Publié le 01/09/2014

"Mange tes morts" : Prix Jean Vigo 2014

Le Prix Jean Vigo 2014 a été remis à Jean-Charles Hue pour son deuxième long métrage, "Mange tes morts".

Ce film, déjà sélectionné à Cannes, à la Quinzaine des réalisateurs, a été salué par le jury "pour la vitesse et l’énergie plastique avec lesquelles cette immersion dans une communauté jamais regardée au cinéma croise la force du documentaire, la physique et les métaphysiques du film noir et du western initiatique". 

Le film s'inscrit dans la suite de "La BM du seigneur", puisque le spectateur retrouve les mêmes personnages, et la famille Dorkel, dans le champ de la fiction, pour une épopée nocturne et un road movie. Jean-Charles Hue est à nouveau produit et distribué par Capricci films, il a reçu le soutien de Ciclic - Région Centre (en partenariat avec le CNC) pour l'écriture et la production du film. Une partie du tournage s'est ainsi déroulée en Touraine (Tours, Saint-Pierre-des-Corps, Chambray-lès-Tours, Azay-le-Rideau) et à Saint-Cyr en Val (45), du 9 septembre au 3 octobre 2013.

Le Prix Jean Vigo : créé en 1951, en hommage au cinéaste, récompense un film français se caractérisant par “l'indépendance de son esprit, la qualité et l'originalité de sa réalisation”. Il est un prix d'encouragement, de confiance. Un pari, selon son créateur Clauve Aveline.

Le Prix Jean Vigo pour le court métrage a été remis cette année au cinéaste Sébastien Betbeder pour son film "Inupiluk”. Ce cinéaste, déjà soutenu par Ciclic et la Région Centre pour ses courts métrages "Des voix alentour” et "Les Mains d'Andréa”, est venu rencontrer les publics du dernier Festival du film de Vendôme, où il a présenté en avant-première son long métrage "2 automnes, 3 hivers”.

MANGE TES MORTS de Jean-Charles Hue

France / 2014 / fiction / 94 min.

Avec Jason François, Moïse Dorkel, Frédéric Dorkel, Mickaël Dauber. 
Jason Dorkel, 18 ans, appartient à la communauté des gens du voyage. Il s'apprête à célébrer son baptême chrétien alors que son demi-frère Fred revient après plusieurs années de prison. Ensemble, accompagnés de leur dernier frère, Mickael, un garçon impulsif et violent, les trois Dorkel partent en virée dans le monde des “gadjos” à la recherche d'une cargaison de cuivre.