Publié le 22/08/2016

"Un ciel total barbapapa", deux ateliers d'écriture explosifs avec Gauz

Le dispositif Lycéens, apprentis livres et auteurs d'aujourd'hui comprend un volet laboratoire : 3 classes pilotes découvrent 3 œuvres et élisent un des ouvrages qui fera partie, l’année suivante, de la sélection présentée aux classes inscrites au dispositif.

Les classes rencontrent également les trois auteurs et approfondissent les échanges avec un seul auteur lors de séances complémentaires.

Ainsi, il y a quelques semaines, deux classes pilotes ont chacune rencontré une nouvelle fois l'écrivain subversif Gauz lors d'un atelier d'écriture.

Les travaux des élèves sont téléchargeables en bas de page.

Une lettre

Lors de sa première visite au lycée Balzac de Tours, Gauz reste marqué par le caractère barbant de la sonnerie qui rythme les heures de cours. De retour quelques mois plus tard, il propose aux élèves d'écrire une lettre à leur proviseur afin d'être impliqués dans le choix de la sonnerie du Lycée.

En apparence décalée, l'écriture de cette lettre s'est révélée être pour la classe un véritable exercice citoyen d'investissement dans la vie de leur établissement. Cet atelier a également permis de rappeler aux lycéens que pour être entendu et être force de persuation, une des meilleures armes reste le rire.

Les coalisés de la sonnerie

Une nouvelle

Quelques jours avant l'atelier, le lycée Pothier d'Orléans connaît une alerte à la bombe. Gauz s'empare de ce canular douteux et invite les élèves à imaginer ce qui se passerait au sein de l'établissement si tout à coup, on entend "BOUM" !

À la manière d'un cadavre exquis, de petits groupes d'élèves ont travaillé sans se concerter à la rédaction de textes (situation intiale, péripéthies, situation finale) avec pour seul fil conducteur la phrase "Quand ça fait BOUM!". La réunion des différents travaux a produit un texte fantastique qui semble avoir été écrit d'une seule main. Ainsi, à travers cet atelier, l'écrivain démontre qu'en partageant des valeurs, une culture et un quotidien, il est possible de construire une œuvre qui fait sens pour beaucoup malgré la diversité des points de vue.

Quand ça fait Boum !