Production audiovisuelle fiction

Ce soutien est destiné aux programmes audiovisuels (unitaires ou séries) appartenant aux genres suivants : fiction télévisée, recréation de spectacles vivants, animation. Les fictions unitaires doivent avoir une durée minimale de 52 minutes. 

Le projet devra être porté par une structure de production ou une association dont l’objet principal est la production d’œuvres audiovisuelles. Les sociétés de production qui déposent devront avoir leur siège social en France ou dans un autre Etat membre de l’Union Européenne.

Pour être admissible, le projet déposé aura obligatoirement fait l’objet de l'engagement en numéraire (préachat et/ou coproduction) d'un diffuseur télévisuel hertzien, câblée ou numérique.

Le projet devra obligatoirement être en mesure d’obtenir l’autorisation préalable du CNC. La demande de subvention devra être effectuée par une structure de production intervenant au titre de producteur ou coproducteur délégué (sur présentation d’un contrat). Le producteur devra assumer la responsabilité financière, technique et artistique du projet et présenter un contrat de cession de droits signé avec le ou les auteur(s)/réalisateur(s) du projet.

Conformément à la communication sur le cinéma adoptée par la Commission Européenne le 14 novembre 2013 et dans la limite des plafonds de dépenses fixés par ces règles communautaires, une attention particulière sera portée aux projets prévoyant une durée de tournage significative en région Centre-Val de Loire et favorisant l’emploi audiovisuel régional, à toutes les étapes de la fabrication du film : techniciens, artistes et prestataires établis en région Centre-Val de Loire.

La demande de subvention devra être effectuée par une structure de production intervenant au titre de producteur ou coproducteur délégué (sur présentation d’un contrat). Le producteur devra assumer la responsabilité financière, technique et artistique du projet et présenter un contrat de cession de droits signé avec le ou les auteur(s)/réalisateur(s) du projet.