Maison de Tante Léonie,
Musée Marcel Proust
Illiers-Combray (28)

 “Et comme dans ce jeu où les Japonais s’amusent à tremper dans le bol de porcelaine rempli d’eau, de petits morceaux de papiers (…) tout Combray et ses environs, tout cela qui prend forme et solidité, est sorti ville et jardins, de ma tasse de thé.” Du côté de chez Swann.

La maison de Tante Léonie est, dans la réalité, celle de Jules et Élisabeth Amiot, l’oncle et la tante paternels de Marcel Proust. L’enfant y passe ses vacances, de six à neuf ans, avant d’en faire le lieu d’inspiration qui le conduit vers l’écriture de son œuvre majeure À la recherche du temps perdu (1913-1927).

Le visiteur remarque d’abord la clochette et le grelot sur le portail, puis pénètre dans le petit jardin fleuri, bordé de l’orangerie et du hammam. Il est immédiatement séduit par les mosaïques de la façade qui a renoncé à ses colombages pour s’orientaliser. Cette impression d’orient, il la retrouve dans le salon.

Au dernier étage de la maison, une exposition permanente des photographies de Paul Nadar fait revivre l’univers de Proust. Le temps semble s’être arrêté dans cette maison et pourtant l’écrivain continue à la faire vivre grâce à ses écrits. Le village d’Illiers, devenu “Combray” dans l’œuvre de Marcel Proust prend en 1971 le nom que le monde entier connaît.

Le Conseil général d'Eure-et-Loir est bailleur et gestionnaire de ce lieu, en partenariat avec la Société des Amis de Marcel Proust et des Amis de Combray.

Maison de Tante Léonie – Musée Marcel Proust
4 rue du Dr Proust  – BP 20025
28120 Illiers-Combray
02 37 24 30 97