR), mouvement politique et armé composé en majorité de Tutsi mais critique de la division de la société rwandaise entre Hutu et Tutsi (pour le FPR, Hutu et Tutsi ne forment qu'une seule et même ethnie). La progression du FPR fait cesser le génocide, jusqu'à sa victoire complète. L'homme fort du mouvement, Paul Kagamé, devient le président du Rwanda en 2000. En 2015, il occupe toujours cette fonction.</p><p><strong>Les auteurs, personnages de la bande dessinée <br /> </strong>Dans certaines bandes dessinées de reportage, rien ne vient expliquer pourquoi les auteurs se trouvent là ou s'intéressent au thème choisi. Cela peut s'expliquer, en partie, par le fait que beaucoup des idées de reportage ne viennent pas des auteurs eux-mêmes : il leur est passé commande. <br /> Il nous semble au contraire important de préciser qui parle, et pourquoi nous nous trouvons là. Le projet, articulé autour de nos déplacements et de nos rencontres, sera aussi constitué des échanges entre les deux auteurs. Le récit, bien entendu, ne doit pas non plus être consacré à nos questionnements et nos attentes, et nous saurons nous effacer quand il le faut.</p><p><strong>Pourquoi la bande dessinée <br /> </strong>Pour un tel projet, plusieurs formes seraient possibles. Auteurs de bande dessinée l'un et l'autre (Benoît Guillaume comme scénariste et dessinateur, Frédéric Debomy comme scénariste), nous avons naturellement pensé à ce langage qui nous est familier. <br /> Il nous semble cependant qu'à cet argument du "pourquoi pas ?" s'en ajoutent d'autres plus pertinents. D'abord, nous ne souhaitons pas seulement recueillir des paroles mais aussi les inscrire dans leur environnement. Cet environnement, quoi de mieux que le dessiner ? <br /> Nous dessinerons, aussi, les personnes avec qui nous parlerons. Nous pourrions, certes, les filmer ou les photographier. Mais le rapport instauré avec une personne que l'on filme ou que l'on photographie n'est évidemment pas le même : la présence de la technique met tout de suite une distance entre la personne qui interroge et la personne interrogée. La personne portraiturée, en outre, peut avoir comme réflexe de vouloir se présenter sous son meilleur jour : face à la caméra ou à l'appareil photo, elle se préoccupera de montrer son bon profil ou de s'exprimer le mieux possible (ou pire, ne se laissera pas aller à dire ce qu'elle pense vraiment). La présence du dessinateur est plus discrète : si elle n'élimine pas ces problèmes, elle les génère moins. Le dessin est un instrument qui trouble moins le dialogue, et laisse mieux la relation s'instaurer.</p><p><strong>L'ambition du projet <br /> </strong>Certaines bandes dessinées de reportage se pensent comme des œuvres de vulgarisation : l'idée est de toucher un public qui ne lirait pas un essai. <br /> Ce n'est pas ce que nous souhaitons faire. Si nous voulons être plus ambitieux, nous ne voulons pas pour autant nous adresser à un public de spécialistes : nous aspirons à trouver cet équilibre entre l'exigence de fond et l'accessibilité du propos.</p><hr /><p><strong>Calendrier des rencontres</strong></p><div>-&nbsp;lundi&nbsp;23 octobre, 8h15-9h45, rencontre avec les élèves de l'IUT de Blois à la Maison de la BD&nbsp;</div><div>-&nbsp;vendredi&nbsp;27 octobre, 19h30, rencontre au café associatif Convivial'Café à Landes-Le-Gaulois<br /><span style="text-align: justify;">- stage "L'écriture de scénario" les 23 et 24 novembre avec une dizaine de scénaristes amateurs ou initiés dans le cadre de bd BOUM 34</span></div><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/f_debomy.jpg"/> Mon, 25 Sep 2017 12:13:02 +0200 http://www.ciclic.fr/vie-du-livre/projets-d-auteurs/les-auteurs-presents/frederic-debomy-en-residence-bd-boum-maison-de-la-bd-blois-41 actualites Li-Chin Lin en résidence d'auteur à Bléré (37) http://www.ciclic.fr//vie-du-livre/projets-d-auteurs/les-auteurs-presents/li-chin-lin-en-residence-d-auteur-blere-37 <p class="chapo">La Ligue de l'enseignement d'Indre-et-Loire accueille l'auteur de bande dessinée Li-Chin Lin,&nbsp;du 16 octobre au 16 décembre 2017.