Publié le 07/09/2018

Comment soutenir les auteurs ? L'exemple de Ciclic en Centre-Val de Loire

Sans auteur, pas d'œuvre et sans œuvre, c'est tout l'écosystème du livre qui à terme se tarit. Pas de médiathèques, de librairies, d’éditeurs, ni bien sûr de lecteurs ! L’agence Ciclic, consciente de la dégradation croissante des conditions de vie des auteurs, mais également du fait que l’immense majorité des auteurs ne peuvent vivre de leurs seuls droits d’auteurs, se mobilise pour le soutien à la création littéraire, dont elle fait un pilier de son action.
Yann Dissez, chargé de mission Vie littéraire de l'agence, répond à quelques questions.

► En quelques mots, pouvez-vous expliquer comment se manifeste l'engagement de Ciclic auprès des auteurs ?

Tout d'abord, il est nécessaire pour les auteurs de dégager du temps, et donc des moyens (avant tout financiers) pour créer : les dispositifs de résidences et d'auteurs associés, regroupés dans le programme in situ remplissent ce premier objectif. Les auteurs sont accueillis par des associations, collectivités ou structures du Centre-Val de Loire, avec lesquelles ils construisent un programme de rencontres et de sensibilisation à la littérature pour les habitants du territoire, en parallèle du temps dédié à leur travail de création (qui doit représenter au minimum 70% du temps). Une attention particulière est portée aux jeunes auteurs, et une réflexion est actuellement en cours afin de saisir les problématiques et enjeux d’un début de carrière et de pouvoir mieux accompagner ces jeunes artistes.

► Au-delà de l'aspect directement financier, y a-t-il d'autres modalités de soutien ?

Ciclic initie également de nombreux projets de médiation et de diffusion de la littérature, tels Lycéens, apprentis, livres et auteurs d'aujourd'hui ou les mille lectures d’hiver, qui contribuent à faire connaître à un large public la richesse et la diversité de la création littéraire contemporaine.

L’agence se positionne comme un lieu de ressources, d’information et d'accompagnement pour les auteurs de la région. Formations, conseils personnalisés, site Internet... les moyens mis en œuvre sont nombreux et complémentaires, afin de pouvoir répondre au mieux aux attentes et problématiques de chacun. A signaler : trois demi-journées de rencontre et d'information leur sont proposées durant ce dernier trimestre 2018 pour les rencontrer, échanger avec eux sur leurs besoins et les tenir informés des réformes en cours.

► Au plan national, comment peut intervenir Ciclic ?

L’agence est présence dans les instances de réflexion et d’action nationales, tels la Fill (Fédération interrégionale du livre et de la lecture) ou le réseau Relief (Réseau des événements littéraires de création) pour réfléchir avec les partenaires, et œuvrer à trouver des solution qui permettent aux auteurs de créer dans les meilleures conditions possibles et de vivre de leur "métier" (création de dispositifs de soutien à la création adaptés aux conditions et contraintes des auteurs, réflexion sur le métier d’auteur…). L’agence suit et soutient aussi l’action des associations de défense des droits des auteurs (Charte, CPE, SGDL…) et s’engage à leurs côtés pour pallier les graves difficultés rencontrées par ces derniers. La situation est en effet préoccupante, la paupérisation s’accroit d’année en année et ne pas agir pourrait conduire à un appauvrissement considérable de la création littéraire, susceptible de mettre en péril l’ensemble de l’écosystème du livre.