Philosophie et sens des mille lectures d’hiver

Le projet s'est construit sur les perspectives suivantes :

  • Permettre à des écrits ou à des paroles d'aujourd'hui de rencontrer le plus grand nombre,
  • S'opposer à la déferlante consumériste de la culture en créant de nombreux petits espaces de résistance où la dimension humaine favorisera l'écoute de la parole échangée pour comprendre le monde et ceux qui le font,
  • Donner à ce projet une vraie résonance en démultipliant le nombre des « acteurs » (écrivains, lecteurs, auditeurs),
  • Rendre acteurs l'ensemble des citoyens d'un même projet à partager, en devenant organisateur ou auditeur actif,
  • Développer une confrontation d'écrits favorisant le croisement des cultures, des idées et des émotions dans un cadre convivial,
  • Créer de l'emploi artistique sur une durée en offrant mille espaces de lecture,
  • Prendre en compte l'étendue et la diversité de la Région Centre – zones rurales et zones urbaines – en créant un projet démultiplié sur l'ensemble du territoire,
  • Associer l'ensemble de la chaîne du livre à cet événement,
  • Médiatiser ce projet par son originalité, sa philosophie, son sens politique et la diversité des écrivains.

Le projet mille lectures d'hiver est né de ces réflexions mais aussi d'expériences vécues.

C'est le projet d'une région lisible par son ampleur tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de son territoire.
C'est la victoire de la démocratisation sur la massification artificielle, tout en faisant nombre.