Publié le 19/08/2019

2018-2019 : une année riche de rencontres inventives

Sur l’année scolaire 2018-2019, pas moins de 49 rencontres et 17 ateliers de pratique artistique ont vu le jour via le dispositif Lycéens, Apprentis, Livres et Auteurs d’Aujourd’hui. Ces temps d’échange entre l'auteur, l'autrice et les élèves visent à désacraliser la figure de l’auteur, de l'autrice et, de manière plus générale, l’expérience de lecture pour la rendre accessible à tous. Cette étape passe notamment par une phase d’appropriation de l'œuvre par la classe et le rôle de l'équipe enseignante compte pour beaucoup dans ce processus. Ciclic souhaite témoigner de la richesse des échanges et des productions des élèves qui ont émergé lors des rencontres de cette 4e édition du dispositif.

 Les rencontres

En règle générale, les rencontres se déroulent selon un modèle de rencontre-interview. Les élèves interrogent l’auteur ou l'autrice sur son parcours, son métier et son œuvre. 
Certaines classes ont privilégié une approche ludique de la rencontre. Tel est le cas du lycée professionnel de Chinon où les élèves de seconde ont conçu avec leur enseignante, une biographie fictive de Jérôme Dubois, auteur de la bande-dessinée Tes yeux ont vu. Dans le lycée Camille Claudel de Blois, les élèves de seconde option art appliqué ont choisi d’interroger la poète Sophie G. Lucas en lui imposant des contraintes : répondre aux questions posées par la rime, la prose ou encore en quelques mots. 

S’approprier l’univers de l’auteur c’est aussi mettre à profit un langage propre à chaque spécialité de  classe ou filière professionnelle. Au lycée professionnel d’Arsonval de Joué-lès-Tours, les élèves de 1ère ERA, MES et BMA ont ainsi produit des affiches et des marque-pages à partir des planches de la bande dessinée de Jérôme Dubois pour habiller leur CDI lors de la rencontre.

Les élèves de seconde option art appliqué du lycée Camille Claudel de Blois ont livré, quant à eux, une interprétation très personnelle et sensible des poèmes de moujik moujik à travers une série de productions plastiques.

A Tours, les élèves de seconde générale du lycée Pothier ont  rédigé avec l’aide de leur enseignant un texte de fiction dans lequel Jérôme Dubois tient le rôle d’Emet, personnage principal de l’œuvre qu’il signe. Quand les élèves de la MFR de l'Orléanais, accompagnés de leur enseignante ont choisi eux de présenter une mise en scène performative de scènes extraites de l'album.

Enfin les rencontres des élèves avec Julia Deck cette année (voir l'article "Autour de Sigma : rencontres avec Julia Deck") sont une belle synthèse de la diversité des formes que peuvent prendre ces moments d'échanges et de la manière dont les équipes enseignantes s'en emparent pour aller au delà d'une "simple" rencontre (questions/réponses).

Les actions complémentaires

Prolonger la rencontre par le biais de la pratique artistique ou établir des passerelles entre la narration écrite et visuelle. Elitza Gueorguieva a ainsi animé un atelier d'écriture autour de l'objet comme pretexte pour se raconter; une restitution qui s'est faîte sous la forme d'une performance collective, elle-même captée (voir l'article "Objets de performances : rencontres avec Elitza Gueorguieva"). Tel est aussi le cas des ateliers d’écriture proposés par le poète Stéphane Bouquet autour de son livre La baie des cendres dont l’objectif tend à se raconter à partir de photographies personnelles, tout en faisant dialoguer la poésie des mots avec celle des images. Les apprentis du CFA des métiers de l’industrie de la Chapelle-Saint-Mesmin se sont confrontés à un exercice similaire avec Anne Collongues, autrice du roman Ce qui nous sépare (volet laboratoire 2017-2018), qui les a d’abord invités à poser un regard sensible sur leur environnement quotidien de travail par le biais de la photographie pour ensuite, les initier à exprimer leurs ressentis par le biais de l’écriture.

Loo Hui Phang et Julia Deck sont quant à elles revenues au lycée Planiol de Loches pour l'une et au lycée Silvia Monfort de Luisant pour l'autre afin de sensibiliser les élèves à l'écriture. Pendant deux heures, Loo Hui Phang a par exemple proposé différents exercices d'écriture à contraintes qui ont permis aux élèves de découvrir comment la créativité et l'expression de soi peut surgir d'un cadre restreint et en peu de mots.