Publié le 25/06/2018

"Les usines sont-elles pour les cassos ?" Atelier d'écriture au CFA Industrie de la Chapelle-Saint-Mesmin

Prolonger la rencontre avec l’auteur, voilà l’idée des actions complémentaires proposées par le dispositif Lycéens, Apprentis, Livres et Auteurs d’Aujourd’hui. C’est dans ce cadre que les élèves du BTS Conception des Processus de Réalisation de Produits du CFA Industrie de la Chapelle Saint Mesmin ont bénéficié d’un atelier d’écriture en compagnie d'Alain Bujak, photographe et auteur de la bande dessinée Le Tirailleur, le jeudi 8 mars 2018.

Après avoir rencontré et échangé avec les élèves autour de la bande dessinée Le Tirailleur, Alain Bujak est donc revenu dans la classe quelques semaines plus tard afin d'animer un atelier d'écriture mêlant textes et images. Cet atelier a ainsi été conçu en deux temps : un travail d'écriture, puis un travail de photographie.

L'idée du travail d'écriture était de partir du quotidien des apprentis et plus précisement de leur univers professionnel. Plusieurs questionnements thématiques ont émergé : quel(s) regard(s) porte la société sur les métiers de l'industrie et de la mécanique de précision ? Quel avenir pour cette filière ? Quelle place pour les femmes, pour les apprentis, dans les usines ? C'est finalement la première thématique qui a servi de trame à l'atelier. Les élèves ont été invités à lister les remarques et réflexions auxquelles ils pouvaient être confrontés. Certaines ont plus fortement interpellé l’auteur et la classe. Ce fut notamment le cas pour la formule suivante : « Les usines sont-elles pour les cassos ? ». Autant de questions auxquelles les élèves ont essayé ensuite de répondre, en groupes, avec l’aide d’Alain Bujak afin d'expliciter leur métier et répondre aux préjugés qui ont la vie dure.

Le second temps de cet atelier a été marqué par une courte séance autour du travail de la photographie. Les élèves, objectif(s) en main, ont photographié leur environnement de travail, leurs réalisations ou leurs camarades, en suivant les conseils avisés d'Alain Bujak. 

Ces photographies et échanges seront édités sous la forme d’un journal-témoignage à paraître prochainement.