13 - Implication des collectivités par type de soutien


Toutes les collectivités misent sur la production

33 des 34 collectivités étudiées et recensées dans ces analyses sont engagées dans des soutiens à la production. Nous avons pu le constater plusieurs fois au cours de ces pages, les montants et les volumes d’intervention sont très différents selon les collectivités : de 16,2 M€ pour l’Ile de France, la plus impliquée en matière de financement, à 20 000 € pour le département d’Ardèche. Les moyennes d’intervention sont également très disparates entre celles de l’Ile de France à plus de 208 000 € par projet et celles de nombreux départements à moins de 40 000 €.

23 collectivités s’investissent sur l’écriture

Toutes les régions ont choisi d’investir sur les aides à l’écriture en 2016, signe que plus que jamais, cette étape est cruciale pour ces collectivités. S’ajoutent à cela les départements de Charente, Charente-Maritime, Côtes d’Armor, Drôme, Seine-Saint-Denis, la Ville de Paris et Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma.

En regardant dans le détail, on se rend compte que certaines collectivités s’engagent particulièrement à cette étape de travail, telle la Nouvelle Aquitaine avec près de 800 K€, soit 14% de son enveloppe globale, le Centre-Val de Loire avec près de 400 K€ qui mobilise 18% de son budget à cette étape ou les Hauts de France à près de 340 K€, soit 9% de ses crédits de l’année. L’Ile de France avec 280 K€ en 2016 n’engage « que » 2% de ses crédits à l’écriture.

Postproduction : 4 collectivités, des montants en baisse

Tout comme en 2015, seules 4 collectivités ont apporté un soutien en postproduction pour un budget qui a diminué de 70 000 € (878 000 € en 2016 contre 948 000 l’année précédente). Les quatre collectivités impliquées – Ile-de-France, Occitanie, Seine-Saint-Denis, Corse – ont soutenu 46 projets dont 18 pour des longs métrages, 22 pour des courts métrages et 6 pour des documentaires.

Le montant moyen alloué est de 19K€ en 2016 contre 22,5K€ en 2015.