Publié le 12/04/2017

Fracture numérique

Le futur pour commenter le présent

Les élèves de l'atelier de pratique artistique du Lycée Jean Mermoz de Bourges, ont travaillé sur l'interaction de l'homme et de la science pour la réalisation de leurs films de l'an passé. 

Traversés par l'explosion du numérique et l'émergence des réseaux connectés, les modes de création s'intensifient et participent à un renouveau permanent. En quelques décennies, la société a entrepris de multiples expérimentations, et ainsi refondé pour une part, le cadre des arts. Le cinéma — aujourd'hui numérique — a, de nombreuses fois, interrogé la science, tant par ses progrès que par ses échecs : voyage dans l'espace ou à travers le temps, monstres et aliens, mutations, téléportations, vaisseaux spatiaux, transformations, ...


Ces travaux interrogent les transformations et les mutations issues du dialogue hommes-machines, homme-science. Les imaginaires cinématographiques de la menace (qu'elle soit d'origine naturelle, technologique ou sociale) de ces deux films traduisent le climat mental de notre époque et nous donnent à voir une vision futuriste et décadente de la contemporanéité.