&nbsp;Lors de sa résidence à Bléré elle poursuivra la création de son troisième album, <em>Je veux simplement vivre en paix</em>. Durant ces deux mois, elle animera également des ateliers de création artistique autour de son œuvre pour le tout public et le public scolaire de Bléré.</p><p class="Default">Après un premier roman graphique consacré à son enfance sous un régime dictatorial chinois à Taïwan (<em>Formose</em>, <em>çà et là,2011</em>, Prix littéraire des lycéens de l’Île-de-France 2013) et un reportage en bande dessinée (<em>Fuda-Fudak, l’endroit qui scintille</em>, <em>çà et là,2017</em>) sur une amie agricultrice qui a travaillé avec des aborigènes taïwanais, Li-Chin Lin souhaite, au cours de cette résidence, poursuivre l’écriture d’un nouveau projet inspiré de ses propres expériences des nuisances sonores causées par un bar d'une petite ville française.</p><p class="Default">Ce troisième livre <em>Je veux simplement vivre en paix</em>, a pour thème le combat d’une femme étrangère vivant en France. Ayant survécu un accident, Ah Taï, l’héroïne du&nbsp; livre décide d’affronter le problème des bruits causés par un bar au-dessous de son appartement. En effet, ces nuisances sonores durent depuis des années. Elle effectue des démarches en contactant les services de la ville, les élus, puis la police. D’origine étrangère et locataire dans un HLM, elle a l’impression qu’en France, les lois ont été créées pour certains alors que d’autres semblent y échapper...</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/lichin-lin_photo-by-aimee-ardouin_002_hd.jpg"/> Mon, 25 Sep 2017 11:02:31 +0200 http://www.ciclic.fr/vie-du-livre/projets-d-auteurs/les-auteurs-presents/li-chin-lin-en-residence-d-auteur-blere-37 actualites Camille de Toledo, en séjour d'auteur au Musée Rabelais (Seuilly 37) http://www.ciclic.fr//vie-du-livre/projets-d-auteurs/les-auteurs-presents/camille-de-toledo-en-sejour-d-auteur-au-musee-rabelais-seuilly-37 <p class="chapo">Souhaitant faire dialoguer&nbsp;les lieux dédiés à la mémoire d'écrivains avec&nbsp;les auteurs d'aujourd'hui, Ciclic et le Conseil départemental d'Indre-et-Loire ont imaginé des&nbsp;séjours d'auteurs dans les maisons d'écrivain.&nbsp;C'est dans ce cadre que&nbsp;le Musée Rabelais, Maison de La Devinière&nbsp;accueille l'écrivain Camille de Toledo. </p><p>Durant quatre jours, Camille de Toledo découvrira de manière privilégiée le lieu, écrira un court texte sur un détail de la vie de Rabelais ou de son&nbsp;œuvre et, bien sûr, donnera un temps de restitution de sa création. Sans oublier des temps de sensibilisation en direction des publics scolaires.&nbsp;</p><div><p>C'est en octobre que Camille de Toledo viendra pour un temps d'immersion à La Devinière, maison où Rabelais passa son enfance, et dans un second temps, les 25 et 26 mars 2018 , il reviendra pour une restitution publique d'un texte inédit et une rencontre avec des lycéens.</p><ul><li><strong>le dimanche 25 mars 2018 à 15h: lecture de Camille de Toledo au Musée Rabelais</strong>&nbsp;</li><li>le lundi 26 mars 2018 : rencontre avec les élèves du Lycée Rabelais de Chinon</li></ul></div><p><strong>Camille de Toledo</strong> est écrivain. Il a étudié à Paris, Londres et New York. En 2004, il obtient la bourse de la Villa Medicis.