Publié le 14/09/2016

Neverland, une mini-série par les lycéens de Chinon !

L'ensemble des élèves de l'option facultative cinéma-audiovisuel du lycée Rabelais de Chinon (37) ont réalisé au cours de l'année scolaire 2015-2016 une mini-série de fiction centrée sur le "syndrome de Peter Pan". À voir ci-dessous : un reportage montrant une journée de tournage avec les élèves et la totalité de cette série, Neverland.

L’axe directeur de la série a porté sur le syndrome de Peter Pan, autrement dit, le désir inconscient de ne pas grandir, l’affrontement entre principe de plaisir et principe de réalité.

La réalisation s'est inscrite dans le cadre d’un projet commun, dédié à l’univers de la série, pour les trois niveaux de l’option cinéma (classe de seconde, de première et de terminale) réunissant ainsi 47 élèves.

Chaque classe a ainsi réalisé deux courts épisodes de 5 minutes avec un enjeu et un univers propres :
- les terminales se sont attachés à l'enjeu de la naissance narrative du héros,
- les premières ont travaillé à la confrontation du protagoniste avec le réel,
- enfin, les secondes ont élaboré l'échappée vers le rêve, l’imaginaire.

Tout au long du projet, les élèves, entourés de leurs enseignants, Emmanuel Jacquet et Jean-Bernard Marché, ont été accompagnés par des professionnels.
L'écriture a été supervisée par Juliette Kempf (scénariste, réalisatrice et monteuse professionnelle) responsable de la cohérence scénaristique sur l’ensemble de la série. Le tournage a été encadré par Florian Bouchet (réalisateur et chef opérateur) qui a accompagné les élèves, tour à tour, sur le travail de cadrage, de lumière et de direction de la photographie. Laurent Séron-Keller (comédien et metteur en scène professionnel) avait un double rôle : celui de camper le personnage principal de la série mais aussi celui d'intervenant professionnel en charge d'épauler les élèves dans la mise en scène et la direction d'acteurs au cours du tournage.
Enfin, l'étape finale du montage, encadré par Juliette Kempf, a permis aux élèves d'affiner leur récit et d'apporter le rythme nécessaire quant à la trajectoire du personnage principal et des ressorts comiques très efficaces au cours des épisodes.

L'ensemble du projet a demandé, tout au long de l'année, un investissement continu que les élèves ont su porter jusqu'à la diffusion de leur projet au cinéma le Rabelais à Chinon le 14 juin 2016 devant 250 spectateurs.