« Bascoulard et nous », un devoir de mémoire

Durant l’année scolaire 2016/2017, les huit élèves de l’atelier artistique Cinéma-Audiovisuel du lycée Jean Mermoz de Bourges ont travaillé à la réalisation d’un documentaire retraçant la vie de Marcel Bascoulard, figure et artiste emblématique de la ville de Bourges.

En 1932, Marcel Bascoulard a 19 ans, il vit avec ses parents, sa grande sœur et son petit frère, dans une petite maison de Saint-Florent-sur-Cher, commune située à une quinzaine de kilomètres au sud de la ville de Bourges. Son père est ouvrier maçon et sa mère femme au foyer. C’est alors que la vie du jeune homme bascule lorsque cette dernière, prise de folie, abat subitement son mari d’un coup de revolver. Choqué par cette tragédie, Marcel Bascoulard, pourvu d'un talent indiscutable, se réfugie dans le dessin et finit par s’installer marginalement dans le centre-ville de Bourges pour se rapprocher de sa mère, jugée irresponsable et internée depuis le drame dans un hôpital spécialisé.

Marcel Bascoulard deviendra au fil des décennies un « artiste-clochard » reconnu, dessinateur de génie, et poète charismatique, qui finira par émouvoir toute une population lorsqu’il fut retrouvé mort le 12 janvier 1978, assassiné au milieu d’un terrain vague. 

Décidés à faire de leur projet annuel un devoir de mémoire, les huit élèves ont entrepris un véritable travail journalistique pour retracer la vie atypique de l’artiste : le recueil d’images parmi les archives conservées par Ciclic et la réalisation de témoignages filmés des habitants et commerçants l’ayant côtoyé, leur ont permis de monter un documentaire de 52 minutes, tout aussi passionnant qu'émouvant.

Pour célébrer les 40 ans de la mort de l’artiste, Bascoulard et nous a été diffusé  sur Bip TV ce vendredi 12 janvier 2018, à 20h50.

Le projet a été encadré artistiquement par le réalisateur et artiste plasticien Hervé Bezet, en complément de l'accompagnement pédagogique des trois enseignants en charge de l'atelier artistique, Pierre Trigona, Jessy Bligant et Joël Philippeau. Il s’est concrétisé par la projection officielle du documentaire au sein de leur établissement scolaire, durant laquelle ont été conviés les parents d’élèves, la presse régionale, les élus de la ville de Bourges, mais aussi les personnes ayant témoignés et les représentants de l’association "Souvenir Marcel Bascoulard".