&nbsp;Dans un livre de 2007,&nbsp;<em>Visiter le Flurkistan ou les illusions de la littérature monde&nbsp;</em>(PUF), il engage une discussion sur ce que le XXI<sup>e</sup> siècle "exige" de la littérature.&nbsp;</p><p>En 2008, il fonde la Société européenne des auteurs, qui oeuvre à bâtir une "Europe des traductions". Il est l’auteur, notamment, de&nbsp;<em>L’Inversion de Hieronymus&nbsp;Bosch</em>&nbsp;et&nbsp;<em>Vies et mort d’un terroriste américain&nbsp;</em>(Verticales/Gallimard 2004 et 2007),&nbsp;<em>Le Hêtre et le Bouleau,&nbsp;</em><em>Vies&nbsp;potentielles</em>,&nbsp;<em>Oublier, trahir, puis disparaître&nbsp;</em>(Seuil, 2009, 2010, 2014) qui composent ensemble ce que Toledo nomme la <em>trilogie européenne</em>. Toledo poursuit parallèlement sa réflexion d’essayiste sur les régimes d’historicité et sur les manières de "changer les temps", dans&nbsp;<em>Les Potentiels du temps</em>, co-écrit avec Aliocha Imhoff et Kantuta Quiros&nbsp;(Manuella éditions, 2016.)&nbsp;</p><p>Son cycle, à la Maison de la Poésie de Paris, en&nbsp;partenariat avec&nbsp;<a href="http://remue.net/" target="_blank">Remue.net</a>&nbsp;et Diacritik,&nbsp;<em>Histoire du vertige&nbsp;</em>(Saison 1-2), qu’il conduit depuis&nbsp;septembre 2016, ne cesse de&nbsp;nourrir une pensée vivante, contemporaine, avec et sur la littérature, où les oeuvres de Sebald, Faulkner, Borges, Cervantès, et tant d’autres, lui servent de point d’appui pour appréhender notre XXI<sup>e</sup> siècle.&nbsp;<em>Le Livre de la faim et de la soif</em>, un roman-monde, baroque, qui renoue avec le genre du picaresque,&nbsp;est paru aux éditions Gallimard en&nbsp;février 2017. Toledo travaille actuellement à un roman-graphique, qui paraîtra aux éditions de Denoël Graphics, en&nbsp;mars 2018.&nbsp;</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/de_toledo_camille_cfrancesca_mantovani_-_gallimard_2017.jpg"/> Fri, 22 Sep 2017 16:05:11 +0200 http://www.ciclic.fr/vie-du-livre/projets-d-auteurs/les-auteurs-presents/camille-de-toledo-en-sejour-d-auteur-au-musee-rabelais-seuilly-37 actualites Charles Robinson. La tension, l'attention http://www.ciclic.fr//actualites/charles-robinson-la-tension-l-attention <p class="chapo">Charles Robinson est l’auteur de plusieurs livres, de pièces multimédia, de performances scéniques effrénées et héroïques (ayant pu durer jusqu'à 24h). En 2017, il s'associe au pOlau pour y co-produire une expérience d'écriture participative ainsi qu'un «&nbsp;index numérique », qui répond autant aux champs d'investigation du lieu qu'aux ambitions affichées de son œuvre singulière, dense et mouvementée.</p><p>«&nbsp;Bâtir une œuvre&nbsp;» est une expression trompeuse et versatile, tant nombreuses sont les acceptions du dit <em>bâti </em>: s'agit-il de faire récit, trace, langue, monde, ou les quatre ensemble, et dans quelle proportion&nbsp;? Il n'y a pas moins de façons de bâtir son ouvrage qu'il n'y a d'auteurs&nbsp;; mais, au cœur des multiples hiérarchisations possibles, si nous pensons en termes d'espaces et de volumes, ce qu'a déjà bâti Charles Robinson en une dizaine d'années d'activité publique est, assurément, monumental. Monumental par ses ambitions et dimensions, le diptyque des Cités, constitué des deux romans <em>Dans les cités</em> (Seuil, 2011) et <em>Fabrication de la guerre civile</em> (Seuil, 2016) - plus de 1200 pages à eux deux - est relancé et augmenté sans cesse par ces boutures.&nbsp;</p><p>Le travail entrepris au pOlau est exemplaire de ce que cette œuvre a de parfaitement contemporain ― à la fois solide, plastique, et intense.&nbsp;</p><h4 class="accroche"><strong>Du solide (sur quoi ne pas se reposer).