"La Peau dure", tournée du réalisateur dans les salles de la région

Séances rencontres d'octobre à janvier 2020

Sylvain Desclous accompagne son film documentaire, La Peau dure, tourné à Preuilly sur Claise, en Centre-Val de Loire. Il sera présent dans les salles à partir du 31 octobre. La tournée se poursuit en décembre et janvier 2020. A découvrir le portrait sensible d'un personnage habituellement bien discret qui ne cherche pas la lumière, en hommage à une France rurale trop souvent marginalisée. 

LA PEAU DURE
Un film de Sylvain Desclous
France / 2019 / Documentaire / 58 minutes

Gérard a 75 ans. Le visage buriné par 60 ans d'alcool et de tabac, il passe ses journées avec Jacky, un ami comme on en fait plus. Dans le petit village d’Indre-et-Loire où ils habitent, entre virées en mobylette, cigarettes et rosé tiède, ils parlent des bistrots qui ferment et des amours perdues.

Image Jean-Christophe Beauvallet / Son Alexis Farou / Montage Isabelle Poudevigne / Montage son Amélie Canini / Mixage Christophe Vingtrinier / Etalonnage Laurent Navarri / Conception générique Chloé Mazlo / Musique Martin Wheeler / Production Sésame films (Florence Borelly)

Ce film a bénéficié d’une aide à la création de Ciclic-Région Centre-Val de Loire en partenariat avec le CNC. Le tournage s’est déroulé à Preuilly-sur-Claise et ses environs. 

A propos du film >>
"En filmant Gérard, son quotidien, ses amis, son village, il y a forcément un bout de France qui se dessine. Celle des laissés-pour compte mais aussi celle d’un certain sens de l'amitié et de l'entraide. La France des rues aux boutiques fermées et des pancartes "A vendre" mais aussi des cafés où on se retrouve et où on se tient chaud. C'est aussi la France de tout un tas de gens qui ne vont pas à la même vitesse que la "Start-Up Nation", et qui n'en ont pas envie d'ailleurs. Un ami en voyant le film m'a dit que la France de mon film était celle du Pays B et pas du PIB". Sylvain Desclous (dossier de presse)