Retours vers le futur - Vendredi 5 avril

Vendredi 5 avril à 18 h 30
Durée : 1 h 20.
Présentation et discussion avec Matthias Steinle, qui travaille sur la forme du documenteur.

Séance-rencontre / Zelig

Woody Allen, États-Unis, 1983, 1 h 20, avec Woody Allen, Mia Farrow
Des années folles à l'avènement du nazisme, les mille aventures de Leonard Zelig, véritable caméléon humain capable de se transformer physiquement et psychologiquement. Tour à tour obèse, grec, rabbin, noir, nazi, évèque, jazzman, politicien, pilote d'avion, psychanalyste, mafieux... Zelig déchaîne les passions et divise les experts !

Pépite méconnue de la filmographie de Woody Allen, Zelig est une merveille de drôlerie à l'irrévérence raffinée.
Biographie d'un personnage imaginaire, ce pastiche mêle documents d'archives trafiqués et fausses archives réalisées avec des trucages extraordinaires. Vrai tour de force technique, Zelig est une joyeuse irrévérence vis-à-vis de l'histoire du document et autres mythes du sérieux cinématographique. Le film est aussi une magnifique réflexion sur les paradoxes de la folie et de la normalité, une fable burlesque aux significations multiples et presque illimitées. Zelig est également un film drôle, l'idée d'un homme-caméléon est d'une grandiose absurdité comique !

Profitez de la soirée... En vous munissant d'un Passeport 2 séances, et restaurez-vous sur place avec Les Délices d'Élise !


Vendredi 5 avril à 20 h 45
Durée : 1 h 55.
Projection puis discussion avec Dominique Desmarchelier, linguiste et sémiologue qui a travaillé sur les rapports entre publicité et politique (voir page 4).

Séance-rencontre / 

Pablo Larraín, Art Cinema Award, Sélection Quinzaine des réalisateurs, festival de Cannes 2012
France/Chili/États-Unis, 2012, 1 h 55, avec Gael Garcia Bernal, Alfredo Castro
Chili, 1988. Lorsque Augusto Pinochet consent à organiser un référendum sur sa présidence, les dirigeants de l'opposition persuadent un jeune et brillant publicitaire, René Saavedra, de concevoir leur campagne. Avec peu de moyens mais des méthodes innovantes, Saavedra et son équipe construisent un plan audacieux.

Quiconque a suivi une campagne électorale médiatisée découvrira avec Nó, un film galvanisant et cathartique, acclamé au festival de Cannes.
Pour rallier les masses, il faut créer un élan : de l'enthousiasme, de la musique pop, du rire... La campagne devient alors une gigantesque opération publicitaire, que le film décortique, condensant avec une mæstria impressionnante les réunions, les propositions graphiques, les tournages de spots... Cette déferlante fourre-tout, où les chorégraphies les plus ringardes coexistent avec des détournements dignes des situationnistes est passionnant sur le plan documentaire et formidablement gaguesque. Pablo Larraín confirme son talent de grand cinéaste politique et Nó élargit son propos aux sociétés capitalistes modernes.
Isabelle Régnier, Le Monde

Autres séances :
Dimanche 7 avril à 20 h 15
Lundi 8 avril à 14 h, 18 h 30 et 20 h 45
Mardi 9 avril à 12 h 15 et 18 h 30