</strong></h4><p>Lorsque Le Matricule des anges lui consacre un dossier en février 2017, à l'occasion de la parution de <em>Fabrication de la Guerre civile</em>, Thierry Guichard pose à plusieurs reprises à Charles Robinson (un pseudonyme) des questions biographiques. Il obtient quelques bribes de réponse, lesquelles, même péniblement concédées, offrent prise à reformulation réfléchie (car dès l'énonciation, Robinson pose une distance interprétative) d'un parcours : extraction difficile d'un milieu moyen voire médiocre («le degré zéro des classes moyennes»), dopé par la puissance d'appel des œuvres (musicales, cinématographiques d'abord, puis littéraires, selon le chemin des cultures périphériques vers les formes instituées qu'empruntent souvent les autodidactes), confirmation de cette volonté de pratique émancipatrice par la pratique artistique, puis affirmation d'une pensée ouverte, attentive à l'autre et au monde.</p><p>
Ecrire à propos des «&nbsp;cités&nbsp;» périphériques, de l'intérieur (le livre s'appelle bien <em>Dans les cités</em> et surtout pas <em>Sur les cités</em>), n'est ni une gêne ni une revendication statutaire pour le joyeux transfuge Robinson. Si, on l'a compris, celle qu'il y vécut ne fut pas des plus heureuses, c'est la vie qui grouille là-bas, loin du centre, qui lui importe. La grisaille dont il s'est extirpé est une matière autant qu'une source, celle d'une colère muée en énergie productrice – ce qui prime, dans son projet d'écriture, est de faire surgir du vivant&nbsp;:</p><blockquote><p>«&nbsp;L'enjeu premier de ces livres, c'est de peupler un monde. Et pour cela, une des clés de l'écriture, affirme-t-il, sera que tout doit produire un effet hallucinatoire, un shoot de réel presque délirant.&nbsp;»</p></blockquote><p>De l'énergie, du vivant.</p><p>
De son propre mouvement faire trace.</p><p>
Et de cette trace faire monument&nbsp;: car les deux livres allient une grande inventivité formelle à une ampleur romanesque rare. Il s'agit de faire le portrait d'un bout de monde, qui est aussi un monde en soi. De créer une constellation de personnages, reliés les uns aux autres par ce qui fait société dans tous les registres de la relation humaine. Le chœur, cette assemblée disparate qui récit ce vaste roman tient, littéralement, les murs. Le ciment, la pierre, les fondations du monde relaté autant que du récit de ce monde, sont ces individualités : la somme de leurs regards et de leur voix font la cité.</p><p>Cette humanité-là c'est du solide.</p><p class="accroche"><strong>Matières plastiques</strong>&nbsp;</p><p>Les livres de Charles Robinson sont hyper-peuplés : à la fois habités, incarnés et bondés, saturés de personnages. On avance à leur rythme, selon une focalisation variable, successivement interne et externe. Et lorsqu'il nous les présente, ce n'est jamais par une description en pied (ce qui permet en passant d'éviter certaines hiérarchisations a priori, notamment raciales), mais avant tout par le son qu'ils émettent. Ce son qui commence par le nom&nbsp;: de GTA à Bambi, de Budda à Jizz, Godzilla, M, Bégum, l'inventaire n'est pas «&nbsp;à la Prévert&nbsp;» mais il n'est pas moins inventif. L'invention de ces noms, acculturée et jouissive, est un des modules de la poétique de Robinson : plutôt que de reproduire au phonème près la geste linguistique, lexicale, qui s'invente en nos banlieues, il s'affaire, après longue écoute et observation, à créer des noms selon ces logiques de rebond et renversement, d'agrégation et remix qui sont celles, toujours rénovées, de la jeunesse. Logiques créatives qui valent aussi, depuis la langue, affirmation d'un territoire autonome ― et dans ce territoire autonome Robinson campe et fonde son arpent de territoire propre.