Retours vers le futur - Lundi 7 avril

Lundi 7 avril à 14 h et 18 h 30
Mardi 8 avril à 12 h 15
Durée : 1 h 12
Programme de courts métrages

Marker tout court

Un programme de films de Chris Marker
Pour poursuivre la rétrospective que le cinéma L'Apollo lui a consacré en février 2014, retrouvez quatre courts métrages de Chris Marker, cinéaste dont la filmographie est généralement l'objet d'une réflexion sur l'image filmée et archivée ; écho naturel à nos rencontres.
- La Jetée, France, 1962, 28 minutes, noir et blanc, Prix Jean Vigo 1963
« Ceci est l'histoire d'un homme marqué par un souvenir d'enfance. »
Suite à l'avènement de la Troisième Guerre mondiale, un homme est le cobaye de scientifiques qui cherchent à l'envoyer dans le passé pour établir un corridor temporel afin d'appeler le passé et l'avenir au secours du présent ».
- Dimanche à Pékin, France, 1956, 20 minutes, couleur
« Rien n'est plus beau que Paris, sinon le souvenir de Paris. Et rien n'est plus beau que Pékin, sinon le souvenir de Pékin. Et moi, à Paris, je me souviens de Pékin et je compte mes trésors. » Chris Marker.
- Junkopia, France, 1981, 6 minutes, couleur
Une journée de l'aube au soir sur la plage d'Emeryville à San Francisco où des artistes non identifiés laissent, à l'insu de tout le monde, quelques signes fabriqués avec ce que la mer abandonne.
- Vive la baleine, France, 1972, 18 minutes, couleur, avec Mario Ruspoli
« Chaque baleine qui meurt nous lègue, comme une prophétie, l'image de notre propre mort.» Chris Marker

 


Lundi 7 avril à 20 h 45
Durée : 1 h 20.
Séance-rencontre - présentation et discussion avec Amélie Bonnin, graphiste et cinéaste

À table !

Programme de films amateurs du pôle patrimoine de Ciclic, 1930-1980, 25 minutes
Envie de faire bonne chère ? Découvrez la charcuterie familiale après le sacrifice du cochon, la préparation du pain et les repas de fête...

La Mélodie du Boucher

Amélie Bonnin
France, 2012, 52 minutes
Christian est boucher-charcutier à Vendœuvres, comme son père, son grand-père et son arrière-grand-père. L'heure de la retraite a sonné pour lui : qu'adviendra-t-il de sa boutique, de son laboratoire et du camion avec lequel il parcourt les routes pour vendre ses produits aux personnes âgées ?
La cinéaste signe un film d'une grande finesse sur son oncle, pétri d'humour et tendre comme un cœur d'aloyau...
Scènes de la vie quotidienne, passage en revue des photos de famille et témoignages émouvants sont entrecoupés de petites saynètes d'animation créatives aux commentaires décalés. Si le quotidien de l'un est aujourd'hui très différent de celui de l'autre, bien des choses les relient, notamment tout un pan d'histoire qui ne vivra bientôt que dans leurs souvenirs.

Ce premier film de la réalisatrice Amélie Bonnin, coproduction Senso Films, Arte et TV Tours a bénéficié d'un soutien à la production de Ciclic-Région Centre en partenariat avec le CNC.