Publié le 15/03/2017

La formation des relais éducatifs

Tout au long de l'année, l’agence accompagne et forme les professionnels de l’image, les acteurs culturels, sociaux et éducatifs (médiateurs, formateurs, enseignants, éducateurs, animateurs, bibliothécaires…) à encadrer des actions d’éducation artistique et culturelle. Formation initiale, continue ou en ligne... En voici quelques exemples :

 1/ La formation continue des enseignants

  • Lycéens et apprentis au cinéma en région Centre-Val de Loire

La formation fonde la singularité de l’opération et garantit un travail de qualité. Elle permet aux enseignants de prendre part à la vie du dispositif, de compléter leur formation en matière d’image animée, d’amorcer un travail préparatoire pour aborder les films en classe et transmettre aux élèves les clefs d'analyse pour les appréhender avec un regard critique. Confiée à des professionnels du cinéma (critiques, universitaires, cinéastes, techniciens), la formation se décline à partir des films au programme. Pour les longs métrages, elle associe la projection des films en salle à une intervention d’un spécialiste. Pour les courts métrages, une rencontre avec les réalisateurs est proposée à la suite d’une étude des films du programme par un spécialiste.

Dans la complémentarité des formations, Ciclic met à disposition de chaque enseignant les documents pédagogiques édités par le CNC sur les longs métrages. L’agence édite de son côté des supports spécifiques complétant le programme de courts métrages. Le site Internet de Ciclic offre aux élèves et enseignants la possibilité d’approfondir le travail sur la programmation. Chaque film dispose d’une page dédiée qui rassemble différentes ressources pédagogiques (articles, entretiens, vidéos d’analyses…).

  • Lycéens, apprentis, livres et auteurs d’aujourd’hui

Une journée de formation à destination des enseignants est mise en place chaque année. Elle est l’occasion de présenter la programmation et de rappeler l’esprit de l’opération, ses objectifs et les modalités pratiques inhérentes à sa mise en œuvre. Il s’agit aussi d’apporter des outils et des conseils aux enseignants et de renforcer leur capacité à accueillir ce dispositif. La question de l’accueil d’artistes en milieu scolaire a été longuement abordée. Des interventions sur des sujets spécifiques (BD, poésie contemporaine…), des ateliers pratiques et des ressources complémantaire sont également organisés.

  • Un plan de formation pluri-annuel avec la Draaf

En partenariat avec la Draaf, Ciclic a lancé un plan de formation pluri-annuel à destination des enseignants d’éducation socioculturelle de l’enseignement agricole. Centré sur l’apprentissage de la pratique cinématographique et associé à une réflexion sur le cinéma et sa théorie, ce programme construit une progression cohérente, depuis les fondamentaux de la réalisation vers une approche diversifiée et approfondie de la mise en scène. L'an passé, les enseignants ont travaillé trois jours à Ciclic Animation sur les principaux enjeux du cinéma d’animation. Un projet d’éducation artistique d’ampleur régional plaçant les élèves en situation de création complète cette formation. Après le cinéma de poche (vues Lumière au téléphone portable), le cinéma bricolé et le film suédé, 24 mensonges par seconde a proposé à plus de 200 élèves de 8 établissements agricoles de travailler autour du grattage sur pellicule de film. 

Cette année, les enseignants ont été formés par le réalisateur Just Philippot au tournage de film suédé. Après un temps théorique sur l'histoire du cinéma muet, des ateliers ont permis de réaliser avec beaucoup d'imagination et peu de moyens des remakes de scènes courtes, dans l'esprit bricolé du cinéma de Michel Gondry et de son film Soyez sympas rembobinez. Ces ateliers feront l'objet d'une restitution le jeudi 30 mars 2017 lors de la 3e édition du festival du cinéma suédé sur le thème du cinéma muet. Cette manifestation regroupera plus de 300 jeunes de 11 établissements de l'Enseignement Agricole autour de la réalisation de scènes suédées de grands classiques du cinéma muet, des Temps modernes de Chaplin au Cuirassé Potemkine d'Eisenstein, en passant par Métropolis de Lang et Nosferatu de Murnau. 

2/ La formation initiale des futurs professionels

  • Le CAP Opérateur projectionniste de cinéma

Ciclic intervient dans cette formation par alternance proposée par le GRETA Indre-et-Loire. L’agence met en place des modules de formation complémentaire orientés vers les problématiques de l’exploitation et de l’animation culturelle. Le programme dispensé tout au long de l’année consiste en des rencontres avec des professionnels du cinéma afin d’approfondir la connaissance des stagiaires de leur futur champ professionnel.

  • Les étudiants et la médiation

Ciclic est régulièrement sollicité pour intervenir auprès d'étudiants lors de leur cursus de formation initiale : Master Culture et médiation des arts du spectacle, BJEPS Animation culturelle, IUT Département Carrières sociales...

3/ Des contenus de formation en ligne sur Upopi

Pour aller plus loin dans la découverte des images, le site Upopi propose des modules interactifs, véritables cours théoriques et historiques : une initiation au vocabulaire de l'analyse filmique, des frises chronologiques sur l'histoire des images, un récapitulatif des métiers du cinéma...

  • Le vocabulaire de l'analyse filmique 

Chacune des onze séances de ce cours en ligne comprend un lexique illustré par des extraits de films, des exercices interactifs et des exemples d'analyse filmique. Le cours peut être suivi dans son intégralité, chaque séance nécessitant entre quarante-cinq minutes et une heure de consultation. On peut aussi faire le point sur une notion précise, à laquelle on accède rapidement grâce au glossaire ou à la table des matières. 

  • Les parcours pédagogiques

Parce que l'accès à la culture des images est aussi une question de transmission et de pédagogie, nous proposons aux enseignants, aux éducateurs et plus largement à quiconque désire pratiquer les images des parcours pédagogiques complets à mettre en œuvre. L'objectif des parcours est de leur permettre de faire découvrir à des enfants de trois à dix ans différentes facettes du cinéma et des images animées. Ils peuvent constituer une activité périscolaire s'inscrivant dans la réforme des rythmes éducatifs.