</p><p>Dès leur nomination, ces personnages s'incarnent et nous apparaissent vifs ; raviver la langue, en la colorant comme les lettrages graffités sur les murs (qui eux aussi s'immiscent dans les pages du livre), mais plus encore, en l'incarnant dès sa logique, dès sa syntaxe&nbsp;: les traits et répliques aphoristiques fusent, font sens et style dans la bouche des êtres qui ici luttent. Extrayons un fragment de dialogue, entre Budda et GTA&nbsp;:&nbsp;</p><blockquote><p>«&nbsp;– C'est comme sauter à l'élastique. J'ai vérifié l'élastique, les attaches, tout tient, et bien sûr l'ai confiance. J'ai complètement confiance en elle. Mais si l'élastique pète au moment du saut, splaff&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; ! Comme une merde d'oiseau. Sauf que c'est ma vie. Elle m'a pas dit qu'elle se tirait si je disais non. Elle pose juste la question pour être débarrassée.<br />[…]<br />Tout n'est pourtant que répétition, sait GTA. Toute vie est copie d'une vie antérieure. Et si le monde va de mal en pis, c'est que la grande photocopieuse des existences est en mal de toner, livrant des reproductions de plus en plus ternes.<br />– Achète-lui un rat, siffle Budda. C'est mieux qu'un bébé. Ça dure moins longtemps.&nbsp;»</p></blockquote><p>L'invention est partout, la métaphore en cascades, et ce qui fait style fait aussi sens – en cela Robinson rend un fier hommage à cette culture urbaine, protéiforme, dont ses personnages sont les agents. L'invention plutôt que la reproduction, c'est aussi ce qui guide la construction de la galerie des dits personnages : nombreux, ils ne sont pour autant jamais réductibles à leur fonction narrative. Même allusive, diagonale, toujours rapide et en rebond, la peinture faite de chacun d'eux le rend dans sa complexité. De là aussi, l'intérêt accru de l'index numérique qu'il va construire durant son travail au pOlau, addendum au livre et ouvrage distinct, emprunt de sa poétique propre.</p><p>Cette ductilité du langage occupe l'espace de la page, occupe l'espace du roman, et sa capacité expansive est telle qu'elle s'échappe du livre.</p><p>Comme les textes graffés repris en typographie différenciée, l'invention du monde de Robinson ne se satisfait pas d'un seul médium, aussi essentiel et permissif soit-il. Les formes <em>live</em>, scéniques, sont essentielles&nbsp;: il y apparaît en homme-orchestre, jonglant du sampler et des effets sonores pour accroître encore les possibles de sa voix. En roi du bricolage, il crée des pièces musicales et visuelles, elles aussi hybrides, mixant ambiances sonores et rythmiques au galop. Cette plasticité dans la pratique de la création est, avant tout, vecteur d'intensification des rendus et effets.</p><h3 class="accroche"><strong>De la tension découle l'intensité</strong>&nbsp;</h3><p>«&nbsp;La langue&nbsp;», pour lui, «&nbsp;c'est du vivant&nbsp;».</p><p>Et quand tout, dans le discours ambiant (majoritairement anxiogène) sur les «&nbsp;quartiers&nbsp;» périphériques s'axe sur la tension (en électricité, mesure d'une différence de potentiel aux pôles), Charles Robinson se focalise, puis mise tout, sur l'intensité (qui en électricité est, elle, mesure de débit, c'est-à-dire à la fois de quantité et de vitesse). De la tension, il demeure une attention aux différents régimes de cette intensité vitale. Tout – en premier lieu, l'engagement total de l'auteur dans son art, les moyens qu'il y emploie, d'attention au réel et de construction par la langue –, concourt à faire de l'intensité le véhicule et l'objectif. Le résultat est éclatant (vitesse du regard, des dialogues, de l'action ; inventivité incessante de langage et de situations), et vivifiant. Car, pour lui&nbsp;:&nbsp;</p><p>«&nbsp;La littérature, comme l'amour, comme l'amitié, est complétion du monde. Nous avons besoin de monde enrichi, enrichi de beauté, d'élans politiques, d'enjeux&nbsp;»&nbsp;</p><p>Et nous avons, lecteurs, grand besoin de «boosters» comme Robinson, pour nourrir notre soif de sens et de vie.