Retours vers le futur - Dimanche 7 avril

Dimanche 7 avril à 14 h 30
Durée : 5 h 30 avec entracte.
Présentation et débat avec Olivier Wieviorka, historien et Vincent Lowy, auteur d'un ouvrage sur Marcel Ophüls (voir page 5).
Séance en partenariat avec l'antenne indrienne de l'Association Nationale des Anciens Combattants et Amis de la Résistance.

Séance-rencontre / Le Chagrin et la pitié
Chronique d'une ville française sous l'Occupation

Marcel Ophüls, Allemagne-Suisse, 1969, 4 h 10, noir et blanc, v.o. sous-titrée

Nominé à l'Oscar 1970 du meilleur film étranger, Prix Georges Sadoul 1970

Le Chagrin et la pitié est tant le témoin des interdits des constructions de la mémoire qu'un savant montage de paroles vécues et vivantes, cinématographiquement exemplaire.
À partir du cas de Clermont-Ferrand, ce documentaire est la première plongée effectuée dans la mémoire collective française de l'Occupation. Au moyen d'images d'actualités, d'extraits sonores et filmiques, de photos et d'interviews de personnalités (militaires, hommes d'État, témoins-clés) mais aussi de simples habitants ayant vécu cette époque si noire, il démythifie l'image héroïque d'une France unie contre l'occupant tout en n'entamant pas le prestige et le rôle de la Résistance.
Toutes les idées, toutes les idéologies, toutes les positions par rapport aux problèmes de l'heure (fascisme, communisme, gaullisme, antisémitisme, anglophobie, etc...) ont ici des visages, des voix, des regards, des dérobades et des bouffées de franchise dont le poids d'humanité saisit. On voit ce que c'est de s'être voulu par exemple Waffen SS français de la division Charlemagne ou agent secret travaillant pour Londres, c'est extraordinaire pour tous ceux qui veulent comprendre ce que nous vivons aujourd'hui. Hier fait la leçon à demain.
Jean-Louis Bory, Le Nouvel Observateur, 1971