Publié le 28/05/2014

Ligatura. Un opéra en pays-plat

Steve Tomasula

Traduction Anne-Laure Tissut et design graphique Dan Warner avec Mervi Pakaste.
Publication réalisée avec le soutien de :  University of Notre Dame (Illinois – USA), L’Astrolabe et CICLIC -  Région Centre.

Orléans : Éditions Hyx, 2013. - collection Graphes - 310 p. quadri. - ISBN :978-2-910385-8-42. - prix : 25 €.

Graphes est la nouvelle collection des Éditions HYX dédiée à la littérature contemporaine. Associant le texte à toutes sortes de contenus (bandes dessinées, récits de voyages, articles de journaux et même des bribes de codes informatiques...), Graphes a pour but de promouvoir de nouvelles formes narratives et d'explorer les champs de la fiction sur support papier, électronique ou mixte ; qu’ils s’agissent de texte originaux ou de traductions.

LIGATURA

"La pluralité de media et de thèmes qui interagissent "LIGATURA - Un Opéra en pays-plat" est suggérée dès le titre, alliant « opéra », texte et chirurgie. Marqué par la référence intertextuelle au Flatland de Edwin A. Abbott (1884), le titre porte aussi l’inscription de la dimension métatextuelle du livre, plat pays s’il en est, ayant pour personnages principaux Square et Circle, et leur fille Oval. L’intrigue se noue à partir de la décision prise par le couple, après une fausse couche, de ne plus avoir d’enfants. Circle, estimant avoir assez souffert, réclame de Square qu’il subisse une intervention chirurgicale de stérilisation. Le code génétique, sous diverses formes, faisant de chaque page une œuvre originale, visuelle autant que textuelle, s’intègre au texte pour offrir une réflexion sur la création et le sens.

Les multiples rapprochements opérés entre sciences et littérature, ainsi que les influences mutuelles entre champs sont rendus plus frappants grâce aux interactions entre texte et images - reproduction de celles vues sur un écran d’ordinateur, photographies et surtout dessins conformes à l’esthétique du « cartoon », en passant par la publicité. En noir et blanc émaillé des couleurs du corps, les pages offrent une vision polymorphe et animée de l’évolution, ramenée à celle du langage : « a history, really, of language » (235). Panorama éblouissant de la culture occidentale, LIGATURA est criblé de références et d’allusions plus ou moins évidentes, dont la disposition souvent éclatée sur la page laisse au lecteur une relative liberté dans le choix de son parcours authentiquement créatif.

LIGATURA constitue en outre une riche illustration des possibilités offertes par les nouvelles technologies à la composition littéraire : comment affectent-elles l’écrit, et au-delà, le langage-même ? C’est à une conception tout autre de la lecture et du livre que nous ouvre LIGATURA. Éminemment malléable, cette œuvre offre une somme de savoir encyclopédique à qui sait repérer et déchiffrer les indices, qui tiennent lieu de liens informatiques vers une multitude de domaines, littéraire, scientifique, historique, artistique et médiatique, entre autres. Tout au long de l’analyse, on gardera à l’esprit, comme son horizon, la question de la culture et de sa transmission, alors que notre langue évolue à une vitesse vertigineuse sous l’influence des nouveaux moyens de communication. LIGATURA constitue en outre une riche illustration des possibilités offertes par les nouvelles technologies à la composition littéraire : comment affectent-elles l’écrit, et au-delà, le langage-même ? C’est à une conception tout autre de la lecture et du livre que nous ouvre LIGATURA. Éminemment malléable, cette œuvre offre une somme de savoir encyclopédique à qui sait repérer et déchiffrer les indices, qui tiennent lieu de liens informatiques vers une multitude de domaines, littéraire, scientifique, historique, artistique et médiatique, entre autres. Tout au long de l’analyse, on gardera à l’esprit, comme son horizon, la question de la culture et de sa transmission, alors que notre langue évolue à une vitesse vertigineuse sous l’influence des nouveaux moyens de communication.

Inspiré en partie par les processus de recherche scientifique et d’acquisition du savoir, LIGATURA constitue en outre une riche illustration des possibilités offertes par les nouvelles technologies à la composition littéraire : comment affectent-elles l’écrit, et au-delà, le langage-même ? C’est à une conception tout autre de la lecture et du livre que nous ouvre LIGATURA. Éminemment malléable, cette œuvre offre une somme de savoir encyclopédique à qui sait repérer et déchiffrer les indices, qui tiennent lieu de liens informatiques vers une multitude de domaines, littéraire, scientifique, historique, artistique et médiatique, entre autres. Tout au long de l’analyse, on gardera à l’esprit, comme son horizon, la question de la culture et de sa transmission, alors que notre langue évolue à une vitesse vertigineuse sous l’influence des nouveaux moyens de communication."
[présentation des éditions Hyx]