L'éducation artistique fait sa rentrée des classes !

Favoriser l’accès du plus grand nombre à la culture, permettre aux élèves de tous âges de découvrir des œuvres marquantes, les accompagner dans la pratique artistique et développer leur sens critique face au monde d’aujourd’hui. Autant d’objectifs qui structurent les dispositifs d’éducation artistique et culturelle portés par Ciclic autour du cinéma et de la littérature : Lycéens et apprentis au cinéma et Lycéens, apprentis, livres et auteurs d’aujourd’hui ; ainsi que les expérimentations menées auprès des collégiens (BD Collège) et jeunes enfants (Littérature et cinéma) à travers la région.

 

Le mois de septembre est pour le jeune adulte, l’adolescent, ou l’enfant, toujours synonyme de rentrée des classes. Et avec elle son lot de nouveautés et de découvertes : nouveaux camarades et enseignants, nouvelles matières, et renouvellement des possibilités d’évasion par le biais, notamment, d’actions culturelles partagées avec les pairs. A tous les âges de son apprentissage, l’adulte en devenir est interpellé par ce qu’il découvre et observe au contact des œuvres cinématographiques et littéraires. Dans cette relation sensible à l’œuvre, le jeune spectateur et lecteur s’ouvre au monde et aux nombreuses nuances qui le composent, apprenant sur lui-même et les autres par le pouvoir de la fiction ou la richesse du documentaire. A travers ses différentes actions menées sur le territoire régional, Ciclic accompagne de la petite enfance aux jeunes adultes l’éveil et la formation des citoyens de demain. Un fil rouge sur l’ensemble de la scolarité, pour guider les pas de l’enfant dans son appréhension du monde jusqu'à l'âge adulte. 

Sensibiliser les plus jeunes à la littérature et au cinéma

Former le regard des plus jeunes enfants tout en donnant à leurs enseignants les clés nécessaires pour accompagner leurs élèves, tels étaient les enjeux de l’expérimentation « Littérature et cinéma » menée en 2016/2017 dans les départements d’Indre-et-Loire et du Cher. Autour de la programmation du dispositif Maternelle et cinéma, des mallettes d’albums jeunesse ont circulé dans les classes pour faire voyager l’enfant du livre au film, de la littérature vers le cinéma, et inversement. Ponctuée par des ateliers de création de petits films d’animations, cette initiative pourra à l’avenir se déployer dans d’autres départements, à commencer par le Loir-et-Cher qui en cette rentrée 2017/2018, s’ouvre à Maternelle et cinéma. Désormais, tous les départements de la région Centre-Val de Loire proposent des projets d’éducation aux images à destination des plus jeunes, dont l’éveil culturel et citoyen est prolongé ensuite avec Ecole et cinéma.

Le goût de la lecture par la bande dessinée

Nouveauté de cette rentrée, le projet « BD Collège » répond au constat fait par le Centre national du livre que l’entrée au collège coïncide régulièrement avec un décrochage autour de la lecture par les adolescents. Cette initiative a pour objectif de redonner le goût à la lecture par une approche ludique et plaisante de la bande dessinée, qui commencera par un atelier de création de fanzines. Ou comment appréhender l’objet-livre par une réflexion collective autour de sa fabrication, avant d’entamer ensuite un travail autour d’une œuvre, et d’en rencontrer les auteurs. De la pratique artistique à la rencontre avec des auteurs de bande dessinée, « BD Collège » entend familiariser l’élève avec un genre qui lui est accessible, pour ainsi le rapprocher de la littérature et l’ouvrir à de nouveaux horizons.

Lycéens, apprentis, livres et auteurs d’aujourd’hui, une 3è édition pleine de promesses

Grand frère de « BD Collège », ce dispositif régional invite les enseignants et leurs élèves à découvrir trois œuvres de littérature contemporaine : un roman, une bande dessinée et un livre de poésie. Elle offre à chaque classe la possibilité de rencontrer un auteur et d'approcher la littérature comme un art vivant et dynamique. Elle propose également des rencontres avec des professionnels du livre aux établissements participants. Pour la première fois cette année, des actions complémentaires sont proposées aux classes participantes, autour d’ateliers de lectures à voix haute, et d’ateliers d’écritures. Pour une nouvelle fois aborder la littérature par une approche pratique et ludique. Formation et documents pédagogiques accompagnent aussi le travail des enseignants en portant les éclairages nécessaires sur les œuvres.

Lycéens et apprentis au cinéma, 23e édition d’un dispositif national

Lycéens et apprentis au cinéma accueille chaque année plus de 15 000 élèves et 500 enseignants de plus d’une centaine d'établissements scolaires. Ceux-ci assistent à trois séances par an au rythme d'une par trimestre en salle de cinéma. A un âge de la vie où les orientations professionnelles à venir sont parfois trouvées, et où l’ancrage dans la société est plus solide, les élèves des lycées et CFA de la région façonnent à travers le dispositif leur regard citoyen et critique envers le monde tel que l’histoire du cinéma a su le représenter, et continue encore de le faire aujourd’hui. Des formations sont proposées aux enseignants, des actions théoriques ou pratiques peuvent être organisées dans les classes, et tous bénéficient de documents pédagogiques.

De la découverte des œuvres à la pratique artistique, pendant ou après les cours !

Au-delà des dispositifs d’éducation à l’image et expérimentations mis en place, Ciclic accompagne également de nombreux projets de pratiques artistiques sur l’ensemble du territoire, et au sein, entre autres, d’établissements scolaires (de l’école au lycée). Ainsi, Des regards, des images est un programme d’actions culturelles et artistiques en direction des enfants et des adolescents. Cette offre culturelle permet la rencontre des publics et des artistes à travers les enjeux des pratiques des écrans. Le dispositif hors temps scolaire Passeurs d’images vise lui à rapprocher les publics éloignés de l’offre culturelle à travers le croisement de la pratique et de la diffusion d’œuvres. Pour ces deux dispositifs, inscriptions et appels à projets sont encore ouverts.