4 - Liste des collectivités 2016, leurs budgets, les évolutions par rapport à 2016

Les progressions en chiffres

Pour les territoires ayant vécu une fusion du fait de la réforme territoriale de 2016, nous avons choisi pour analyser l’évolution des investissements d’effectuer l’addition des fonds correspondant aux anciens territoires concernés.

13 collectivités en baisse et 9 en hausse

Si 17 collectivités avaient réussi à majorer leurs investissements en 2015, un an plus tard, elles ne sont plus que 9 à afficher une progression. Ce fléchissement étant évidemment à ramener au nombre des collectivités qui lui-même s’est réduit, passant de de 22 à 13 pour les régions métropolitaines.

Deux collectivités font leur apparition dans ces tendances (la Métropole Aix-Marseille-Provence / Conseil de territoire Istres-Ouest Provence et le Département de la Drôme). Après l’ouverture d’un fonds par l’Euro-métropole de Strasbourg en 1995, ça n’est que la 2ème métropole à rentrer dans le concert des collectivités impliquées en faveur du cinéma et de l’audiovisuel. Dans un contexte où la promulgation de la loi NOTRe a affirmé le partage des compétences en matière d’intervention culturelle entre les différents échelons de collectivités, il sera intéressant d’observer au cours des prochains mois et années si cette échelle d’intervention se multiplie à d’autres endroits du territoire national en complément des collectivités régionales et départementales déjà positionnées.

Deux départements ont quant à eux fait le choix de supprimer leurs fonds d’aides en 2016 : la Vienne et les Pyrénées-Atlantiques, après avoir versé respectivement 100 000 € et 257 000 € en 2015.

6 régions en recul, les départements dévissent

Ce sont donc 6 régions qui voient leur budget en recul sur 2016 dont 2 ayant pourtant réalisé une fusion, laissant espérer, à minima, une addition des crédits. Ces « nouvelles » régions en baisse sont la Bourgogne-Franche Comté et l’Occitanie. La société privée Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma infléchit également son budget de 5,25% mais affiche tout de même une enveloppe de 3,29 M€. Rappelons que cette structure intervient en tant que coproductrice des films soutenus, les fluctuations de ses crédits étant souvent liées à la part aléatoire des recettes des films et du soutien réinvestis.

La fusion entre la Bourgogne et la Franche-Comté, toutes deux régulièrement en baisse depuis plusieurs années, n’a pas permis de maintenir le fonds qui recule également de 5,02% et se cantonne à 833 000 €.

Plus au Sud, l’Occitanie enregistre une baisse de 9,96% des fonds alloués pour atteindre 3,19 M€, le nombre d’aides baissant, lui, de près de 13%.

D’autres régions, qualifiées d’historiques et d’envergure, et non impactées par la fusion, marquent également le pas. Ce sont, par ordre croissant de recul : Corse (-4,66% à 2,38 M€), Bretagne (-6,21% à 2,82 M€), Guyane (-8,15% à 372 000 €) et Provence-Alpes-Côte d’Azur (-16,28% à 4,03 M€).

Comme les tendances précédentes l’avaient déjà mis en lumière, le désengagement des départements est encore prégnant entre 2015 et 2016.

Il s’agit de : Charente-Maritime (-4,6% à 477 000 €), Lot-et-Garonne (-29,6% à 102 000 €), Alpes-Maritimes (-33,33% à 200 K€), Côtes d’Armor (-44,44% à 95 000 €), Aude (-56,52% à 50 K€) et Dordogne (-69,3% à 43K€).

Etant donné les nombreux changements intervenus pour beaucoup de ces collectivités au cours de ces derniers mois, il est nécessaire d’apporter une relative prudence quant à ces baisses qui, l’avenir et les tendances des prochaines années nous le confirmeront peut-être, peuvent n’être que passagères et ponctuelles.

Liste des collectivités en baisse ▼

Régions Départements
Corse : -4,66%
Bourgogne-Franche-Comté : -5,02%
Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma : -5,25%
Bretagne : -6,21%
Guyane : -8,15%
Occitanie : -9,96%
Provence-Alpes-Côte d'Azur : -16,29%
Charente-Maritime : -4,60%
Lot-et-Garonne : -29,66%
Alpes-Maritimes : -33,33%
Côtes d'Armor : -44,44%
Aude : -56,52%
Dordogne : -69,29%                          


11 collectivités stables dont une majorité de départements *

* dont les replis et hausses varient entre +2% et -2%

4 régions dont 2 « nouvelles » affichent un investissement stable en 2016 : Normandie (+0,21%), Nouvelle-Aquitaine (+1,07%) d’une part, Centre Val-de-Loire (-1,9%) et Pays de la Loire (-0,02%) d’autre part. Notons que cette dernière avait fortement augmenté son budget en 2015 (+39,59%).

Les départements Ardèche, Finistère, Haute-Savoie et Landes affichent une stabilité intégrale de même que Strasbourg.

Enfin, il convient de noter la petite progression du département de Seine-Saint-Denis (+1,25%) et la baisse, tout aussi minime, de celui de Charente (-1,06%).

Liste des collectivités stables  (variation +/- 2%)  ▬

Régions Départements et euro-métropole 

Normandie : 0,21%
Nouvelle-Aquitaine : +1,07%
Pays de la Loire : -0,02%
Centre-Val de Loire : -1,90%


 

Seine-Saint-Denis : +1,25%
Ardèche : 0,00%
Finistère : 0,00%
Haute-Savoie : 0,00%
Landes : 0,00%
Charente : -1,06%
Strasbourg : 0,00% 

Deux augmentations très (re)marquées

Deux régions tirent littéralement les fonds d’aide vers le haut en 2016 : l’Ile-de-France et la nouvelle Région des Hauts de France. La première, avec 17,31 M€ (+16%) atteignant là son budget le plus haut jamais atteint et la seconde, profitant de l’effet « fusion » pour augmenter son budget de 33,22 % sur la seule année 2016. Cette hausse lui ayant permis de disposer d’une enveloppe de 3,96 M€ et d’accompagner 47 œuvres supplémentaires (de 74 à 121).

Autre point marquant de ces tendances 2016, la forte progression des crédits mis en place par la Réunion tant en termes d’investissement avec plus de 3 M€ (+78,23%) qu’en nombre d’aides accordées : 50 (+85,19%). Après avoir connu des fluctuations importantes au cours des années précédentes, la Région retrouve ici son niveau de 2012.

Dans une moindre mesure, la Région Auvergne-Rhône-Alpes progresse de 2,28%, Guadeloupe de 3,22% (après une hausse « conjoncturelle » de 308% en 2015 en raison de 2 aides supplémentaires) et la nouvelle Région Grand Est, avec 3,08 M€, de 5,7%.

La Ville de Paris (+21,21%) complète cette liste des collectivités en augmentation.

Liste des collectivités en progression ▲

Régions Départements, Métropoles et Villes
Auvergne-Rhône-Alpes : +2,28%
Guadeloupe : +3,22%
Grand Est : +5,70%
Ile-de-France : +16,63%
Hauts de France : +33,22%
Réunion : +78,23%                                                                                            

Drôme (collectivité nouvellement impliquée)
Aix-Marseille Provence/Conseil de territoire
Istres-Ouest Provence
(collectivité nouvellement impliquée)
Paris : +21,21%