Publié le 27/02/2017

César 2017 : 4 récompenses pour les films soutenus !

Les César 2017 sont un joli cru pour les films soutenus par Ciclic et la Région Centre-Val de Loire avec 10 nominations, dont 7 pour le premier long métrage de Houda Benyamina, le percutant Divines. A l'issue de la cérémonie, les films soutenus repartent avec quatre récompenses !

Divines, prermier long soutenu à l'écriture, a déjà eu les honneurs de la prestigieuse Caméra d'or au Festival de Cannes en 2016. Ce film, produit par la jeune société de production Easy Tiger et Marc-Benoît Créancier est sorti sur les écrans le 31 août 2016 et a réuni plus de 400 000 spectateurs. Ses nominations :
- meilleur film
- meilleur premier film
- meilleure réalisation pour Houda Benyamina
- meilleur scénario pour Romain Compingt, Houda Benyamina, Malik Rumeau
- meilleur montage pour Loic Lallemand, Vincent Tricon
- meilleure actrice dans un second rôle pour Déborah Lukumuena
- meilleur espoir féminin pour Oulaya Amamra

Au final, c'est d'abord l'actrice principale du film, Oulaya Amamra, qui a été sacrée meilleur espoir féminin. "Ce rôle était juste magnifique, merci, merci d'être ma sœur, merci d'être cette réalisatrice", a-t-elle lancé à la cinéaste Houda Benyamina, les larmes aux yeux. Le film a ensuite été désigné meilleur premier film. Enfin, Déborah Lukumuena a reçu le César de la meilleure actrice dans un second rôle.

Le premier long métrage d'Arthur Harari, Diamant noir, est, quant à lui, nommé dans 2 catégories : 
- meilleur premier film
- meilleur espoir masculin pour Niels Schneider
Ce film, soutenu à l'écriture et à la production, se déroule dans le milieu diamantaire d'Anvers pour une tragédie familiale et un polar. Il a pourtant été tourné en partie à Bourges et dans le Cher, au printemps 2015. Il a reçu à sa sortie un très bel accueil critique et réalise 65 000 entrées.

Niels Schneider a remporté le César du meilleur espoir masculin pour sa prestation dans ce film.

Enfin, le film d'Emmanuel Finkiel, Je ne suis pas un salaud, soutenu à l'écriture il y a plus de 10 ans, reçoit une nomination de meilleur acteur pour Nicolas Duvauchelle, avec une prestation noire remarquée. 

Enfin, des courts métrages de fiction et d'animation, soutenus par l'agence, avaient été présélectionnés pour les catégories des meilleurs courts métrages et courts métrages d'animation : Réplique d'Antoine Giorgini, Un grand silence de Julie Gourdain, Yul et le serpent de Gabriel Harel. S'ils ne sont pas dans la sélection finale, on peut saluer leurs parcours jusqu'aux 24 présélectionnés et en festivals. 

Bravo à toutes les équipes des films !