Publié le 22/02/2017

Lycéens et apprentis au cinéma : les films de la 21e édition

En 2015-2016, les élèves découvriront des cinéastes aussi importants que John Ford, Woody Allen ou encore René Vautier, aux côtés de la jeune création contemporaine. Traversant l’histoire du cinéma et explorant la diversité des formes cinématographiques du western au mélodrame en passant par l'autofiction, cette nouvelle programmation interroge le spectateur sur son rapport au monde et sa conception de la citoyenneté et du vivre ensemble.

1er trimestre : L'HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE 

John Ford / États-Unis / 1962 / Western / 2h02
Avec John Wayne, James Stewart, Lee Marvin

Un sénateur débarque incognito à Shinbone pour assister à l’enterrement d’un mystérieux inconnu : Tom Doniphon. Pressé par les journalistes locaux d’expliquer les raisons de sa venue, et d’éclaircir les lecteurs sur ce Doniphon, le sénateur Ransom Stoddard revient avec émotion sur les événements qui firent sa carrière, lorsqu’il essaya de débarrasser Shinbone d’un dangereux gangster : Liberty Valance.

 « Quand la légende est plus belle que la réalité, imprimez la légende ». Au-delà de cette célèbre citation, ce chef d’œuvre de John Ford, archétype du western crépusculaire qui réunit John Wayne et James Stewart, est d’abord une formidable réflexion sur la justice et sur l’illusion. Au détour de cette étude d’une rare intensité sur l’histoire des États-Unis, il aborde de manière singulière la question de la liberté d'expression. 

En savoir plus

Voir la bande annonce

2e trimestre : programme de  courts métrages «  CHANGER LE MONDE »  

Le cinéma peut-il changer le monde ? Arme politique et/ou rêverie poétique, le cinéma a la capacité de se faire porte-voix, d’alerter, d’interpeller le citoyen qui sommeille en chaque spectateur, de l’inviter à observer le monde d’un autre œil. Ainsi aux coups de poings sur la table des films militants sont associés le décalage et la fantaisie de satires et de belles histoires. De 1950 à nos jours, d’Afrique 50 tourné en 16 mm à Copier-Cloner visionné plus de 300 000 fois sur internet, les cinq courts métrages du programme font dialoguer films d’hier et d'aujourd’hui et nous invitent à regarder le monde autrement, voire même à vouloir le changer.

AFRIQUE 50 de René Vautier - France - 1950 - Documentaire - 19 minutes
L’ÎLE AUX FLEURS de Jorge Furtado - Brésil - 1989 - Documentaire - 12 minutes
MUSIC FOR ONE APARTMENT AND SIX DRUMMERS d’Ola Simonsson et Johannes Stjärne Nilsson - Suède - 2001 - Fiction - 10 minutes
GUY MOQUET de Demis Herenger - France - 2014 - Fiction - 29 minutes
COPIER-CLONER de Louis Rigaud - France - 2009 - Animation - 4 minutes

Ce programme est initié par Ciclic en partenariat avec Sauve qui peut le court métrage et Clair Obscur et sera diffusé dans les régions Centre-Val de Loire, Auvergne et Bretagne.

En savoir plus

 3e  trimestre : MATCH POINT ou  LA VIERGE, LES COPTES ET MOI  (au choix)

MATCH POINT de Woody Allen  
États-Unis / 2005 
 / Drame / 2h04
Avec Scarlett Johansson, Jonathan Rhys-Meyers 

Chris Wilton, issu d'un milieu modeste, donne des cours de tennis dans un club huppé. Sa rencontre avec Tom Hewett lui ouvre les portes de la haute société londonienne. Il se marie avec Chloé, la sœur de Tom, mais la passion qu'il éprouve pour Nola Rice, jeune comédienne américaine, bouleverse ses projets.

Étude à la fois romanesque et clinique des rapports de classe, Match Point une de plus belles œuvres de Woody Allen, sur fond d’air d’opéra et de tragédie grecque. Il est même au summum de son talent quand il clôt ce mélodrame criminel par une pirouette géniale qui rappelle que, dans toute son œuvre, le hasard a toujours joué le rôle du destin. 

En savoir plus

Voir la bande annonce

OU

LA VIERGE, LES COPTES ET MOI de Namir Abdel Messeeh
France, Qatar, Egypte / 2011 / Documentaire / 1h25

Namir part en Égypte, son pays d'origine, faire un film sur les apparitions miraculeuses de la Vierge au sein de la communauté copte chrétienne. Comme dit sa mère « Il y a des gens qui la voient, il y a des gens qui ne la voient pas. Il y a peut-être un message dans tout ça. » Très vite l'enquête lui sert de prétexte pour revoir sa famille et pour impliquer tout le village dans une rocambolesque mise en scène…

Aventure d’un tournage, comédie des origines, portrait de famille, autofiction, le premier long métrage de Namir Abdel Messeeh est à la fois un film sur la Vierge, l’Égypte, les Coptes ou la mère du réalisateur ; c’est dans la multiplicité des sujets abordés que tout se joue, se noue et se dénoue, autour d’une expérience et d’une croyance communes : le cinéma.

En savoir plus

Voir la bande annonce