En salle le 7 octobre : "Orage", un film de Fabrice Camoin

Et aussi des séances rencontres avec le réalisateur les 9, 16 et 17 octobre

Premier long métrage du réalisateur Fabrice Camoin, Orage est un une libre adaptation du roman de Marguerite Duras Dix heures et demie du soir en été. Ecrit à plusieurs mains, le film est servi par un très beau casting avec Marina Foïs, Sami Bouajila, Louis-Do de Lencquesaing et Valérie Donzelli, dans les rôles principaux. Produit par Les Films du Poisson, le film a bénéficié d'un soutien à l'écriture de Ciclic-Région Centre-Val de Loire avec une histoire qui se déroule dans le Sud de la France, pendant les vacances quand un orage arrive...

Orage, un film de Fabrice Camoin
France / 2015 / fiction / Les Films du Poisson / 83 minutes
Festival des Films du Monde, Montréal

Réalisation Fabrice Camoin / Scénario Fabrice Camoin, Ariane Fert. D’après le roman Dix heures et demie du soir en été de Marguerite Duras / Image Pierric Gantelmi d’Ille, David Chizallet / Son François Guillaume, Sylvain Malbrant, Emmanuel Croset / Montage Muriel Breton / Musique Alexis Rault / Production Les Films du Poisson / Distribution Rezo Films / Avec Marina Foïs, Sami Bouajila, Valérie Donzelli, Louis-Do de Lencquesaing, Rasha Bukvic, Jeanne Jestin, Slimane Dazi, Olivier Desautel.

Fabrice Camoin : après des études d’architecture, Fabrice Camoin commence une carrière d’assistant réalisateur qui lui permet de collaborer avec de nombreux cinéastes, dont Jean-François Stévenin, Werner Schroeter, Michel Piccoli, Laurence Ferreira Barbosa et Léa Fazer. En parallèle, il développe ses propres projets. Ses deux courts métrages, Destination et L’Autre rive, sont sélectionnés dans de nombreux festivals à travers le monde et sont respectivement diffusés sur France 2 et France 3.
Orage est son premier long métrage de fiction. 

A propos du film : « Le livre date de 1960 et traite quelque part de la manière différente qu’ont les prolétaires et les bourgeois de se comporter face à l’adultère: les premiers tuent et les deuxièmes réussissent une passation de l’amour sans jalousie, « avec intelligence ». Cette dimension politique du triangle amoureux chez Duras, j’ai eu envie de la transposer sur le personnage de Nabil, qui n’est plus un paysan du coin comme dans le livre mais un ouvrier d’origine maghrébine qui a épousé une Française et qui est condamné à retraverser la Méditerranée, à repartir d’où il vient, d’où il s’est échappé, d’où il a émigré. » -- Fabrice Camoin, extrait du dossier de presse

 Voir la fiche film