</p><p style="text-align: right;"><span>Guénaël Boutouillet</span></p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/_mg_9491_08.jpg"/> Fri, 22 Sep 2017 11:00:59 +0200 http://www.ciclic.fr/actualites/charles-robinson-la-tension-l-attention actualites "Chœurs politiques" le nouveau livre de Frank Smith http://www.ciclic.fr//actualites/choeurs-politiques-le-nouveau-livre-de-frank-smith <p class="chapo">D’octobre 2016 à mars 2017, l’écrivain, poète et vidéaste Frank Smith était associé à la scène nationale Equinoxe en partenariat avec la médiathèque de Châteauroux. De cette&nbsp;résidence d'auteur, soutenue par Ciclic, est né son dernier livre "Chœurs politiques" paru aux éditions de l'Attente en août 2017. Durant ces six mois, le public Castelroussin avait pu suivre dans ces différents lieux, des ateliers de lecture, d’écriture et de mise en voix autour du travail littéraire, audiovisuel et sonore de «&nbsp;Chœurs politiques&nbsp;».&nbsp;</p><p>"Pour qu’enfin cesse la vaine construction et déconstruction de châteaux en Espagne qui reposent sur le sable de nos partis pris, Frank Smith nous livre un petit vade-mecum à l’usage d’une linguistique mise sur l’établi, tout près des tournevis, des marteaux et des ciseaux à bois à destination démocratique. Rédigé à l’impératif car il nous est fondamental de sortir de nos torpeurs, de nos renoncements et de nos incertitudes." (Éric Coder)</p><p><em>"Chœurs politiques</em><span>&nbsp;n’est figé dans aucun genre, il les traverse, les trouble – livre trans-genre(s) comme il est sans doute une des tâches de la littérature aujourd’hui d’en penser délibérément et activement les conditions et conséquences, et d’en écrire.</span><br /><em>Chœurs politiques</em>&nbsp;est présenté comme un «&nbsp;<em>poème dramatique pour voix</em>&nbsp;». Un poème pour la scène, pour le théâtre. En tant qu’il s’agit d’un «&nbsp;poème dramatique&nbsp;», le texte transporte la poésie dans le théâtre et inclut le théâtre dans la poésie&nbsp;: rencontre qui appelle une transformation, ou en tout cas des conditions singulières, inédites, du théâtre et de la poésie. Le théâtre, ici, n’est pas celui de la représentation mais du texte – un texte lui-même sorti du cadre de la page, des normes du livre, pour devenir «&nbsp;voix&nbsp;». La voix ou les voix dont il est question sont moins à comprendre comme l’attribut d’une personne, l’expression vocale, extérieure, d’une intériorité qui s’exprimerait, que comme le statut du texte libéré de la page et du livre. Hors ce cadre, le texte est voix. Dans&nbsp;<em>Chœurs politiques</em>, il n’y a pas de «&nbsp;personnages&nbsp;» mais des voix, des lecteurs, récitants ou diseurs qui, dans la continuité, par exemple, du théâtre de Beckett ou de Sarah Kane, n’incarnent personne, ne représentent personne, ne sont personne mais font exister le texte-voix (procédé qui se retrouve dans les films réalisés par Frank Smith)." [<a class="url fn n" href="https://diacritik.com/author/jpcazier/">Jean-Philippe Cazier</a>&nbsp;&nbsp;Diacritik&nbsp;29 août 2017]</p><img src="http://www.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/frank_smith_choeurs_politiques.jpg"/> Thu, 21 Sep 2017 14:05:30 +0200 http://www.ciclic.fr/actualites/choeurs-politiques-le-nouveau-livre-de-frank-smith actualites